Forum Francophone Silverchair
http://forum-silverchair.fr/

Le topic des questions qui tournent
http://forum-silverchair.fr/viewtopic.php?f=2&t=85
Page 1 sur 2  Suivante »
Auteur:  Yoan [ Mer 12 Jan 2011 02:31 ]
Sujet du message:  Le topic des questions qui tournent

Notez l'éloquence du titre du topic, c'est priceless. 8-)

Donc, sur la base de ce que les habitués de l'ancien forum avaient déjà pu expérimenter, il s'agit de répondre à la question laissée en suspend au sein du dernier message en cours, laquelle peut revêtir des degrés de sérieux très divers, sans oublier ensuite d'en soumettre une à son tour. Faute de quoi vous brisez la chaîne, ce qui ne mérite évidemment pas la moindre indulgence.

Les précisions d'usage étant faites, attaquons fort chers amis.

Vous est-il déjà arrivé d'écouter sonner de façon insistante à votre porte et de vous dire "Ouais mais là, je peux vraiment pas ouvrir" ? (il va sans dire que "Oui" ou "Non" seront des réponses insuffisamment développées).
Auteur:  Moe [ Mer 12 Jan 2011 04:35 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Ho oui. Oui oui. Particulièrement à Halloween. Comme j'ai jamais de bonbons (du moins par pour les mioches qui viennent frapper chez moi), ce jour là j'ouvre à personne. Franchement, je vais pas ouvrir si c'est pour les décevoir en leur disant "ba non désolé j'ai rien là", ça se fait pas. Pour un peu qu'ils soient au courant de comment qu'on fait chez les Américains, ils seraient capables de repeindre la maison avec du PQ ou des œufs en plus.

Un truc qui m'est arrivé aussi une fois, j'étais en train de peaufiner (bâcler, ouais, c'est pareil) un projet pour la fac d'arts plastiques Bertrand. Concrètement j'avais bâché toute une partie de mon garage et je faisais exploser des pétards dans des verres en plastique remplis de peinture à l'intérieur d'un carton dont les faces intérieures étaient couvertes de petites toiles, bon bref on s'en branle (n'empêche que j'ai eu 17/20 avec ce truc). Le truc c'est que j'en étais à une centaine d'essais et qu'inévitablement j'avais pris quelques rasade de peinture dans le museau. En fin d'aprem un connard (des connards ?) sont venus sonner une bonne dizaine de fois, mais je pouvais décemment pas y aller: j'étais à poil sous ma salopette (ba ouais, pour peindre je mets pas les mêmes fringues que pour les 60 ans à mémé) et j'étais couvert de peinture de toutes les couleurs (marron-caca, donc). Sans compter que j'aurais certainement bien salopé le couloir de l'entrée... En même temps s'ils avaient pas été trop cons, ils seraient venus voir c'était quoi ce bordel au sous-sol, enfin bon.

Et puis aussi une fois à Rennes, je dormais paisiblement (genre vers 15 heures) quand une fille de mon agence immobilière a eu la bonne idée de venir faire visiter mon appart... A priori elle avait essayé de m'appeler mais j'ai jamais eu aucun appel sur mon portable, enfin bon. Toujours est-il que j'ai entendu sonner deux-trois fois, je me suis dit "mmmmalllev'faire'fout'" jusqu'à ce que je soit réveillé par la lumière, la fille de l'agence et une jeune étudiante Chinoise (moche dans mon souvenir, mais c'est pas une raison) que j'ai envoyées visiter les toilettes pendant que j'enfilais un calcif. Heureusement, l'appart' était à peu près propre... Mais bon, c'était quand même plutôt moyen.

Mais bon, bon, le meilleur c'est mon frère: vu qu'il bosse pas là, quand il est pas parti faire la fête il passe une bonne grosse moitié de sa vie sur Orbiter (un simulateur de vol spatial, le bon truc de geek quoi)... Et il est à fond dedans, au point qu'il m'a appelé une fois, alors que j'étais à l'étage dans ma chambre et lui au rez-de-chaussée dans le bureau (qu'on peut voir par une fenêtre juste à côté de la porte d'entrée, c'est là que ça devient fnu) pour me dire "euh ouais tu peux venir ouvrir là y'a papy qu'est à la porte et qui me fait signe mais ça fait deux jours que j'suis sur une mission et j'ai pas envie de la foutre en l'air maintenant merci ?" :roll:

(Bon hey je me fous pas de votre gueule niveau développement, hein ? Que voulez-vous, je suis en vacances...)

Question suivante: puisqu'on parle d'espace, pensez-vü que l'exploration spatiale est encore quelque chose d'important (si tant est que ça l'ait jamais été) ? On a été sur la lune, très bien, maintenant est-ce qu'aller sur Mars ou ailleurs est une priorité ? Est-ce qu'il n'y aurait pas d'autres endroits où foutre de la thune d'abord ?
Auteur:  Yoan [ Jeu 20 Jan 2011 03:15 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

La passion pour l'astrophysique, je peux la comprendre sans aucun problème, même si je ne la partage pas vraiment. Disons que le sujet peut retenir mon attention s'il m'est présenté au détour d'un reportage télé' par exemple, mais ce n'est pas quelque-chose vers lequel je vais spontanément. Je suis justement plus intéressé par les sciences dites humaines.
Et même si tous les investissements financiers colossaux (?) que ça peut générer sont évidemment discutables, ça ne me choque pas en ce sens qu'ils ne se font pas sur la base d'une idéologie déviante. Je veux dire, autant je peux m'agacer de voir qu'on commercialise des crèmes anti-rides de merde alors que des médicaments indispensables à la survie de populations pauvres ne suscitent visiblement pas l'intérêt des industries pharmaceutiques, pour l'unique raison qu'ils ne seraient pas rentables (je ne caricature pas tant que ça, c'est grosso-modo une réalité du milieu), autant là j'y vois surtout l'envie d'apprendre, de comprendre, de faire avancer nos connaissances. Qu'il puisse y avoir "plus utile", évidemment, mais c'est un non-argument que l'on peut opposer à presque tout dans des élans démagogiques grotesques... Après tout, lorsque je m'énerve du cirque fait par les majors sur le téléchargement, est-ce vraiment important en comparaison des ravages causés par la faim dans le monde ?
En pensant à ce qui est "plus utile" pour justifier qu'on s'y intéresse, on a tôt fait de tomber dans le moralisme simpliste, et donc par extension insupportable.


2012, c'est les élections pestilentielles, et normalement, ensuite, la fin du monde. Sachant qu'on pourrait tout à fait se farcir un second tour Marine Lepen VS Nicolas Sarkozy, ne vaudrait-il mieux pas en finir un peu avant ?
Auteur:  Zorneye [ Sam 22 Jan 2011 12:52 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

En rattrapant mon retard de lecture forumale, je tombe sur cette question de Moe que je trouve particulièrement intéressante.
C'est mon dada. Le truc sur lequel je peux m'appesantir deux heures quand j'ai un coup dans le pif, des fois quatre quand je suis net.

Alors, je pète un peu la règle du jeu parce que ça m'intéresse vraiment.

J'ai toujours pensé que cette conquête spatiale était justement à l'inverse le plus grand défi de l'humanité, et la seule évolution possible pour notre espèce. Au contraire de toi, dans ce cas Yoan, je ne m'intéresse que peu aux sciences sociales, ou du moins je trouve qu'en comparaison à cette question, c'est "se regarder le nombril" et faire abstraction d'une vision plus large de notre avenir.

Parce que que vaut un débat sur des heures sup' ou autres alors que le fond réel de ce sujet est la survie de l'espèce et la possible réponse à la question métaphysique "Où allons-nous?".

- Non pas que je dénigre tout ça, hein, ça m'intéresse malgré ce que peux laisser entendre mon discours -

Alors oui. Il faut relancer la conquête spatiale, à plus grande échelle, à un niveau jamais encore envisagée de nos jours.

Un projet commun qui pourrait abolir les frontières, les nations au service de notre race humaine.
Un projet qui pourrait créer de l'emploi, aussi bien au niveau de la recherche - ah, bon, les chercheurs croulent sous le boulot et les projets? -, les usines - quoi, les salariés "de base" ont du boulot et ne souffrent pas de plan sociaux? -, l'administration - quoi? les RH et les fonctionnaires ne savent plus que faire des offres d'emplois qui leurs sont proposées? -.

D'accord ça parait simpliste dit comme ça, mais en créant un projet qui pourrais mettre TOUTES les forces vives des États, tout type de qualification au service d'un grand chantier mondial qui n'aurais qu'un but, l'expansionnisme et la survie de l'espèce.

On assiste aujourd'hui à la montée du populisme et des extrêmes dans les pays riches ainsi qu'à la radicalisation du propos dans des pays "en développement" de plus en plus influents sur la scène mondiale, et tout ça pour quoi? Du pétrole? Des parts de marché?

Certes, cette vison du monde est utopiste, mais qu'on ne me fasse pas croire que la mise en concurrence des forces vives et des meilleurs cerveaux des Nations dans une compétition saine au but, somme toute relativement noble, n'est pas une bonne idée.

Mais le long terme fait peur, habitués que nous sommes à une vision du profit immédiat, bercé par une culture du Carpe Diem que nous avons nous Occidentaux réussi à imposer au monde entier.

Parce qu'il ne faut pas se leurrer, dans quarante ans, on est neuf milliards, et au vues des non-évolutions des pratiques agricoles et des priorités de développement, personne ne me fera croire qu'on va vers du bon.

Il faudrait une vraie révolution des esprits, des modes de pensées et des priorités pour en arriver là.
Et je me suis toujours dit que la conquête de l'espace pourrait être la solution.

Est-ce que l'air de rien, cette histoire n'a pas énormément servi de tampon au plus fort de la guerre froide?

Et puis en changeant d'environnement avec une nouvelle perception du temps, de l'énergie, de notre être, du but de notre existence, ne pourront-nous pas évoluer? Je parle d'Évolution avec une grand É.
En colonisant de nouvelles planète - alors là c'est du long terme - n'accèderons-nous pas à l'immortalité en n'étant plus dépendant d'un seul écosystème?

Oui, je sais, je part en vrille, je lis trop de SF, mais merde, ça se défends pas comme discours?



Et pour répondre à la question de Yoan et revenir dans le jeu:

Plutôt qui? Aubry? Ségo? Mélenchon? Quitte à être dans la merde et passer pour des cons, autant que ce soit sous un étendard clairement identifiable.
Et puis, non, même si ça va être la merde dans tout les cas, j'aime bien la vie, alors 2012, j'aimerai bien qu'il se passe rien, que l'on puisse continuer à râler.

Ce qui m'amène à la question suivante:

Et si c'est la fin du monde en 2012, qui va héberger le forum?
Auteur:  Yoan [ Sam 22 Jan 2011 16:25 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Avant qu'on ne nous fasse éventuellement la remarque. ce topic peut tout à fait abriter des débats sans que ce ne soit jugé hors-sujet.

Donc, j'admets n'avoir jamais poussé la réflexion sur ce sujet, et pas mal de choses m'échappent parmi ce que tu développes, même si je pense quand même cerner l'essentiel de ton propos.

Simplement, je ne peux pas te laisser dire ça :

Zorneye a écrit:Au contraire de toi, dans ce cas Yoan, je ne m'intéresse que peu aux sciences sociales, ou du moins je trouve qu'en comparaison à cette question, c'est "se regarder le nombril" et faire abstraction d'une vision plus large de notre avenir.


Je parlais plus globalement des sciences humaines, et s'il y a une chose dont je suis sûr, c'est qu'elles sont essentielles, et incontournables de tout ce que l'homme peut entreprendre, sur cette planète et au-delà.
Le drame du genre humain depuis l'essor du capitalisme et de la globalisation financière, c'est la négation de l'Homme dans ce qu'il est de plus profond. Et ce sont précisément ces sciences qui sont aujourd'hui méprisées, au profit des théories économiques, des théories ingénieuriales du management etc. Elles sont par ailleurs exagérément réfutées pour des raisons de validité scientifiques toujours discutées.
Il n'empêche que tu formules là un clivage qui n'a à mon sens pas lieu d'être. Si la conquête spatiale est un objectif légitime, voire nécessaire comme tu sembles l'affirmer, ça ne pourra de toute façon que mieux se passer si l'on n'oppose pas cette "vision" à celle des chercheurs en sciences humaines. Leurs travaux sont un préalable nécessaire à tout ce dont on peut se révéler être les acteurs, et ce que tu défends ici n'y échappe pas.

Pour le reste, je manque de connaissances pour te répondre. Mais à chaud là, j'ai effectivement du mal à imaginer la situation s'améliorer sur des points pourtant primordiaux (le droit à l'alimentation, ou plus généralement la juste répartition des richesses créées sur la planète) à mesure que la population mondiale augmente.
Ce qui est certain, c'est qu'à l'heure actuelle, il n'y a aucune fatalité. Il a été établi de façon absolument certaine que nous pouvons aujourd'hui produire sans problème de quoi nourrir le double de la population mondiale. Comme dirait Jean Ziegler (oui, j'en reviens souvent aux mêmes références), un enfant qui meurt de faim est donc aujourd'hui assassiné. Alors quant à imaginer qu'un jour nous arriverons au bout des ressources épuisables sur cette planète, et qu'il se posera de vrais problèmes de surpopulation (c'est déjà le cas avec l'eau potable à vrai dire), certes, mais en l'absence d'études fiables sur le sujet - qui à ma connaissance, n'existent pas encore - on ne fait effectivement jamais que d'émettre des théories improvisées sur le modèle des romans d'anticipation.
Auteur:  Yoan [ Ven 15 Avr 2011 23:38 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Les info' sur France Télévision, ce soir. Voici le "gros titre" :

"Elle laisse ses enfants seuls pour aller prier"

Bon, c'est moi ou le titre est salement orienté droite-UMP-TF1 là ?
Je veux dire, qu'on fasse un sujet de merde pour dire "Bouh, c'est mal de laisser ses gosses âgés de 2 ans et demi à 12 ans sans surveillance pendant deux jours", OK. En plus les gens adorent ça, gloser à gorge déployée sur des parents indignes, en affirmant qu'il faudrait les foutre au cachot.
Mais si elle s'était absentée pour aller à un quelconque rendez-vous, on l'aurait mis dans le titre ? On s'en foutrait pas complètement de savoir qu'elle s'est barrée pour aller prier on ne sait où ? Avec un titre pareil, on cherche à susciter quoi comme réaction au juste ?

Ça fait beaucoup de questions oui, mais la façon dont on présente les sujets de pseudo-information parfois, ça me gonfle gentiment.
Auteur:  Moe [ Mer 20 Avr 2011 01:21 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Là je sais pas trop... Que ce soit pour prier, aller prier, jouer au casino, faire des folies avec un mec, elle a laissé les lardons tout seuls pendant deux jours. Bon. C'est pas correct. Je sais que je réponds pas trop à la question du coup, mais ce qui m'étonne le plus moi c'est qu'en l’occurrence, de la façon dont c'est traité t'as l'impression de t'entendre dire, en gros, "la religion ça mène les gens à faire des trucs très cons", alors qu'aujourd'hui plus que jamais on a l'impression que la religion est un sujet tabou auquel on peut pas vraiment toucher... Je crois que ma phrase fétiche ça va devenir "mais dans quel monde on vit ?", comme les vieux...

Enfin bref. A part ça avant j'avais l'habitude de regarder le JT de France 2 plutôt que celui de TF1, mais bon, au bout du compte c'est pareil, sauf qu'à 13h25, au lieu de Jean-Pierre Pernault qui te parle du dernier horloger-plaquiste de Conches-en-Ouches, t'as Elise Lucet qui invite un quelconque artiste inintéressant pour lui poser des questions inintéressantes. Bref, l'info pour moi ça se passe sur le net, d'autant qu'on a facilement accès à des sources plus variées donc dans l'ensemble plus objectives, et en plus c'est plus rapide.

Sinon j'ai une question vitale là:

Ca vous arrive de pas savoir quoi écouter, mais pas parce que vous avez pas d'idées mais parce que justement vous en avez trop ? Parce que moi là maintenant j'écoute un best-of de Balavoine (merci Caro) mais j'ai aussi envie de réécouter le premier Linkin Park et Damian Marley (j'ai écouté Welcome To Jamrock toute la journée au taf et j'en veux encore, c'est fou). C'est un peu chaud.
Auteur:  Greeny [ Jeu 21 Avr 2011 09:49 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Quand je suis au taf et que je suis tout seul (ouais parce qu'on est 3 voire 4 dans mon bureau), je vais sur Deezer. Même si apparemment on a pas le droit, ils nous ont sortis une charte informatique. Faut dire qu'avec des mecs comme moi, c'est pas con les chartes informatiques...
Oui donc, Deezer. Et là, bah je sais pas quoi mettre. Mais pas parce que j'ai plein d'idées non. Parce que j'en ai aucune ! Alors je vais chercher sur le Net (oui, j'ai pas le droit je sais avec leur charte de meeeeerde !) voir les derniers trucs à la mode en rock ou j'me mets un bon vieux Stones (68 ou avant) ou Floyd. Au moins là, j'me plante pas.

Pensez-vous que le filtrage informatique à la base (au niveau de la box ADSL comme le suggère la HADOPI 2) est la solution pour la sécurité sur Internet ?
Auteur:  Auré [ Dim 18 Sep 2011 20:31 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Oyé oyé, je me suis acheté un livre ! Et quel livre ? 150 petites expériences de psychologie.
Je l'ai trouvé comme ça par pur hasard, je suis restée une vingtaine de minutes à le feuilleter et le re feuilleter.
Bref, tout ça pour dire que je le lis et je reviens ici :D

Des exemples :
Pourquoi parlons nous avec les mains ?
Pourquoi regardez vous sous votre lit après avoir vu l'Exorciste ?

J'en donne que deux, ce sera mieux quand moi même j'aurai lu ce qui s'en dit :)

j'aime lire des choses qu'on sait d'avance complètement inventées, des choses simples et lisibles de tous.

La personne qui a écrit ça vient d'acheter un livre qui parle de psychologie ! oO
Mais c'est quand même un livre simple ! :p
Je m'arrête là !^^
Auteur:  Yoan [ Dim 18 Sep 2011 21:10 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Auré a écrit:
j'aime lire des choses qu'on sait d'avance complètement inventées, des choses simples et lisibles de tous.

La personne qui a écrit ça vient d'acheter un livre qui parle de psychologie ! oO
Mais c'est quand même un livre simple ! :p
Je m'arrête là !^^


C'est un livre de vulgarisation fait pour être relativement ludique, et c'est (apparemment) aussi alimenté par des sciences dites "dures" (au contraire de la psychologie, qui est donc une science molle :D ).

Sinon, t'as tout pété le jeu.
Il faut d'abord répondre à la question postée en d'autres temps par Greeny.

Greeny a écrit:Pensez-vous que le filtrage informatique à la base (au niveau de la box ADSL comme le suggère la HADOPI 2) est la solution pour la sécurité sur Internet ?


Non.
Elle se veut plus répressive et donc plus dissuasive, alors qu'elle est surtout encore plus injuste et tout aussi inefficace.
Franchement, le peer to peer, c'est déjà limite une autre époque.

Mais ce qui mériterait débat, c'est l'argumentaire désastreux qui a 9 fois sur 10 accompagné le discours des ardents défenseurs de cette loi. D'autant que malheureusement, le seul qui semblait savoir de quoi il parlait est récemment décédé.

Maintenant, je me permets de sélectionner arbitrairement la prochaine question à traiter, parmi celles soumises par Auré.

Pourquoi regardez vous sous votre lit après avoir vu l'Exorciste ?
Auteur:  caro [ Dim 18 Sep 2011 21:50 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

La psychologie est alimentée par des sciences dures aussi :]
Neurologie, physiologie, biologie, etc.
Ceci dit, je m'en fous, je pense qu'il n'y a aucune science dure. Elles sont toutes vulnérables selon le point de vue où on se place. Du genre, la géométrie qu'on apprend à l'école, elle est valable sur des surfaces planes, or la terre est une ellipse. Les maths en général partent de consensus et de partis pris assez confortables pour y bâtir tout un système. Ce ne sont que des conventions autour duquel on a construit un système. Bref. Et je dis pas ça que parce que je suis nulle en maths. o)

Auré, ton livre me fait peur.
D'ailleurs il faut que je te réponde sur le topic littérature, quand j'aurais assez le temps pour essayer d'être claire. Là, je ne me sens pas claire. Bref.

Sinon, je regarde sous mon lit tous les soirs, même sans Exorciste. J'ai la fâcheuse tendance à y perdre des livres, des vêtements (hum), et d'autres choses intéressantes. Donc voilà ma réponse. Après l'Exorciste je ferais la même chose. Mais ce film m'a toujours plus amusée que fait peur donc bon.
Aheum.
Auteur:  Yoan [ Dim 18 Sep 2011 21:54 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Erreur habituelle, t'as oublié de poser une question.

Il est piégeux, ce topic.
Auteur:  caro [ Dim 18 Sep 2011 22:55 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

oups pardon.

Qu'est-ce qu'une rencontre ?


(ça calme hein.)
Auteur:  Yoan [ Lun 19 Sep 2011 09:39 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Une rencontre, c’est la croisée d’un nombre de facteurs indéterminés dus au hasard, et au contraire d’autres facteurs parfaitement logiques et « objectivables ». Exemple : j’ai plus de chances de rencontrer quelqu’un avec qui je garderais contact au détour d’un concert de Sonic Youth, que lors d’une conférence ayant pour thème : « Le Rubik Cube est-il toujours le casse-tête de référence ? », ou « Les fruits de mer sur les pizzas. Une hérésie ? »
Si en effet je pars du principe que les parfaits inconnus que je croise dans la rue ou dans le métro, ne génèrent en rien des « rencontres », dans la mesure où il ne se passe rien que l’on puisse rapprocher de l’échange humain, il me faut considérer les cas où il y a une communication. Au minimum l’échange d’une parole ou d’un regard, en considérant que d'une façon ou d'une autre, cet échange aura un sens et/ou générera des réactions. Je prends le parti d’exclure les cas où c’est unilatéral.

En fait, je n’ai pas pris l’exemple du concert de Sonic Youth par hasard. J’y étais allé seul il y a un an ou deux (putain de mémoire qui flanche), et j’ai sympathisé avec un mec qui avait fait la même chose. Il m’avait parlé de ce qu’il écoutait, de la musique qu’il faisait lui-même, et m’avait même laissé son mail pour que je puisse écouter. Et je me dis simplement que c’est sur la base des points communs qu’il supposait qu’on partageait, qu’il a souhaité « échanger » avec moi. C’est en tout cas sur la base de ces points communs qu’on s’est retrouvé le même jour au même endroit, pour applaudir le même groupe.
Cette réponse aussi embryonnaire qu’improvisée n’a aucune prétention philosophique à deux sous, mais simplement, je ne crois pas qu’une rencontre ne soit « que » le fruit du hasard. Il y a évidemment une part d’indéterminé, mais ce n’est justement qu’une part. Par ailleurs, je n’aime pas la notion de « destin ».

Voilà.

Ma question :

Puisqu’il est question éventuellement pour Spielberg de tourner Jurassic Park 4, pensez-vous, à la lumière des révélations récentes sur le sujet, qu’il faudrait rajouter des plumes au T-Rex ?
Auteur:  Auré [ Mer 21 Sep 2011 12:55 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Image


On est pas habitués. Il est pas crédible du tout le T-Rex avec des plumes, on voudrait presque lui faire des bisous... :)
Auteur:  Binouz [ Mer 21 Sep 2011 13:50 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Auré n'a toujours pas compris le principe du topic :D
La question !!!
Auteur:  Auré [ Mer 21 Sep 2011 14:01 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

:D Je ne pensais pas avoir répondu à la question, c'est pour ça^^
Mais si tu as pris ça comme une réponse, alors, faut que je réfléchisse à une question... ^^;;
Auteur:  popo [ Lun 3 Oct 2011 19:31 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

J'suis prête à répondre là , vite une question faut battre la popo tant qu'elle est chaude :jump:
Auteur:  Paint [ Mar 4 Oct 2011 10:18 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Ahah en fait on pouvait mettre des claques au T-Rex sans qu'il puisse se défendre. Ca casse le mythe.
Auteur:  Yoan [ Mer 18 Avr 2012 11:04 ]
Sujet du message:  Re: Le topic des questions qui tournent

Zorneye a écrit:Alors oui. Il faut relancer la conquête spatiale, à plus grande échelle, à un niveau jamais encore envisagée de nos jours.

Un projet commun qui pourrait abolir les frontières, les nations au service de notre race humaine.
Un projet qui pourrait créer de l'emploi, aussi bien au niveau de la recherche - ah, bon, les chercheurs croulent sous le boulot et les projets? -, les usines - quoi, les salariés "de base" ont du boulot et ne souffrent pas de plan sociaux? -, l'administration - quoi? les RH et les fonctionnaires ne savent plus que faire des offres d'emplois qui leurs sont proposées? -.

D'accord ça parait simpliste dit comme ça, mais en créant un projet qui pourrais mettre TOUTES les forces vives des États, tout type de qualification au service d'un grand chantier mondial qui n'aurais qu'un but, l'expansionnisme et la survie de l'espèce.

On assiste aujourd'hui à la montée du populisme et des extrêmes dans les pays riches ainsi qu'à la radicalisation du propos dans des pays "en développement" de plus en plus influents sur la scène mondiale, et tout ça pour quoi? Du pétrole? Des parts de marché?

Certes, cette vison du monde est utopiste, mais qu'on ne me fasse pas croire que la mise en concurrence des forces vives et des meilleurs cerveaux des Nations dans une compétition saine au but, somme toute relativement noble, n'est pas une bonne idée.

Mais le long terme fait peur, habitués que nous sommes à une vision du profit immédiat, bercé par une culture du Carpe Diem que nous avons nous Occidentaux réussi à imposer au monde entier.

Parce qu'il ne faut pas se leurrer, dans quarante ans, on est neuf milliards, et au vues des non-évolutions des pratiques agricoles et des priorités de développement, personne ne me fera croire qu'on va vers du bon.

Il faudrait une vraie révolution des esprits, des modes de pensées et des priorités pour en arriver là.
Et je me suis toujours dit que la conquête de l'espace pourrait être la solution.

Est-ce que l'air de rien, cette histoire n'a pas énormément servi de tampon au plus fort de la guerre froide?

Et puis en changeant d'environnement avec une nouvelle perception du temps, de l'énergie, de notre être, du but de notre existence, ne pourront-nous pas évoluer? Je parle d'Évolution avec une grand É.
En colonisant de nouvelles planète - alors là c'est du long terme - n'accèderons-nous pas à l'immortalité en n'étant plus dépendant d'un seul écosystème?

Oui, je sais, je part en vrille, je lis trop de SF, mais merde, ça se défends pas comme discours?


Je voulais retrouver ce bout de post juste pour dire qu'il me semble que Jacques Cheminade - la "curiosité " des élections Présidentielles - défend à peu près cette idée.
Dommage qu'à côté de ça, le mec soit assez étrange (il ne veut notamment "interdire les jeux violents", comme une vulgaire Laure Manaudou), t'avais presque trouvé ton candidat. :D


Sinon, si jamais quelqu'un tombe sur ce topic, j'ai une question moins légère et naïve qu'il n'y paraît : les filles sont-elles "plus sensibles" ?
Page 1 sur 2 Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]