Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Festoches 2012

Espace d'expression ouvert à toute discussion ayant trait à la zik.

Re: Festoches 2012

Messagepar Yoan » Mar 31 Juil 2012 16:37

A tous ceux qui ne viennent pas, vous allez rater du lourd.



Et encore, j'ai pas trouvé les photos que je cherchais.

Sinon, c'est noté Greeny, je te renvoie (encore) mon numéro.
Question subsidiaire : dans quel état d'excitation te trouves-tu en général à quelques heures d'un concert de ton groupe favori ? (C'est juste pour savoir si je dois protéger mon intégrité physique).
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Festoches 2012

Messagepar Greeny » Ven 3 Aoû 2012 13:42

Oui oui, désolé pour le numéro...

En ce qui concerne mon état, je suis un adulte maintenant. Je reste très calme et ne bouge plus d'un centimètre.
Sérieusement, je suis vraiment surexcité que pendant le concert. On me tient pas. Avant, ça va. J'engloutis quelques fûts de bières par contre. Mais ça, c'est pas vraiment une surprise.
No worries
Avatar de l’utilisateur
Greeny
 
Messages: 184
Inscription: Sam 4 Déc 2010 17:20
Localisation: Rennes

Re: Festoches 2012

Messagepar Yoan » Lun 27 Aoû 2012 18:00

Rock En Seine 2012
Je profite de souvenirs encore frais pour revenir sur la cuvée 2012 du Rock en Seine, la dixième du nom, pas forcément couronnée pour l'occasion d'une prog' exceptionnelle. Cela dit, on restait dans l'excellente moyenne du festoche depuis 10 ans, devenu la référence nationale en la matière.

Image
I feeel like John McEnroooooe !

Day One : Début des hostilités avec Billy Talent, dont je n'avais pas entendu grand chose jusqu'alors. J'ai aimé l'énergie, l'efficacité de quelques morceaux exécutés pied au plancher, devant un public encore un peu mou. Un groupe attachant en tout cas, qui fera notamment la promo' de beaucoup de formations s'apprêtant à leur succéder durant ce Week-End, dans des élans de gentillesse spontanés.
Pendant que le ciel se gâte et nous gratifie d'une averse bretonne, je trouve Greeny dans les parages et lui fais part de ma joie d'être là aux Vieilles Charrues...
Fin du mauvais temps avec l'arrivée sur scène de Dionysos, protégés que nous sommes selon Mathias Malzieu par les choristes du groupe. Belle expérience même si le n'imp' intégral pend vite le pas sur la musique : slams intempestifs, escalades d'échafaudages, et invitation du public sur scène. C'est pour le moins animé, plutôt enthousiasmant, même si les disques conceptuels du groupe se perdent un peu dans l'obsession du spectacle. On perd aussi Greeny dans la foulée, ce que Auré dira être la simple conséquence du fait qu'il EST Mathias Malzieu (ressemblance physique valide, à mon avis).
Direction scène de la Cascade pour Sigur Ros, dont je n'ai plus vraiment suivi la carrière depuis quelques années. Climax émotionnel pour ce qui me concerne, le groupe ayant fait la preuve de sa capacité à surmonter les obstacles du festival pour imposer ses pièces lentes et progressives, alternant silences et explosions soniques. Un grand moment, et en tout cas une belle première pour moi.
A peine le temps d'applaudir leur splendide prestation, on accourt vers la grande scène pour Placebo. Et bah figurez-vous que c'était chiant, le groupe saccageant la plupart de ses meilleurs titres ("Every Me, Every You" est notamment devenue insupportable), et nous gratifiant de quelques-uns de ses moins bons. Ah, et Brian Molko éructe un chant de plus en plus nasillard qui n'aide pas à passer l'éponge. Cela dit, ils ont encore quelques tubes qui réveillent, et je dois dire que je me suis fait piéger par "The Bitter End". J'ai déjà oublié à peu près tout le reste.

Day Two :

Image
C'est bon, j'vais la jouer, "Don't Look Back", foutez-moi la paix, là.

Jour "faible" du festival puisque c'est bien connu, l'important est de concentrer les têtes d'affiches sur le premier et le troisième jour, histoire de pousser un maximum de gens à raquer pour le pass 3 jours. Pas démotivés pour autant, on attaque la journée avec Maximo Park sur la grande scène. Leur répertoire me laisse totalement froid mais la prestation est sympathique, et le chanteur a une voix intéressante quand il lui prend de la pousser un peu. Pas inoubliable, quand même.
Arrive ensuite Noel Gallagher, auteur d'un concert sympathique bien qu'un peu sage, jusqu'à ce qu'il finisse (comme attendu) avec deux titres d'Oasis, "Wathever" et "Dont Look Back In Anger" (probablement le sommet de sa carrière de songwriter), lesquels resteront deux moments magiques de cette édition. Pas totalement convaincant pour autant.
Quant à la tête d'affiche du jour, les Black Keys, c'était un poil court (une heure et quart, grand max') mais les mecs ont envoyé du lourd. Je connaissais mal, mais sur scène, ces mecs transpirent le Rock'n'Roll. Dommage quand même que le public n'ait vraiment pété les plombs que sur "Lonely Boy", alors qu'ils ont une cargaison de morceaux qui valent sans problème celui-là.
La journée n'est toutefois pas finie : Mark Lanegan a finement déjoué le piège du concert impersonnel typique des festoches en se retirant sur la plus petite scène en toute fin de prog', avec en sus un son bien supérieur à la moyenne. Moment introspectif agréable, avec un Lanegan qui est resté immobile pendant une heure, lâchant tout peine deux "Thank You" avant de clore la journée. Un gars à part :face:

Day Three :

Image
Salut, on est Grandaddy. J'espère que t'as pas oublié tes boules Quies.

Même pas fatigués, on file en début d'après-midi sur le Grande scène pour Stuck In The Sound. Malgré quelques problèmes de son, un accordage par moments approximatif, et des réflexions pas toujours de la plus grande classe de la part du chanteur, j'ai été agréablement surpris par quelques titres, et un chant proche de celui des Mars Volta. Dommage cela dit de (sur)jouer les gros bras alors qu'un de leurs meilleurs morceaux ("Tender") est une balade.
Moment important pour moi, la suite c'est Grandaddy ( :love2: ). Mais ce ne sera qu'un énième concert de plus gâché dans le contexte d'un festoche parce que le son était indigne. La basse sonnait comme si t'avais Korn sur scène, massacrant une belle pognée de titres pourtant tous plus magnifiques les uns que les autres. Ça n'a pas tout à fait entamé mon émotion de voir un de mes groupes fétiches sur scène, mais pendant tout leur set, j'ai essayé d'imaginer à quel point ça pouvait être magique dans une petite salle. A titre de comparaison, j'ai trouvé que Sigur Ros avait beaucoup moins souffert de la config' festival, sur la même scène la veille. Tant pis.
On en termine avec Green Day, et là on pourra me dire ce qu'on veut, ils ont fait honneur à leur statut et fait le spectacle comme personne avant eux durant ces 3 jours. Et puis ça m'a fait plaisir d'avoir à nouveau 15 ans pendant deux heures, le Rock étant aussi (et surtout ?) une musique pour les kids. Un setlist imparable, une prestation calibrée (juste un peu trop émaillée de "Heyyy hooo" à répéter en chœur comme des cacatoès, et des "Get those hands up in the aiiiir !" incessants), quelques délires impromptus (des "covers" rigolardes de quelques standards du Rock et des mises en scène bon enfant) pour 2 heures de show survitaminé. Ce ne sont probablement pas eux qui avaient dans leur répertoire les meilleures chansons, mais ils ont allumé la grande scène et c'est tout ce qu'on leur demandait.

Image
I said Heeeeeyyyy Hooooo !
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Festoches 2012

Messagepar silverson » Mar 11 Sep 2012 12:41

J'ai oublié de réagir à ça.
Pas étonné que Sigur Ros ait assuré, la seule fois où je les ai vu, c'était aussi en fest' et c'était super bien. C'est vrai que vu le type de musique, ça n'était pas forcément gagné. En plus là vous avez eu "Varuo" et "Festival", deux de mes titres préférés.
Placebo comme je t'avais dit sur FB, leur prestation au Sziget quelques jours avant RES ne m'a pas transcendé. Un peu dans la lignée de la dernière tournée, et j'aime de moins en moins le chant de Molko qui manque franchement de justesse sur certains titres, mais étrangement, ce manque de justesse me fait un peu penser à Daniel Johns quand il tentait des nouveaux trucs au chant en 2006 et qu'il prenait une voix de canard. Là dans un autre registre on dirait qu'il tente des trucs en se disant "ça va le faire", alors que c'est naze...Bref, heureusement, il reste quelques titres qui passent bien comme "Slave To The Wage" ou "Infra-Red". La nouvelle a l'air fadasse par contre...
J'ai regardé la prestation de Noel Gallagher sur Youtube, ouai c'est sage mais ça passe bien, son disque solo est bon et les quelques titres d'Oasis font plaiz' aussi.
Et puis Green Day bah c'était presque eux que j'aurais voulu voir le plus car jamais vu et aussi parce que c'était un concert hors tournée, un retour à l'essentiel sans costume noir/cravate rouge, et puis un peu de tout dans la setlist vu que les nouveaux albums ne sont pas encore sortis. Après oui, j'ai déjà remarqué que Billie Joe abusait avec ses "I said Heeeeeyyyy Hooooo !", ça doit gonfler les autres membres du groupe d'entendre ça en permanence... :roll:
Bref, ça avait l'air cool. :(
03/06/03 @ La Mutualité, Paris
10/08/07 @ Brixton Academy, Londres
18/08/07 @ Pukkelpop fest', Kiewit
Avatar de l’utilisateur
silverson
 
Messages: 422
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:58
Localisation: Lille

Re: Festoches 2012

Messagepar Yoan » Mar 11 Sep 2012 20:40

silverson a écrit:j'aime de moins en moins le chant de Molko qui manque franchement de justesse sur certains titres, mais étrangement, ce manque de justesse me fait un peu penser à Daniel Johns quand il tentait des nouveaux trucs au chant en 2006 et qu'il prenait une voix de canard. Là dans un autre registre on dirait qu'il tente des trucs en se disant "ça va le faire", alors que c'est naze...


Plus que des tentatives pour sortir de l'ordinaire, il laisse surtout l'impression d'esquiver les montées parce qu'il n'arrive plus à les tenir. En fait, ce mec n'a pas de voix, je crois. De moins en moins, à vrai dire.
Et comme j'aime bien lui mettre des taquets, je suis tombé sur une interview récemment où il dit qu'il ne tombera jamais dans le cliché de mettre des solos de gratte dans ses chansons. Il descend même Soundgarden dans ladite interview, affirmant que leur "solos à la noix" démolissent leurs compositions. Alors mec, t'es bien gentil hein - quoique - mais t'auras plus vite fait de dire que t'as pas le niveau d'un Kurt Cobain en la matière.

Ah, et tant que j'en suis à dire des trucs un peu durs, j'avais aussi rapidement vu Bloc Party lors de cette édition. Je suis vite parti parce que sérieux, le chanteur est nul. Lui il laisse carrément les refrains compliqués au public, même quand personne ne suit. Ça fait presque de la peine.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Précédente

Retourner vers Musique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron