Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

L'actualité nationale et internationale

Pour converser de tout et n'importe quoi, sérieusement ou non.

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar caro » Mar 11 Oct 2011 15:46

bah quoi ? c'est super bien fait ! :face:
Moi, ça me ferait flipper de me faire tatouer un visage, n'importe lequel.
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Paint » Mar 11 Oct 2011 16:28

Avoue, tu as voulu nous montrer ton nouveau tattoo mais tu t'es trompé de topic !!! :D
Image

Ancient Rome, we built that fucker stone by stone
Avatar de l’utilisateur
Paint
Modérateur
 
Messages: 592
Inscription: Sam 4 Déc 2010 15:23
Localisation: Banbury, UK

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Silver*Dream » Mar 11 Oct 2011 16:39

http://www.francesoir.fr/actualite/just ... 46199.html

Le parquet souhaite mettre un terme aux poursuites au motif que l'immunité ne touche pas « le président » mais « la présidence de la république », nuance. « Il s'agit de permettre au président de la République de mener sa mission avec la sérénité nécessaire. Son immunité, sauf à en limiter la portée, doit prendre en compte l'intervention possible de collaborateurs », explique un membre du parquet à Libération.


Aveu de culpabilité sans honte. Et un gag de plus pour la France !
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Binouz » Sam 22 Oct 2011 16:10

Image
Un peu tire larme, j'avoue.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Dim 23 Oct 2011 19:46

Un peu manichéenne et simpliste aussi, même si, en toute honnêteté, ça m'a passablement gonflé de le voir porté en triomphe chez beaucoup de mes amis/connaissances.
Alors, je sais bien qu'on passe pour de pénibles rabats joie quand on souligne cet état de fait, mais que les héros des temps modernes, ce soient moins des gens investis dans la recherche ou dans de grandes causes qu'ils ont contribué à faire avancer, que des "génies" du marketing, ça m'emmerde un peu oui.
Ça n'enlève rien au talent du personnage, ni à sa force de caractère, mais j'ai du mal à ne pas y voir une sorte de déviance du culte de la personnalité. J'imagine que le mec qui réussit en faisant la fortune d'Apple, à coups de tablettes tactiles, et en partant de rien, ça va faire un beau biopic Hollywoodien, et que c'est plus sexy que l'histoire d'un mec qui a consacré 40 ans de sa vie à publier des ouvrages complexes pour améliorer la condition humaine.
Mais faut comprendre, et accepter, que ça ne réjouisse pas tout le monde.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Binouz » Lun 24 Oct 2011 09:45

Steve Jobs : un capitaliste mégalomane au service de la bourgeoisie branchée

Hier soir, Steve Jobs, le fondateur de la firme informatique Apple et des studios de créations graphiques Pixar, est décédé des suites d'un cancer du pancréas.

Depuis l'annonce de son décés s'est déversée une avalanche de messages de deuil et de commémorations dignes d'une star de la pop.

Mais qui était exactement celui qui est présenté par certains comme le « Gutenberg moderne » ?

Steve Jobs n'était pas un génie de l'informatique, encore moins un brillant scientifique digne d'Einstein comme certains le présentent aujourd'hui.

Non, comme ses alter-ego des autres grands trusts informatiques nés dans les années 70 (Microsoft, Oracle, etc...), Steve Jobs était avant tout un commerçant très intelligent et un excellent publicitaire.

Comme Bill Gates, il avait compris très jeune les énormes opportunités commerciales qui s'ouvraient avec le développement de l'informatique.

En 1976, à l'âge de 21 ans, il crée la société Apple pour commercialiser les ordinateurs personnels montés et programmés par son ami Steve Wozniak dans le garage de la famille Jobs.

La société décolle réellement en 1977, avec le lancement de l'Apple 2, puis plus sérieusement avec la production du MacIntosh en 1979. C'est le succès de l'Apple 2 qui poussera IBM à se lancer dans la construction des PC.

La production est orientée autour de deux idées essentielles : le contrôle de toute la ligne de production (de l'assemblage aux logiciels) et un travail important sur le design des ordinateurs.

Comme Microsoft, Apple n'innove pas vraiment en matière de technologie.

Ils reprennent les idées développées par le laboratoire de recherche de Ranx Xerox : la souris pour cliquer et un environnement graphique ; et construisent les systèmes d'exploitation à partir des systèmes libres UNIX « BSD ».

La force d'Apple réside dans sa communication et dans l'intégration d'un grand nombre de polices de caractères. Ce sont ces deux aspects qui l'ont rendu immédiatement populaire dans le monde du graphisme.

De la même manière, ce n'est pas Apple qui a inventé les lecteurs MP3, mais grâce au travail sur le design et à ses logiciels de gestion et de vente de musique iTunes, l'iPod a été un des succès commerciaux les plus importants de l'électronique.

On peut dire la même chose à propos de l'iPhone et de l'iPad.

Comme la plupart des pionniers de l'informatique, Steve Jobs et Steve Wozniak sont des californiens très influencés par la contre-culture des années 60/70 (Steve Jobs était végétarien par exemple).

Toutes les firmes informatiques baignent dans cette atmosphère et cultivent une image « cool » et détendue.

Mais ceux qui ont poussé cela le plus loin jusqu'à un fétichisme du « in » c'est Apple et Steve Jobs. Ils l'ont poussé au point de ne plus être cool mais « snob ».

En effet, est mis systèmatiquement en avant le fait que posséder des produits Apple c'est être au-dessus du commun des mortels, c'est être d'un niveau de discernement supérieur à la « masse ».

Les utilisateurs des autres produits sont considérés comme des demeurés qui « suivent le troupeau ».

Cette stratégie d'incarner la « branchitude » a tellement bien marché que la plupart des utilisateurs de produits Apple sont de véritables fanatiques et se transforment en propagandistes de leur marque préférée.

C'est cela qui explique les scènes hystériques auxquelles on assiste depuis hier soir avec des minutes de silence dans des magasins Apple, des comparaisons totalement hallucinantes de Steve Jobs aux plus grands génies scientifiques (Einstein, Newton, etc.).

Steve Jobs lui-même était, derrière sa façade détendue, un autocrate mégalomane.

Il a mis en scène sa vie toute entière comme un personnage de cinéma ou de bandes dessinées. Il a cultivé l'image du « génie entrepreneur », se faisant virer de sa propre boîte puis en rachetant une autre (Pixar) et refaisant fortune, en revenant tel le messie dans son ancienne firme pour la relancer commercialement.

C'est lui le premier à avoir organiser les présentations de ses nouveaux produits comme des shows mi-théâtraux mi-religieux.

Ses « Keynotes » - conférences qu'il donnait habillé en jeans/baskets- étaient autant des événements commerciaux que des shows à sa propre gloire.

Il y annoncait autant les nouveautés technologiques de la firme que ses propres avis sur le monde ou encore ses bilans de santé.

Ce pseudo « génie » commercial était avant tout un capitaliste industriel qui est devenu multi-milliardaire en quelques années grâce à une des politiques les plus agressives de l'histoire de l'informatique.

Car s'il y a une entreprise qui est encore plus à l'opposé de notre vision du monde, qui est encore plus à l'opposé de la philosophie des logiciels libres que Microsoft, c'est bien Apple.

Au final ce que vend Apple c'est le confort d'avoir un ordinateur à peu près fonctionnel et de posséder un objet chic. Mais en contre-partie, il est rendu impossible de changer quoi que ce soit dans sa machine, que ce soit physiquement ou logiciellement.


L'ensemble des produits d'Apple est appelé « ecosystème » Mac, mais en fait c'est un monde fermé rempli de péages qu'Apple a créé.

La stratégie d'Apple c'est de construire et vendre des machines qui ne pourront marcher qu'avec leurs logiciels et leur services qui sont bien entendu tous payants et largement pompés d'équivalents venant du logiciel libre.

Apple et Steve Jobs se sont construit une fortune en pillant les logiciels libres et en s'accaparant leurs innovations.

En définitive, la seule réelle valeur ajoutée par Steve Jobs et Apple à l'informatique c'est un style.

Un style typiquement bourgeois : méprisant envers les masses, mégalomane, vide de sens et dictatorial.


A l'inverse de cela, nous, communistes, voulons un monde d'harmonie, avec des technologies qui répondent aux besoins des masses et qui tirent tout le monde vers le haut.

Nous voulons des technologies ouvertes pour que tout le monde puisse en étudier et comprendre le fonctionnement, pour que tout le monde puisse se les approprier et les transformer.

Nous ne voulons pas de produits « géniaux » créés et gardés jalousement par des ingénieurs enfermés dans leur tour d'ivoire et qui vouent un culte à leur propre petit ego.

Non, nous voulons des technologies qui permettent de libérer la créativité des masses, qui partent de leurs aspirations, qui soient à leur service.

Source : Voie Lactée


Un peu excessif mais j'aime pas mal.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Silver*Dream » Ven 28 Oct 2011 17:08

One of the hardest things to get used to was being unable to instantly share my awesome and horrible experiences with my friends online. Now, I write down my impressions in a notebook, and by the time I get back to a computer, they rarely feel like must-tweets. I’m forced to slog through the tedium of waiting, to wrestle with dull passages and slow scenes, to grapple with confusing and sometimes scary situations on my own. I’m able to savor an idea and allow it to gestate.


http://www.good.is/post/why-i-dumped-my ... oing-back/

J'ai le goût de pleurer tellement cet article est beau. Un jour, il faudra aussi que je vous parle de ma passion pour Henry David Thoreau.
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Dim 13 Nov 2011 14:42

Image

Photo prise durant des émeutes à Bogota en raison de la réforme scolaire.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Mar 15 Nov 2011 22:46

Le buzz du moment :

Pacte pour la justice 2012

Je crois que là, on atteint des sommets en termes d'instrumentalisation de l'émotion. Et ce qui me gêne par dessus tout, c'est de voir à quelle vitesse le père s'éloigne de sa propre cause, de celle de son fils, pour se ranger derrière une action apolitique douteuse.
La vidéo fait un carton - pas étonnant - mais j'ai envie de dire aux signataires : Après Sarko-Robocop, qui promettait nettoyage au kärscher, mise au pas des caïds, renforcement policier un peu partout, sécurité, et tout le toutim, on met qui au pouvoir ? Marine Le Pen ? On rétablit la peine de mort ?

La vidéo est truffée de raccourcis, mais tout est fait pour susciter l'indignation, et j'ai toujours l'impression que ceux qui signent ne vérifient rien, et ne se basent sur rien d'autre qu'un vibrant "Mais c'est horrible". Je comprends ce père meurtri, et à sa place je ne serais certainement pas resté inactif. Mais c'est le manque de recul de tous ceux qui le soutiennent aveuglément qui m'exaspère.

Petite remise au point. Très longue, mais avant de soutenir des causes qui nous échappent, mieux vaut se donner cette peine :

Document de propagande ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar silverson » Mer 16 Nov 2011 22:45

J'avoue m'être laissé berné justement parce que je n'avais aucun recul sur le truc. M'enfin ça m'apprendra à cliquer sur ce genre de lien, en général je ne cherche même pas... :oops:
03/06/03 @ La Mutualité, Paris
10/08/07 @ Brixton Academy, Londres
18/08/07 @ Pukkelpop fest', Kiewit
Avatar de l’utilisateur
silverson
 
Messages: 422
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:58
Localisation: Lille

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Jeu 17 Nov 2011 11:40

J’ai choisi d’en parler justement parce que je trouvais cette vidéo particulièrement piégeuse et efficace. Personnellement, je n’ai commencé à trouver ça louche que lorsque le discours a pris des proportions politiques et idéologiques. Le ressort émotionnel n’est pas nouveau, et il n’est même pas tant critiquable en soi lorsqu’il s’agit de faire valoir « sa » propre cause. J’aurais en effet tout à fait pu entendre ce genre d’initiative pour soutenir et honorer la mémoire d’un fils. C’est d’ailleurs à peu près comme ça que ça commence. Mais par la suite, c’est la Justice dans sa globalité qui est attaquée. Dans son fonctionnement, ses institutions, sa finalité même. Et le très long billet critique lié ci-dessus reprend point par point tout ce qui dans cette vidéo relève de la manipulation, et substitue aux faits et aux preuves des arguments d’autorité non étayés, et autres procédés de culpabilisation pervers. Le mec peut dire « La justice n’est pas du côté des victimes » sans autre légitimité que sa propre peine, et son passé dans la police, ça passe comme une lettre à la Poste, parce qu’on a étouffé le sens critique de l’auditeur sous le poids de l’empathie. Le procédé est dangereux, et relève à mon sens clairement de la propagande idéologique. D’ailleurs, et sans surprise, la vidéo est reprise sur pas mal de sites douteux qui lui font suivre des discours de Marine Le Pen.

Mais le « succès » de cette vidéo m’a fait m’interroger sur mes propres idées et idéaux. Déjà, il me faut avoir l’honnêteté de garder la même distance vis-à-vis de ce qui va plus volontiers dans mon sens, et c’est pour cette raison que j’essaie de rester critique face aux vidéos à la mode telles que « Comprendre la dette en 10 minutes » (ou un truc comme ça), pour ne jamais brader ma raison au profit de la passion, même si les deux doivent nécessairement s’articuler. Et surtout, alors que je réclame toujours à corps et à cri plus de démocratie, je me demande ce qui se passerait si on organisait un référendum sur la peine de mort. C’est un scénario de science-fiction, puisque cela supposerait une sortie de l’Union Européenne, mais admettons. Pas sûr que le résultat me plairait, alors qu’il relèverait pourtant du principe démocratique de base : celui qui fait que la majorité a toujours raison. D’ailleurs, il me semble que la peine de mort a été abolie en France contre la volonté populaire, et je dois admettre que la pratique ne m’a jamais choqué. Pourtant, elle peut être questionnée, et si je suis content qu’un mec comme Badinter ait eu les couilles de faire ce qu’il a fait, je me dis qu’il est encore un échec possible : son discours, aussi célèbre soit-il, a-t-il convaincu le peuple sur la durée ? J’aimerais répondre « oui », mais la vérité, c’est que je n’en sais rien du tout, et que les raisons d’en douter sont nombreuses.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Binouz » Dim 18 Déc 2011 18:54

http://videos.arte.tv/fr/videos/apple_la_tyrannie_du_cool-4298324.html

Apple, la tyrannie du "cool"

A regarder avant que le site ne le retire du replay !
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Mar 20 Déc 2011 15:06

Image

Je la trouve de moins en moins drôle quand même, à force.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar caro » Ven 6 Jan 2012 19:40

Un petit texte (le poing levé :D ) sur les effets de la marchandisation, ou chalandisation comme dit Chauvière, du secteur social. Son impact sur les acteurs de terrain et le mal-être qu'une politique gestionnaire du tout "chiffré", de l'efficacité et de la rentabilité, instaure d'une main de fer dans ce secteur. Au point que souvent, ces enjeux politiques et financiers sont tellement prenants qu'on en oublie l'accompagnement au quotidien des personnes ou qu'on n'est même plus capables d'y faire face, pour des raisons de manque de moyens, de manque de soutien, mais aussi de burn out qui guette chacun des travailleurs sociaux à un moment ou à un autre...ce type d'histoire n'est malheureusement pas rare et risque de s'amplifier avec cette politique qui veut faire des établissements et services médico-sociaux des entreprises rentables en terme de chiffres, peu importe si on casse des gens, si on les presse comme des citrons (et je pense en premier lieu aux personnes qu'on accompagne, et aussi aux salariés). On ne peut pas gérer un établissement social comme une entreprise et pourtant c'est de pire en pire.
On se retrouve souvent en tension entre différentes injonctions et dans un paradoxe à tenir entre ce qu'on nous demande et ce qu'on exige de nous et les besoins des personnes qu'on accompagne, qui ont besoin de temps et ont souvent des trajectoires de vie compliquées, faites de ruptures, de problèmes ne pouvant se résoudre sur du court terme....
Faut voir la politique du "logement à tout prix" qui a comme impact de sucrer les places d'hébergement d'urgence ou de réduire les temps d'accueil dans les centre d'hébergement et de réinsertion sociale...laissant sur le carreaux encore plus qu'avant des gens qui ne rentrent pas assez dans la norme.
Le rôle attendu des travailleurs sociaux devient de plus en plus un rôle de contrôleur social et de moins en moins celui d'un accompagnateur au respect du rythme des gens et visant leur émancipation...
Bref, une fois n'est pas coutume, j'aurais plein de choses à dire sur le sujet...J'ai beau avoir signé un CDI, un jour sûrement il y aura des problèmes de financement tels (et il y en a déjà beaucoup) ou des enjeux politiques tels, que le service dans lequel je travaille pourrait être déconventionné parce que pas assez visible, pas assez rentable, etc. Pour parer à ça, on est parfois obligés de jouer les putes auprès des politiques divers et variés. Ce qui sauve, c'est qu'on se dit qu'on fait ça pour le public, mais jusqu'où peut-on aller dans la conciliation sans se trahir soi-même.

Mais ça, en fait, presque tout le monde s'en fout, et la plupart des gens n'y pensent même plus à ce secteur social tellement vorace et souvent vu comme inutile et plein d'angélisme. Parce qu'on fait plein de choses invisibles sur du court terme, pas assez clinquante...Et aussi parce qu'en général, on a du mal à expliquer ce qu'on fait !


CRISE SOCIALE
Les éducateurs spécialisés, chair à canon de la lutte contre les inégalités
PAR JULIEN BRYGO (3 JANVIER 2012)

En première ligne face à l’explosion du chômage et de la précarité, les éducateurs subissent aussi une dégradation de leurs conditions de travail. Fin 2011, à la suite du suicide d’un de leurs collègues, près de 200 salariés de l’Association d’action éducative et sociale, à Dunkerque, ont exercé leur droit de retrait. Une illustration du quotidien de plus en plus difficile de ces acteurs, ultime rempart face à la misère sociale.

« La révision générale des politiques publiques tue. » C’est par ces mots que Philippe Toulouse, délégué syndical (CGT), qualifie la lente dérive de l’association dunkerquoise d’action sociale et éducative (AAE). Cette structure, financée par des fonds publics, est censée servir de digue face à l’explosion des inégalités sociales. À Dunkerque, ville frappée par la désindustrialisation, avec son lot de chômage, d’« exclus » et d’adolescents en rupture sociale, les 350 salariés de l’AAE sont aussi confrontés à des méthodes de management brutales et à des réductions drastiques des coûts. Ce qui n’est pas sans conséquences sur leur santé mentale et physique. Cette situation a pris, le 17 novembre dernier, un tournant tragique.

Ce jour-là, un des salariés, Fabrice Hrycak, 38 ans, est retrouvé pendu sous un pont de Dunkerque. L’éducateur spécialisé comptait dix ans d’ancienneté. « Il avait choisi son jour et son lieu, témoigne Philippe Toulouse. Le jour était celui où tous les salariés étaient réunis pour obtenir leurs tickets restaurant. Et le lieu est un des plus gros points de passage automobile de Dunkerque. Il voulait que son geste soit vu par toute la ville et qu’il serve à quelque chose ! »

Salarié agressé et… licencié

Pour l’ensemble des collègues et la famille de Fabrice, aucun doute : ce suicide est directement lié au calvaire que ce salarié vivait depuis le 8 septembre. En situation de légitime défense, il avait alors répliqué « par un coup de tête » à un garçon de 14 ans qu’il encadrait et qui venait de lui casser deux côtes. Fabrice s’était déjà fait briser une côte quatre mois plus tôt. Ce qui n’avait en rien inquiété la direction, terrée dans un mutisme digne des dirigeants de France Télécom ou de La Poste, et refusant de reconnaître ces agressions comme des accidents du travail.

Le lendemain de l’agression de Fabrice, au lieu de défendre son salarié, la direction d’AAE décide de le licencier pour « faute grave ». Devant la mobilisation de ses collègues, la sanction est transformée en un avertissement assorti d’une mutation à Hazebrouck, à 50 kilomètres de Dunkerque, alors que Fabrice ne dispose pas de véhicule. « Fabrice aimait son travail et ne comprenait pas que la direction l’ait sanctionné pour s’être défendu face à un jeune garçon violent et qui pète les plombs, comme cela arrive tous les jours au sein d’AAE », explique Philippe Toulouse. Rémunéré sur la même base que tous ses collègues (environ 1 300 € net), Fabrice ne bénéficie pas de mutuelle. Il a dû prendre à sa charge une grande partie des frais hospitaliers liés à cette agression.

Une direction totalement déconnectée

Isolement, injustices, violence des échanges… Ce décès tragique n’a pas sa place dans la rubrique des faits divers, plutôt dans celle des choix économiques pris par une direction de gestionnaires locaux qui vivent loin de la réalité du terrain. Alors que les éducateurs perçoivent un salaire à peine supérieur au Smic, onze cadres dirigeants de l’AAE [1] se sont partagés près de 700 000 euros de salaires et d’avantages en nature (dont des berlines de 30 000 euros, avec essence gratuite et usage privé autorisé) en 2010.

Sur le terrain, les salariés, via l’intersyndicale CGT-CFDT-SUD, sont unanimes pour dénoncer l’aggravation de leurs conditions de travail. Le 21 novembre, leur marche silencieuse rassemble plus de 550 personnes à Dunkerque. Deux réunions de crise se tiennent à la sous-préfecture. Sans que le dialogue ne s’engage. D’un côté, les salariés reprochent à leur direction son « autisme ». De l’autre, celle-ci les accuse de « mettre la structure en péril ». Le 30 novembre, la famille de Fabrice a porté plainte auprès du procureur de Dunkerque pour mise en danger de la vie d’autrui, homicide involontaire, délit d’entrave du Comité d’hygiène et de sécurité des conditions de travail (CHSCT), et défaut de déclaration d’accident du travail. La fédération Santé-Action sociale de la CGT s’est portée partie civile. L’enquête est en cours.

« Un véritable acharnement »

Dès la découverte macabre, entre 100 et 200 salariés de l’AAE exercent leur droit de retrait : un dispositif actionné en cas de « risque grave et imminent pour la santé des salariés », qui permet de cesser le travail sans limite de temps et sans répercutions sur les salaires. Dix-huit jours de retrait au 5 décembre : « Un record de durée en France », explique-t-on à la CGT. « L’exercice du droit de retrait excède rarement 24 ou 48 heures. Dans le cas de l’AAE, il y a eu un véritable acharnement contre ce salarié et une volonté délibérée de ne pas résoudre les problèmes de fond », constate Philippe Crepel, responsable CGT-Santé dans le Nord-Pas-de-Calais. « Un droit de retrait de deux semaines, je n’ai jamais vu ça ! Cela fera date dans l’histoire du droit de retrait en France ! », ajoute Pascal Chavatte, responsable CGT-Santé.

Pour Gauthier, un salarié d’AAE, l’enjeu n’est pas de battre des records. « On se bat pour que les vraies raisons de ce suicide, la baisse du personnel et la politique du chiffre, changent pour de bon. » Avec le financement du conseil général, de la Protection judiciaire de la jeunesse et de l’État, l’association gère depuis 1964 des personnes en placement judiciaire, sous mandat de protection de l’enfance ou plus généralement en rupture sociale. Autrement dit, les populations les plus pauvres et les plus fragiles. En 2010, la direction de l’AAE décide une réorganisation majeure. Ce concentré local de RGPP (207) donne la priorité à la réduction du personnel et à la baisse des coûts, sur fond de « management moderne » [2] Résultat : les arrêts maladie se multiplient. En 2010, 170 jours d’arrêts de travail ont été prescrits à sept éducateurs agressés physiquement.

Des mouchards plutôt qu’un audit social

« Nous sommes de plus en plus nombreux à nous retrouver seuls pour gérer 15 ou 16 gamins en même temps », témoigne Gauthier, qui précise avoir souvent en face de lui « d’anciens criminels » : « Je me suis déjà retrouvé seul face à un gars de 46 ans avec vingt-trois ans de prison derrière lui. Cela peut devenir extrêmement dangereux. » La logique de la réorganisation ? « Les adultes ou les enfants en souffrance deviennent des marchandises qui doivent remplir tous azimuts les structures d’accueil », résume Philippe Toulouse. Depuis 2010, les salariés « travaillent avec des moyens de plus en plus dérisoires », confirme l’ancienne directrice de la communication, Laure Lahaeye, devenue éducatrice. « Des gamins qui regardent la télé à même le sol, pas de ballons ni de jeux de société. Des éducateurs qui doivent gérer 14 gamins agités en même temps et des agressions physiques quasiment hebdomadaires. Voilà le quotidien des éducateurs de l’AAE à Dunkerque. »

Lors de la restructuration, le CHSCT, comme la loi le lui permet, avait demandé une expertise indépendante sur les conditions de travail. La direction refuse et assigne le CHSCT au tribunal, avant de lever sa plainte six mois plus tard. En décembre 2010, toujours pas d’expertise, mais un nouveau cri d’alarme, celui de la médecine du travail. Elle écrit alors à la direction pour lui demander d’être « très vigilant(e) face à la situation actuelle ». « Des salariés exprimant leur souffrance physique, psychologique, un mal-être au travail et verbalisant le fait de ne plus trouver de sens à leur travail. (…) Il y a de nombreuses incivilités (et) il est difficile de travailler dans certaines structures. Cela a un impact énorme sur la santé psychologique des salariés. » [3]

Au lieu de procéder à un audit social (qui sera finalement déclenché au lendemain du suicide de Fabrice) et d’améliorer les conditions de travail, les dirigeant d’AAE préfèrent investir dans un système sophistiqué de contrôle des employés. De petites balises sont installées dans les véhicules des salariés permettant leur géolocalisation à tout moment. Coût : 85 000 €, soit davantage que l’expertise demandée. Une « honte » pour les salariés.

Le syndicaliste et le corbeau

De son côté, la direction n’esquisse aucune remise en question. Dans une lettre envoyée aux salariés le 25 novembre 2011, elle enfonce même la victime : « En mutant M. Hrycak à Hazebrouck pour travailler non plus avec des jeunes mais avec des adultes (…), nous continuons de penser qu’AAE a pris la meilleure décision possible. (…) L’idée que ce geste désespéré est lié à cette mesure ou à ses conditions de travail ne peut qu’apparaître inexacte. » Et de conclure que ce suicide est lié « à d’éventuelles raisons extraprofessionnelles », ce que nient en bloc la famille et les collègues de Fabrice. « Cette lettre est un pas de plus dans le dénigrement de la mémoire de notre collègue », estime Philippe Toulouse, tandis que la direction durcit le ton : « Toute absence du poste de travail ne pourrait qu’être considérée comme illégitime et emporterait des conséquences, tant sur le plan disciplinaire que sur la rémunération. »

Dénoncer cette direction « qui vit comme des préfets », selon l’expression d’Alexis Constant, journaliste à La Voix du Nord, et réclamer que le suicide de son collègue permette de s’interroger sur les conditions de travail, a valu à Philippe Toulouse quelques déboires. « J’ai reçu une lettre de menace chez moi, il y a quelques jours. Elle comportait l’inscription : “Casse-toi.” » Le syndicaliste CGT est également un opposant politique local au maire Michel Delebarre, bien qu’ils soient tous deux membres du PS. La lettre de corbeau est désormais entre les mains de la police dunkerquoise.

Le 5 décembre, les salariés d’AAE ont levé leur droit de retrait à la suite de négociations avec la direction et le conseil général. Recrutement d’un nouveau DRH, présence d’un chef d’équipe pour rééquilibrer les horaires de travail, injection d’un million d’euros par le département, promesse de retrait immédiat du système de géolocalisation, examen des « dépenses publiques infondées »… Les salariés ne sont pas dupes : ils savent qu’ils devront rester vigilants et faire bloc pour obtenir des avancées réelles. « À nous de continuer », conclut Gauthier. La France compte 63 000 éducateurs spécialisés.

Julien Brygo

Photo : « Couloir de la précarité », vu par gelhin

Notes
[1] L’AAE est présidée par Daniel Lemang, un proche du maire socialiste de Dunkerque, Michel Delebarre.
[2] Regroupement en nouveaux pôles (les pôles sont à la mode en France, que ce soit à La Poste ou dans les hôpitaux), instauration de contrats d’objectifs et de moyens beaucoup plus astreignants, réduction des coûts de manière générale (dans ce type de structures à vocation socio-éducative, la grande majorité du budget est consacré aux salaires), réorganisation des services (avec instauration de la mixité des sexes et concentration des éléments les plus violents), pression sur les taux d’occupation des structures d’accueil, non remplacement de nombreux départs en retraite et d’arrêts maladie…
[3] La Voix du Nord, 23/11/2011.
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Lun 23 Jan 2012 18:04



Tout le monde en a entendu parler, le mouvement « Anonymous » s’est fait remarquer en répliquant avec vigueur – c’est le moins que l’on puisse dire – à la fermeture par la Justice Américaine du site Megaupload. Déjà, je ne vais évidemment pas m’émouvoir de voir le boss du site au cachot. Apparemment le mec frimait en limousine, et ressemble moins à un héros oeuvrant pour la liberté, qu’à un mafieux égocentrique. En revanche, au lieu de nous emmerder avec leur Hadopi à la con (il me semble que la « version 3 » défendue par Sarkozy interdit purement et simplement le streaming), moi je m’amuse de constater que les maisons de disques se plaignent de la conjoncture, stigmatisent le téléchargement, et tentent de nous faire chialer en nous parlant de pertes affreuses, alors que le premier crétin venu fait fortune en hébergeant et permettant le téléchargement de disques, de films, de séries etc. Merde alors, ça permettrait de gagner beaucoup d’argent, en fait ? Putain, si on avait su !

Alors certes, une telle plate-forme n’a pas à supporter les coûts de production, de promotion et de diffusion, mais il n’empêche : la méthode de la licence globale est rentable, même que les gens sont prêts à payer. Je connais d’ailleurs un tas de gens qui ont un compte Deezer ou Spotify premium.
Cela étant, et même si je suis globalement content de ce qui se passe, je pense qu’il faut garder quelques réserves. Il va de soi que ce n’est ni un mouvement abouti, politiquement construit, ou même réellement légitimable dans l’action. Concrètement, les mecs piratent des sites parce qu’on les empêche de violer le droit de propriété. Personnellement, je vois plus ça comme un phénomène de réaction, qui doit nous amener à nous demander quel modèle de diffusion de la culture nous voulons.
Honnêtement, je ne sais pas si la licence globale est forcément une bonne chose. Disons que les modes de consommation hyper bourrins « Je télécharge un album parce que j’ai aimé le single, mais je l’écouterai jamais » me semblent dangereux. Et j’aimerais qu’on trouve une solution pour que la « possession » d’une œuvre garde du sens, dans un monde où l’on pourra de toute façon bientôt tout écouter en lecture directe. C’est plus compliqué que ça n’en a l’air.

Mais que déjà, on dise à Hadopi et consorts d’aller se faire foutre, moi ça me va très bien. Reste à définir ce qu’on mettrait à la place.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Pidjay » Mer 21 Mar 2012 02:19

j'savais vraiment pas où mettre ça, parce que ça parle de jeux videos, pis c'est aussi très débilos-crétinos, mais finalement j'le mets là parce que ça permet de remonter le topic actualités. et ça s'y prête un peu aussi:

http://lafauteauxjeuxvideo.tumblr.com/
Je ne posterai une signature que quand j'en aurais trouvé une valable. sinon ça sert à rien.
Avatar de l’utilisateur
Pidjay
 
Messages: 104
Inscription: Sam 4 Déc 2010 15:27

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Mer 21 Mar 2012 03:00

Quelque part, j'en veux pas tant que ça à Laure Manaudou. Il ne s'agit jamais que d'une nageuse pas spécialement brillante en dehors d'un bassin, et à qui il ne vaut mieux pas tendre un micro. Certain(e)s devraient d'ailleurs passer un permis de Twitter, pour le bien de leur carrière. :D
Mais on devrait se souvenir que ce qu'elle dit, ça a été déjà avancé, de façon à peine mieux présenté, par des politiques, des pseudo intellectuels, ou des criminologues en carton. Tout ça parce que des "génies" ont dit que les mecs qui perpétuaient des tueries jouaient aussi parfois aux jeu vidéos. Le scoop de taré. Mais quand on en est à confondre les motivations profondes des meurtriers avec leurs occupations annexes, on ne peut ni se prétendre scientifique, ni même candidat au BAC.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Mar 25 Sep 2012 16:31

J’ai envie de parier un petit quelque chose sur le fait que la psychose du moment "Oh mon Dieu Facebook balance nos MP sur nos murs !", instantanément relayée par une presse de vautours n’est rien d’autre qu’une splendide démonstration d’hallucination collective.
Non pas que je veuille défendre ce site à la con auquel je n’ai jamais trop eu la force de résister, mais je dois admettre que ça me fait rire, de voir des gens s’affoler pour des messages qu’à mon avis, ils avaient vraiment rendu publiques voilà quelques années.

(Et si bug il y a vraiment eu, tant pis, je passerai pour un pitre :face: ).
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Moe » Lun 15 Oct 2012 19:00

Bon je poste ça là en attendant de rouvrir un topic sur la science: vous n'êtes pas sans savoir que ce gros malade mental de Felix Baumgartner a sauté hier aprem de 39 kilomètres de hauteur, les doigts dans le pif, c'était facile. Eh bah je sais pas si la vidéo entière a déjà été mise en ligne ou pas (je cherche) mais ici vous pouvez voir pendant quelques secondes des images filmées par la caméra fixée à sa combinaison:

http://www.redbullstratos.com/gallery/?mediaId=media1900707044001

Et pour ceux qui l'auraient pas vu, bandez:



(Mais coupez le son, les commentateurs de BFM sont nuls à chier et racontent que de la merde).

EDIT: Je l'ai ! Ca dur que 1'43 mais bon oO

Spencer stands on a beach, contemplating the meaning of life... Often he wonders what's on the other side of the ocean... Then Spencer realizes he is a dog and shits on the sand.
Avatar de l’utilisateur
Moe
 
Messages: 499
Inscription: Sam 4 Déc 2010 19:35
Localisation: Snoop Lyon

Re: L'actualité nationale et internationale

Messagepar Yoan » Mar 16 Oct 2012 09:38

Ce qui m’étonne, c’est que je n’en ai entendu parler qu’une fois que c’était accompli. J’ai peut-être raté un train ou deux, mais je ne savais même pas que c’était prévu, cette folie.
Pour le reste, j’apprends donc qu’un homme en combinaison peut franchir le mur du son en chute libre sans imploser, et même galoper comme un lapin 3 minutes plus tard sur la terre ferme.

N’empêche que quand il est parti en vrille – au sens strict du terme – ils faisaient pas tous les malins, hein.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

PrécédenteSuivante

Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron