Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Votre travail

Pour converser de tout et n'importe quoi, sérieusement ou non.

Re: Votre travail

Messagepar caro » Ven 2 Sep 2011 13:49

Oui ta remarque me ravie Yoan, juste parce que j'aime bien quand on pense à moi.
Le café j'ai aussi commencé un peu en formation et puis ensuite au boulot mais j'ai pas l'impression que ça me fasse grand chose à moi. Je vois plus ça comme un truc de sociabilisation. La pause café, le café en réunion, etc, c'est une institution un peu. Ca a commencé comme ça d'ailleurs : au début je refusais toujours et puis après j'ai compris qu'en fait il fallait accepter non pas pour le café lui même mais pour ce qui se dit autour.
Putain, il faut toujours que je complique tout, même le fait de boire du café.
Bref, sinon j'ai connu pas mal de gens qui sans leur café (ou leur coca) ressentaient un manque : irritabilité, sueurs, maux de tête...
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Votre travail

Messagepar Auré » Ven 2 Sep 2011 21:06

caro a écrit:Bref, sinon j'ai connu pas mal de gens qui sans leur café (ou leur coca) ressentaient un manque : irritabilité, sueurs, maux de tête...


Moi parfois il m'arrive d'avoir une envie soudaine de red bull, genre il m'en faut un vite. Mais faut dire que je bois ça comme du jus de fruit, pour le goût quoi. Pardon pour ceux que ça répugne, oui, je sais , il doit y en avoir beaucoup !
Puis pour revenir au café, c'est vrai que ça fait sociable.
"Jte paye un café?" "Qui veut un café?"

silverson a écrit:et puis je trouve que ça donne mauvaise haleine. Je déteste quand mes collègues me parlent de près quand ils viennent de se vider un gobelet de noir...


Moi, bizarrement, j'adore l'odeur du café, si on va par là, je préfère qu'on me souffle une haleine qui sent le café à 10 km à la ronde plutôt qu'une haleine de cigarette, mais ça n'est que mon avis hein :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Votre travail

Messagepar Linoa » Ven 2 Sep 2011 22:14

J'adore le café (le gout, l'odeur quand il chauffe) mais alors perso ça ne me fait rien...genre quand je suis chez mes beaux parents, mon beau père en boit toujours le soir genre 22h/23h et j'en profite pour en boire un avec lui et je m'endors comme si de rien n'était (exemple, je me suis endormie 15mn après en avoir bu un la semaine dernière). J'aimerai vraiment que ça me tienne éveillée mais que ce soit un expresso super corsé ou 15 tasses à la suite bin y a pas de gros changements.
Par contre, je déteste quand je me lève tôt (genre quand je viens à 5h au mag pour l'inventaire) et que j'en bois pas, je me sens toute raplapla (effet psychologique) alors que si je viens avec mon gobelet de café, j'ai l'impression d'être moins dans le pâté (bon je peux toujours me rendormir en deux secondes mais je suis moins grognon).
Mais ouais l'haleine que ça laisse par contre, je peux pas (bon je ne suis pas une référence je sens très facilement toutes les odeurs insupportables (transpi, mauvaise haleine (alcool, café, clope, oublie de brossage de dents), je suis hyper sensible).

Bon et sinon pour rester dans le sujet et comme de toute évidence j'ai pas du le dire, j'ai finalement eu ma promotion, je suis donc "responsable adjointe" depuis le mois de Mars. Ça ne change strictement rien à mon travail puisque je faisais déjà le boulot de l'adjointe (et même du responsable mais comme j'adore mon responsable, je ne dirais rien ^^) depuis que je suis en CDI et même avant mais on va dire que mon travail est reconnu officiellement maintenant.
Ce qui est assez amusant c'est que j'ai du me battre un peu pour cette place (on va dire qu'avant qu'on me la propose officiellement mon RR arrêtait pas me dire qu'il voyait à tel point je bossais bien, qu'il avait que des échos positifs, qu'il savait que je faisais le boulot d'adjointe alors que je l'étais pas et qu'à partir du moment où mon responsable a dit "je la veux en adjointe officiellement" il a commencé à me dire des trucs du genre "euh mais j'ai aucune preuve de votre travail, je sais pas si vous bossez bien, si vous êtes capable, y a zéro preuve de ça, vous m'avez jamais prouvé quoique ce soit" (oui oui ce jour là j'ai failli lui défoncer la tête et il a fallu que mes collègues calment le truc (même si mes collègues voulaient aussi le tuer)). Bref après avoir du "faire mes preuves" (c'est-à-dire rien changer à mes habitudes mais ça faisait plaisir à mon RR de croire que je me défonçais pour lui prouver que je bossais bien) et l'avoir emmerdé jusqu'à la signature de mon contrat (quelques points de discorde), j'ai finalement signé et comme il est gentil (oui oui c'est ce qu'il m'a dit), il a fait commencé mon contrat au mois de mars au lieu d'avril ^^;;
Je ne sais pas trop où tout ça va me mener, il a déjà voulu m'offrir un poste de responsable mais ça sentait le coup fourré pourri et c'était dans une tentative de séparer notre équipe encore une fois. De toute façon, il semblerait que l'équipe change bientôt, mon responsable veut se rapprocher de chez lui à cause de divers problèmes et mon collègue et moi on a aucune envie de rester si c'est pour plus bosser tous ensemble ou dans une équipe qu'on connait parfaitement. Mon responsable veut que je récupère sa place si il part, je verrais à ce moment-là si je peux choisir qui vient dans l'équipe ou non et j'aviserais à ce moment (même si je ne resterais surement pas, ce que j'aime dans ce job c'est vraiment bosser avec ma famille, bosser avec l'un de mes meilleurs amis). Je sais pas trop où j'irai après ça, je suis entrain de voir pour me trouver une place dans une banque ou un truc du genre avant de chercher autre chose (oui je suis pas sure d'aimer bosser dans une banque). Bref le café c'était plus intéressant :D
When I get sad I stop being sad and be AWESOME instead. True story.
Avatar de l’utilisateur
Linoa
 
Messages: 55
Inscription: Sam 4 Déc 2010 19:44

Re: Votre travail

Messagepar Binouz » Mar 6 Sep 2011 10:15

Je crois que je vais faire flamber mon établissement.
Après avoir, seule, organiser le déménagement de la bibliothèque (comprendre, mettre toute la bibliothèque en carton), j'apprends que les travaux, censés débutés fin septembre, ne débuteront qu'en décembre, que le déménagement est donc repoussé, et que donc, il fallait rouvrir aux étudiants.
La blague.
Donc il va falloir que je déballe mes 50 cartons fraîchement scotchés, que je remette la salle de lecture en état pour accueillir les étudiants la semaine prochaine. Tout ça pour recommencer à ré-organiser le déménagement pour décembre.
Ils se foutent de la gueule de qui sérieux ?! La mienne, visiblement, et je suis en plein conflit car je refuse ce stupide calendrier. Vont voir de quel bois je me chauffe.

Faites des études les amis, voilà où ça mène !
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Votre travail

Messagepar Auré » Mar 6 Sep 2011 12:43

J'ai du mal à tout saisir. Déjà, Binouz est elle la seule employée de cette bibliothèque pour mettre toute une bibliothèque en carton seule ? (Ya pas que toi qui déménage).
Puis finalement, c'était la seule question que je me posais, mais j'attendais tant de réponses possibles que j'ai cru que j'avais pleins de questions, bref, je réfléchis à voix haute là alors je vais m'arrêter, merci bien.
Et attends un peu avant de tout flamber quand même...

Binouz a écrit:Vont voir de quel bois je me chauffe.

On est de tout cœur avec toi !
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Votre travail

Messagepar caro » Mar 6 Sep 2011 12:51

Moi je trouve que ce serait la classe de brûler un établissement comme celui-là. Imagine,tu passerais à la postérité ! :D
Même question qu'Auré sinon : pourquoi tu es toute seule à faire ça ?

EDIT : essaye d'épargner nos auteurs favoris, quand même. Merci.
EDIT 2: et les profs de renommée dont ce serait dommage de se passer. (J'attends toujours les autographes hein =D )
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Votre travail

Messagepar Binouz » Mar 6 Sep 2011 14:52

Bah c'est une petite bibliothèque de 20 places assises, j'en suis la responsable.
La bibliothécaire qui m'aide 2 jours par semaines est en congé (depuis mi juillet) (et jusque mi septembre) (c'est cool la fonction publique hein), et le magasinier qui m'aide une journée/semaine est en congé maternité, pas remplacée depuis mai. Donc ouais, je suis seule.
Donc c'est cool d'être seule. Sauf quand il y a beaucoup de travail.

C'est pas tant le fait de déménager qui me soule. C'est de devoir tout remettre en place, pour tout remettre en carton dans deux mois (sachant qu'il y a les vacances scolaires au milieu), alors qu'à côté de ça, j'ai gavé de taff à la réserve. Si j'ouvre aux étudiants, je ne pourrais pas travailler sur mon fonds à la réserve. Je pense qu'il serait plus intelligent de profiter du fait que les travaux soient décalés. Non. La direction me dit "priorité au service publique". N'importe quoi.

Depuis ce matin, je fais rien, voilà!
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Votre travail

Messagepar Auré » Mar 6 Sep 2011 15:01

Mais toi, ton boulot consiste en quoi finalement en étant responsable ? Ce que tu dis c'est qu'en clair, ya une bibliothécaire, un magasinier et toi, et que la plupart du temps c'est toi qui est là ? Je m'imagine mal comment tourne une bibliothèque, je me suis jamais poser la question en fait.
Finalement, c'est du coup déjà plus compréhensible pour ton histoire de cartons.

Binouz a écrit:(c'est cool la fonction publique hein)

Haaaannn ! C'est toi qui l'a dit ! :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Votre travail

Messagepar Binouz » Mar 6 Sep 2011 15:07

Bah en gros, la bibliothèque est ouverte 32H par semaine. Et moi je fais 32H par semaine.
La bibliothécaire est là pour faire des permanences pendant que je travaille en réserve. Le magasinier remet la bibliothèque en ordre/couvre les bouquins etc... une journée par semaine.

Mon taf en gros, c'est commander des bouquins, les rentrer dans deux systèmes informatique (interne et externe à l'entreprise) (le sudoc, ceux qui ont fait des études sup' doivent connaitre) (et s'ils ne connaissent pas, c'est mal), gérer le prêt, le prêt entre bibliothèque, montrer aux étudiants (seuls ou en groupe) comment marche le catalogue (informatique) de la bibliothèque. Puis il y a du rétrospectif. Là j'ai un vieux fonds des années '50 que je dois traiter.
Bref, c'est pas de tout repos.
Et si je te dis combien je suis payé tu pleures.
Faites des études, ouais.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Votre travail

Messagepar Silver*Dream » Mar 6 Sep 2011 18:40

Ils se sont bien foutus de ta gueule, ouais, surtout que des travaux qui se décalent c'est possible à anticiper, j'imagine. Ça me fait quand même un peu penser à ce qui se passe dans mon ancienne fac... Ils ont enfin fini le nouveau bâtiment, du coup tout le monde déménage dont la bibliothèque. Le problème c'est qu'ils l'ont fermée en mai, avant les partiels, sympa pour les étudiants. Et là, ils vont l'ouvrir à nouveau en novembre ! Pareil, si tu veux travailler, tu te débrouilles, sachant que leur collection est unique en plus...
Après je comprends qu'avec les milliers d'ouvrages qu'ils ont, c'est compliqué de gérer un déménagement. Mais putain, quelle bande de nazes... Vu l'organisation de la fac déjà, ça m'étonne pas trop.

Bon sinon, moi j'attends toujours mon permis de travail, et en attendant je postule pour me trouver un stage rémunéré pour l'année ! Étant donné que la plupart de mes cours sont le soir, je pourrais faire les deux ! :)
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: Votre travail

Messagepar popo » Mer 7 Sep 2011 17:45

Je reviens sur le sujet du café parce que c'est méga intéressant.
Le café ça fait pisser donc en plus des pauses café , t'as les pauses pipi.
Et puis si on boit tellement de café en entreprise, c'est parce qu'on a pu le droit de boire des bières !!

Sinon mon taf , c'est cool, j'aime tjs autant, je demande des augmentations et je les ai.
Dur dur d'être une groupie...
Avatar de l’utilisateur
popo
 
Messages: 93
Inscription: Sam 4 Déc 2010 19:15
Localisation: Lille

Re: Votre travail

Messagepar ibas » Ven 14 Oct 2011 14:05

http://www.lagueuledelemploi.net/

je suis tombé là dessus ce matin, et j'ai regardé l'intégralité du reportage. c'est proprement hallucinant, en espérant que la vidéo reste un moment en ligne, étant donné que depuis ce matin çà a déjà changé plusieurs fois de visionneuse (dailymotion, puis youtube...)

étant moi-même dans une situation professionnelle très très compliquée, j'avoue que çà me fait très peur pour la suite quand je vais enfin quitter le bagne dans lequel je me trouve actuellement !

bref, bon visionnage !
Avatar de l’utilisateur
ibas
 
Messages: 96
Inscription: Sam 4 Déc 2010 16:45

Re: Votre travail

Messagepar cici » Sam 15 Oct 2011 16:21

Hallucinant c'est le mot en effet. Je suis peut-être naïve mais je ne savais pas que ce genre de choses existait. Pas à ce point. Pas de façon aussi déculpabilisée. Je m'étonne que le cabinet de recrutement ait accepté d'être filmé comme ça. Les mots "formater", "malléable", etc. sont utilisés sans aucune gêne... Ça montre beaucoup de choses sur notre système économique actuel et ses dérives, mais aussi sur la nature humaine, notamment le pire. Les 3 de la fin étaient plutôt lucides, et semblaient eux-même étonnés, en aparté donc avec le recul d'avoir pu accepter tout ça. Au début du truc en écoutant la fille parler je me disais que c'était un bon mouton, lucide sur les méthodes, sur ce qu'une entreprise attend d'elle, mais qui l'accepte, et rentre dans le jeu sans problème, et je trouvais ça hallucinant de l'accepter, mais à la fin quand elle parle de ce qu'elle ne dit pas lors de l'entretien, on comprend qu'elle pense ne pas avoir le choix, qu'elle est limite désespérée, que les gens sont désespérés. Et qu'en effet ils acceptent n'importe quoi. Le mec de la fin, ses 1700 euros je me demande à quel prix (nombre d'heures, stress...) il les gagne. Mais même sans avoir la réponse, je sais déjà que je préfère mon job actuel avec mes 1400 net (ou même le précédent pour bien moins que ça) à attendre que le téléphone sonne pour renseigner des gens (et ne pas y penser en dehors de mes horaires), plutôt que vendre de la merde pour des connards pareil. Presque tous les candidats sont lucides sur le système, admettent qu'il est pourri, mais putain si on continue de l'accepter ça ne va jamais changer ! Malheureusement j'ai peur qu'il y en ait toujours qui préfèrent accepter n'importe quoi (notamment le pire, marcher sur les autres, et être ainsi à la fois esclave et bourreau du système), pour arriver à avoir un petit bout de quelque chose. Je salue le mec qui dit qu'il paye cher sa liberté, et les deux qui sont partis au début.
Pfff il aurait fallut prendre des notes y a trop de choses à dire.
Everyone was wearing fingerless gloves.
Avatar de l’utilisateur
cici
Administrateur du site
 
Messages: 398
Inscription: Ven 3 Déc 2010 00:35

Re: Votre travail

Messagepar cici » Sam 15 Oct 2011 18:17

Réponse de GAN sur le documentaire.

Mouais. Quelles que soient les raisons premières du documentaire, et même si les gens étaient filmés et donc légèrement différents, ça ne change le fond de ce qu'ils ont dit. Et au contraire on peut se dire que se sachant filmés, ils auraient pris quelques précautions... les mots "formatage", "malléable", on les a très bien entendu. Le mec souvent debout qui coupe la parole aux gens pour les déstabiliser, la nana du "jury" qui dit des saloperies avec son grand sourire colgate, on sent qu'ils ont l'habitude de faire ça.

Bref, j'espérais que ce soit un truc monté à vrai dire, mais non, malheureusement !
Everyone was wearing fingerless gloves.
Avatar de l’utilisateur
cici
Administrateur du site
 
Messages: 398
Inscription: Ven 3 Déc 2010 00:35

Re: Votre travail

Messagepar Yoan » Sam 15 Oct 2011 19:11

Pas le temps de me plonger là-dedans dans l'immédiat, mais je le ferai avec soin bientôt.
Et pas impossible que je replace le débat dans celui des sciences humaines, puisqu'on y parle déjà de la souffrance au travail, et de ses sources.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Votre travail

Messagepar Yoan » Dim 16 Oct 2011 18:37

Je réponds ici avant de déplacer ce bout de discussion dans le topic idoine.

Gan peut raconter ce qu'il veut, citer des chiffres flatteurs obtenus pour faire leur auto-promo', ou invoquer la présence des caméras, moi j'ai déjà vécu deux entretiens qui ressemblaient vaguement à ça. Vaguement seulement parce qu'il n'était pas question de pousser les mises en situation à ce niveau de sauvagerie, mais, pour une simple place de caissier, la première fois on m'a fait passer des tests préalables en présence d'autres candidats chez Carrefour. J'avais déjà l'impression de postuler pour un poste ultra convoité et convoitable, et avec une tolérance particulièrement forte au cynisme, je dois admettre que trouvais ça assez drôle. Rien que la façon solennelle dont c'est présenté/organisé, quand on sait en quoi consiste le boulot très concrètement, c'est au minimum déplacé. Mais si pour le coup cela pouvait passer pour une sorte de formation accélérée, puisqu'on ne déviait jamais des compétences requises pour le taf', c'était déjà signe d'une forme de soumission basée sur ce modèle : n'importe quel boulot est une bénédiction, méritez-le. Et acceptez de ramper si besoin est.
Tout peut justifier la concurrence exacerbée et décomplexée, c'est ce que ça m'a appris.

La seconde fois, c'était horrible. Une place, non pas pour un boulot, mais pour une formation de commercial (oui, je me suis présenté à ça, il y a quelques années). Une "simple" putain de formation. Je me suis retrouvé avec une dizaine d'autres candidats, apprêtés comme de bon futurs soldats en cravates. Je ne me souviens pas de tout, si ce n'est des entretiens individuels. On ne m'avait jamais autant envoyé dans les cordes, attaqué personnellement, pour me dire en substance "Vous ne manifestez pas les compétences ni l'expérience... J'ai l'impression que vous venez juste chercher la formation" (Nan connard, je suis venu avec du thé et des petits gâteaux juste pour tailler le bout de gras avec des mecs bien habillés. Et j'adore suivre des formations post-BAC pour des trucs que je sais déjà faire).

Et à chaque fois, il ne s'agissait pas de cabinets de recrutement. Juste de mises en scènes ampoulées, encore une fois pour nous soumettre à un exercice au cours duquel vous "acceptez" d'être cuisiné à loisir.
Alors pour une place de cadre à la Défense à Paris, j'imagine tout à fait ce qui est possible. Et c'est même relativement banalisé dans certains milieux dits "à pression". Une pression qu'on ne remet jamais en cause pour ce qu'elle est. La pression, elle est "normale". Si tu n'y résistes pas, tu n'es pas assez bon.

Alors plutôt que de tenter de mettre des sparadraps sur son image avec des pseudo-arguments boiteux, Gan aurait pu avoir la décence de fermer sa gueule, et ne pas continuer de prendre les gens pour des cons. On peut certainement trouver deux ou trois manœuvres fallacieuses dans le documentaire, et croyez bien qu'ils n'ont pas manqué d'appuyer comme des forcenés sur les quelques rares imprécisions qu'il contient. Mais que la barbarie banalisée du monde du travail commence à trouver autant de dénonciations radicales, c'est non seulement normal, mais c'est surtout une bonne nouvelle.
Maintenant, et même si je sais ce qu'on pourrait me répondre, la solution la plus radicale, c'est tout simplement de refuser de se soumettre à ça. Alors oui je sais : les galères d'argent, le chômage longue durée, la misère exploitée etc. Mais il n'y a guère d'autre échappatoire que de s'indigner, pour rester dans le vocabulaire "à la mode". S'indigner, et leur dire d'aller se faire mettre.
Moi j'aurais rêvé d'en voir se lever pendant les "mises en situation"' pour leur dire que leurs méthodes sont à dégueuler partout sur le tapis. Ce "jury" là, ça ne doit plus exister.

Ce docu' a valeur de témoignage percutant, parce qu'il offre une fenêtre sur le genre d'horreur que le grand Management autorise aujourd'hui. C'est un exemple hyper circonstancié, mais il dit déjà beaucoup de choses sur ce qu'est le travail. Et quand on sait que l'idéologie - car je pense que le terme est adéquat - qui gouverne ces mascarades imprègne aujourd'hui quasiment tous les secteurs professionnels, au-delà évidemment du recrutement, on ne peut que redoubler d'inquiétudes. Et d'indignation.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Votre travail

Messagepar ibas » Jeu 20 Oct 2011 14:17

http://lagueuledelemploi.net/

çà y est, c'est fermé ! (soupir)
Avatar de l’utilisateur
ibas
 
Messages: 96
Inscription: Sam 4 Déc 2010 16:45

Re: Votre travail

Messagepar Yoan » Jeu 20 Oct 2011 15:25

Absolument pitoyable.

Il est temps de foutre les manuels de management au feu.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Votre travail

Messagepar Yoan » Ven 1 Juin 2012 15:06

J'ai un article hyper urgent à terminer, (4 pages magazine, grosso modo 8 pages Word), sur un sujet technique chiant et difficile, je bloque au bout de 3 pages sur les 8, alors je demande un coup de main. Là on me file une étude pour "m'éclairer"... Un extrait ci-dessous :


Par un accompagnement technique et économique, il faudra permettre aux incubateurs d'atteindre un taux optimal de mutualisation Presse-Labeur de leurs solutions d'impression numériques, afin de contribuer à la revitalisation des zones où l’activité du secteur est la plus touchée par les mutations sociales, économiques et techniques. Il faudra également se mettre en configuration permettant d'offrir un saut de valeur à une masse de clients, tout en élaborant un modèle économique capable de générer et de maintenir une croissance rentable dans une situation client/fournisseur gagnant/gagnant quant à l'utilité des NTIIC, leur prix, leurs coûts, leur adoption. Il importera enfin de vaincre les freins internes à la mise en œuvre de la stratégie (cf. principe de Formulation), qu'ils soient liés à l'innovation, la cognition, aux ressources, voire aux luttes d'influence.


Franchement, je comprends mieux l'araméen quand je suis bourré. :|
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Votre travail

Messagepar Moe » Ven 1 Juin 2012 17:12

Je crois que ça été écrit par des Araméens bourrés, justement.

C'est quand même curieux que le mot "impacter" soit pas utilisé une seule fois tellement il est à la mode. Je l'entends tellement souvent (et le plupart du temps ça veut rien dire en plus), j'ai envie de défoncer la gueule des gens qui l'utilisent à coups de pelle.

Et là je me dis que je suis assez content d'être un petit chauffeur-livreur de merde payé au lance-pierres, finalement...
Spencer stands on a beach, contemplating the meaning of life... Often he wonders what's on the other side of the ocean... Then Spencer realizes he is a dog and shits on the sand.
Avatar de l’utilisateur
Moe
 
Messages: 499
Inscription: Sam 4 Déc 2010 19:35
Localisation: Snoop Lyon

PrécédenteSuivante

Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron