Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Penser Alternatif

Pour converser de tout et n'importe quoi, sérieusement ou non.

Re: Penser Alternatif

Messagepar Yoan » Jeu 27 Oct 2011 20:25

Silver*Dream a écrit:Beaucoup de végétariens répondent aux carnivores en leur disant que blah bla bla, y'a autant de protéines dans les légumes que dans la viande, donc mon régime est tout à fait tenable. C'EST FAUX.


Je connais peu de végétariens, mais c'est quelque-chose que je n'ai jamais entendu d'aucun d'entre eux.

Mais déjà, il me semble que tu aurais dû faire une précision préalable fondamentale : ce n'est pas parce que la viande contient des protéines dites "complètes" (c'est à dire qu'on trouve dans la viande les 9 acides aminées) qu'on peut se contenter de ne manger que ça. Ça ressemble à une citation de Captain Obvious, mais je trouve ton post trompeur et peu clair sur ce point. En France, et probablement en Occident en général, on a un régime alimentaire moyen beaucoup trop riche en protéines animales. Et c'est un vrai problème de santé publique. Ce que, en revanche, j'ai entendu à vouloir m'en arracher les oreilles, ce sont des "carnivores" me dresser mon bilan de santé, en m'assurant sur la foi de leurs préjugés que j'allais souffrir de carences alimentaires potentiellement graves. Et si j'étais pas un mec poli, il y en a pas mal que j'aurais renvoyé à leur propre assiette, surchargée en viande rouge, en leur rappelant qu'ils courent certainement plus de risques que moi.
Le vrai mythe à détruire, c'est celui du végétarien faible et en danger. Franchement, je ne suis pas quelqu'un de très discipliné, et je mange probablement à peu près aussi "mal" que tout le monde, mais en conjuguant soja, œufs, et poisson, il y a moins à s'inquiéter pour moi que pour n'importe quel addict aux steaks Charal. Ou pire, aux barbecues tendance "grillades au goût charbon". Pourtant, je vous assure, je souffre en été. L'odeur des grillades, ça me fait saliver au plus haut point. Sauf qu'une côtelette un brin cramée, vous savez, avec les parties noires là, c'est une vraie pollution pour votre corps. Et il faut pas mal de soin pour préparer des barbeuks correctement.
Alors on pourra m'objecter que je ne suis pas un "vrai" végétarien, parce c'est effectivement le cas, mais je suis persuadé, et je dis bien absolument persuadé, que mon régime alimentaire établi à l'arrache, n'est pas plus nocif que la moyenne. Probablement moins, en fait.
Après, personnellement, je ne raconte nulle part qu'il suffit de se nourrir de haricots et de tomates pour déborder de vie. Mais c'est véritablement sans effort que je me porte au moins aussi bien que quand je mangeais de la viande. Ou que vous, qui en mangez. Ça n'a en fait rien de plus compliqué que de "manger bien" tout court, peu importe ses convictions. Pour ma part, la seule vraie difficulté que ça me pose parfois, se résumerait en ces mots : "putain, ça l'air bon ce poulet rôti, là". Il y a une part de privation quand on aime la viande, évidemment. Et je répète toujours que l'argument "J'ai aucune envie de me priver de ça, c'est trop bon" me semble le plus valable et respectable de tous. Je comprends aussi qu'on n'ait aucune envie de se mettre à la marge des autres, puisque le végétarisme en France est encore vu comme une bizarrerie pour hippies. Mais beaucoup préfèrent se trouver des pseudo-justifications nutritives, plutôt que d'admettre ce simple état de fait.
Alors je ne suis pas d'accord avec toi, quand tu dis qu'il n'est pas si facile d'être végétarien, et en bonne santé. Même si tu mets "mine de rien", avant. Ça n'est pas plus difficile que de manger de la viande, et être en bonne santé.

Sur le végétalisme, c'est véritablement autre chose. Les gens qui suivent ce régime alimentaire pour de prétendues raisons de santé sont des pitres. C'est un acte de protestation contre la maltraitance animale, point barre. Pour que ce soit en outre un facteur de bien-être, il faut limite peser ses assiettes et tout calculer à la protéine près, avec une pipette et un chronomètre. Et encore, je suis pas sûr que même avec la plus grande rigueur du monde, on ait aucun problème.

Ceci étant dit, la santé n'a jamais été la motivation première des choix que j'ai faits. Le végétarisme, c'est pour une cause. La cause animale en l'occurrence. J'ai juste voulu m'assurer que ma santé n'en pâtirait en aucun cas. Le recours au bio, c'est avant tout pour des raisons de développement durable, des raisons écologiques et de commerce équitable. A ce niveau, on est en situation de catastrophe planétaire.

(Bon, je n'ai parlé que du point sur lequel je n'étais pas d'accord là. Ça laisse l'impression que je suis très critique, mais 90% du post me plaît beaucoup).
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Penser Alternatif

Messagepar Binouz » Jeu 27 Oct 2011 21:03

Silver : Amen.
Bon, je reviendrai plus tard sur les amap, l'agriculture et la "consomm'action", parce que là, le sujet sur le végétarisme m'intéresse grandement.
Je m'y dirige, oui. Pour tout un tas de raison que je n'arrive pas encore à m'expliquer puisqu'ils mêlent à la fois la santé, l'environnement, la libération animale... Bref. Donc je lis pas mal sur le sujet, et ce qui revient trèèès souvent, c'est qu'un végétarien qui a appris à bien manger ne peut pas être carencé. L'équilibre d'un bon régime végétarien (et même végétalien) est unanimement incontesté. Ensuite, oui, ces histoires de groupes sanguins, j'y crois à fond...

Pour que ce soit en outre un facteur de bien-être, il faut limite peser ses assiettes et tout calculer à la protéine près, avec une pipette et un chronomètre. Et encore, je suis pas sûr que même avec la plus grande rigueur du monde, on ait aucun problème.


Image
Un doc' de propagande vegan.

Sur le végétalisme, c'est véritablement autre chose. Les gens qui suivent ce régime alimentaire pour de prétendues raisons de santé sont des pitres. C'est un acte de protestation contre la maltraitance animale, point barre.


"Go vegan or die"
Je suis sur un forum vegan et un topic s'intitule comme ca. Oui, je confirme, les vegans sont des extrémistes fou-furieux =D .
Mais je comprends complètement leur point de vue, dans le sens où, soit tu défends la cause animale, soit tu ne la défends pas. Si oui, acheter du cuir est aussi criminel que de manger de la viande. Et acheter du cosmétique testé sur les animaux l'est tout autant. Tout comme boire le lait d'une vache qu'on viole et à qui on retire sont veau, pour qu'elle puisse produire du lait (oui, la vache est comme la femme, elle produit du lait qu'après avoir accouché. Pensez à ça, maintenant, en buvant votre lait au chocolat le matin, au viol de la vache).
C'est leur raisonnement, et je le suis (verbe suivre) tout a fait. C'est d'ailleurs pour cette raison que je prends mon temps pour arrêter de manger de la viande parce que pour moi, le veganisme en est juste la suite logique. Donc non, ce ne sont pas des pitres, justes des personnes radicales qui vont au bout de leur raisonnement.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Penser Alternatif

Messagepar Yoan » Jeu 27 Oct 2011 21:44

J'ai utilisé le terme "pitres" pour celles et ceux qui affirment que c'est le régime alimentaire idéal, sur le plan des apports nutritifs, et de la santé plus globalement. C'est faux.
Ça demande une discipline rare, preuve qu'on "joue" déjà avec nos limites. Après, que ce puisse être un acte de protestation et de dénonciation jusque boutiste légitime, oui, évidemment, mais ça n'a de sens qu'en tant qu'acte militant pour la cause animale. Ça je le respecte tout à fait. D'ailleurs, quelques végétaliens avec qui j'ai pu discuter ont tout à fait admis qu'en tant que régime alimentaire, ce n'était pas celui qui offrait les apports idéaux. C'est même un bel euphémisme, à mon sens. D'ailleurs, à ma connaissance, il faut, quand on est végétalien, compenser certaines carences en consommant des vitamines sous formes de compléments. En comprimés ou que sais-je. Je ne rejette en rien l'idée, ça se défend tout à fait, je ne fais que souligner que des palliatifs sont nécessaires.

Moi je dis juste que, par exemple, on peut considérer que le "vrai" régime idéal, ce serait celui qui permettrait à la fois de respecter au mieux les animaux, l'environnement, et notre corps. Or, les végétaliens font des concessions, à titre de protestation.
Par ailleurs, je ne suis pas d'accord du tout avec ça :

Binouz a écrit:soit tu défends la cause animale, soit tu ne la défends pas.


je doute de pouvoir développer comme je le souhaiterais, là tout de suite. Mais scinder les choses de cette façon relève à mon sens d'une double erreur :
- Déjà parce que c'est impossible. Tout le monde fait des concessions, en ceci que la "perfection", si elle existe, n'est pas à la portée des êtres faillibles que nous sommes tous. Tenter de s'en rapprocher est louable, à condition de rester humble et lucide sur ce qu'on est soi-même.
- Parce que ce faisant, on nie l'idée du "mieux". A la limite, dis-moi qu'un gars qui mange encore du poisson poursuit un idéal inaccompli, mais ne me dis pas que c'est comme s'il ne faisait rien. Arrêter le foie gras, mais manger du poulet bio, ce n'est pas rien. Refuser la fourrure, mais manger de la viande bio, ce n'est pas rien. Éviter les cosmétiques douteuses, mais manger de la viande produite de façon "respectable", ce n'est pas rien.

Franchement, j'ai beaucoup de sympathie pour les gens qui vont au bout de leurs idées. Mais si ça implique de tout simplifier à ce point, jusqu'à refuser de poser des "degrés" dans l'engagement, là ça me glace.
J'ajouterais même qu'il appartient à chacun de poser ses limites où il l'entend. Déjà parce que c'est à mon avis tout ce qu'on peut faire, tous autant que nous sommes : poser nos limites - car nous en avons tous - quelque-part, en fonction de ce qu'on a envie de donner, et de ce qu'on estime être le mieux que l'on puisse faire.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Penser Alternatif

Messagepar Silver*Dream » Ven 28 Oct 2011 00:41

Hm, mais Yoan je n'ai pas fait cette précision car nous sommes entre personnes de bon sens, et tu sais très bien que je ne le pense pas. La théorie des groupes sanguins me fait émettre des doutes, mais seulement au cas par cas. Et même avec cette détermination et cette facilité d'assimilation, il me semble possible d'éviter la viande. C'est mon groupe sanguin qui doit consommer le plus de viande, pour tout vous dire. C'est pas pour ça que je le fais, bien au contraire. Et je peux vous dire que des tentations, j'en ai, j'ai notamment un copain féru de charcuterie espagnole et dont un des colocataires italien travaille dans un restaurant gastronomique. Oui, il ramène à manger, et oui, ça fait 6 mois que je n'y touche pas. ARGH.

Ceci étant dit, il me semble que le mythe du végétarien en pleine santé est aussi tenace que celui du faiblard qui mange ses racines. J'en ai entendu beaucoup s'en prévaloir (surtout en France d'ailleurs), mais évidemment je n'ai aucune étude statistique à mon appui. Simplement des forums, des conversations... Suffisamment pour être choqué quand j'entends ce qu'ils mangent, en tout cas. Si la viande est mauvaise pour tout un tas de raisons (trop de graisses et de protéines), la privation d'acides aminés n'est pas moins grave comme je l'ai dit. En vrac: déficience immunitaire, fatigue chronique, chute de cheveux, fragilité musculaire, etc. Il est surtout essentiel que les acides aminés soient présents au même moment, et ce tous les jours. Je ne suis pas le meilleur exemple sur le sujet, mais je fais ce que je peux pour offrir à mon corps l'énergie minimale nécessaire à son fonctionnement. C'est capital, ces problèmes ne sont pas immédiatement visibles voire peuvent entraîner des conséquences durables sur la santé. Je trouve que les végétariens du dimanche sous-estiment cet aspect-là en Occident. On pourra toujours me rétorquer qu'en Inde, ils s'en sortent bien, mais leur régime alimentaire est nettement plus varié et riche. L'important, ce sont les 3 V: végétal, vivant, varié.
Et encore, les acides aminés ce n'est qu'UN des problèmes du végétarisme. Et c'est là où tu te trompes Yoan sur les vegans, moi tous ceux que je connais ne prennent pas de compléments alimentaires et sont en santé. Par contre ils ont une vraie démarche d'information, fastidieuse et longue à faire, sur les modes d'alimentation, que fait tel aliment à ton corps, etc. Mais une fois faite - et il y a des tas de livres facile d'accès sur le sujet, tu peux te lancer sans problème. Ça demande certainement un intérêt plus prononcé pour la cuisine évidemment, moi tous les vegans que je connais aiment passer du temps aux fourneaux. C'est là qu'on distingue deux démarches: celle axée sur les droits des animaux (?) et celle partant d'une démarche de santé. La combinaison des deux, voire seulement la deuxième, trouve souvent son aboutissement dans le végétalisme, je suis d'accord avec Binouz. Et oui, je parle de santé car pour avoir vécu avec une vegan... Mais Mon Dieu quoi, c'était la révolution du palais tous les jours! On a une vision tellement étriquée de la nourriture qu'on ne soupçonne pas l'étendue de ce qui se mange. Exemple: le chocolat. C'est un poison. Mais il y a des tas d'autres produits qui ont un goût de chocolat (ou différent, encore mieux!), des tas d'autres fèves que le cacao, meilleures pour la santé et on l'ignore. J'ai des dizaines d'exemples, je ne vais pas tous les énumérer, mais pour moi Daniel Johns avec sa demie pomme par jour est le contre-exemple du vegan.
D'ailleurs en parlant de diversité, j'imagine que Binouz est régulièrement surprise par ce qui se trouve dans son panier de l'AMAP. La mienne, en plus d'être bio et locale, cultivait aussi des légumes de saison uniquement (du moins au début, après ils ont eu deux serres). J'ai plusieurs fois fait la gueule en voyant mon panier arrivé avec des trucs SUPER LOUCHES dedans. Mais ça se mangeait, il s'agissait simplement de légumes plus ou moins oubliées, mais pourtant très français. Et en plus je viens de la campagne, donc je ne pense pas être le dernier des parisiens.
Tout ça pour dire que les concessions que font les vegans... Bah peut-être ceux qui sont pas prêt à s'informer, ou sont trop paresseux, et là c'est dangereux. Mais sinon je ne vois pas le problème. Personnellement, j'y pense. Tout en sachant que je ne serai JAMAIS un vegan hardcore car j'veux pouvoir manger au restaurant sans trop de problème, mais je glisse tout doucement vers une alimentation à moitié vegan. J'avoue que c'est quand même plus facile au Canada, car la littérature sur le sujet vient surtout d'Amérique du Nord, et les produits aussi. Ici c'est pas difficile de trouver des produits végétariens ou vegan pas chers... Il n'y en a pas partout, mais certains magasins sont spécialisés et vraiment abordables. Faut que je retrouve le titre de ce livre sur le végétalisme qui est une super intro avec plein de recettes faciles. Mais en attendant, allez voir ce site: http://veganyumyum.com/ ! Ça donne pas envie de devenir vegan ? En plus son livre est trop cool, car il prend pas l'eau donc tu peux le mettre sur ton plan de travail! :D

Putain, je suis telleeeement un houseboy et j'ai même pas de gosses. Je pourrais prendre ma retraite demain. Je vous ai dit que je cuisinais parfois en attendant le retour de mon namoureux ?
#headshot
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: Penser Alternatif

Messagepar Yoan » Ven 28 Oct 2011 00:57

Silver*Dream a écrit:Et c'est là où tu te trompes Yoan sur les vegans, moi tous ceux que je connais ne prennent pas de compléments alimentaires et sont en santé. Par contre ils ont une vraie démarche d'information, fastidieuse et longue à faire, sur les modes d'alimentation, que fait tel aliment à ton corps, etc. Mais une fois faite - et il y a des tas de livres facile d'accès sur le sujet, tu peux te lancer sans problème.


Je veux l'explication dans ces "livres" qui permet d'éviter les carences en vitamines B12, en suivant un régime vegan sans le moindre palliatif. Sachant par ailleurs que ces carences ne se voient pas forcément tout de suite.

Si tu me convaincs que je me trompe, je te paye le resto' de ton choix dès que tu reviens à Paris. :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Penser Alternatif

Messagepar Silver*Dream » Ven 28 Oct 2011 01:20

Je ne peux pas le prouver, il y a trop de spéculation sur la vitamine B12. Mais en gros, certains laits de soja fermenté en contiennent, et surtout la kombucha qui est la boisson vegan par excellence... C'est en fait la culture d'un symbiote qu'on met ensuite dans des boissons-maison, c'est très énergisant et très bon ! Je veux en faire mais j'avoue que la vision du symbiote me dégoûte pas mal. Mais "c'est naturel", haha.
C'est effectivement un sujet délicat, mais je dirais que selon tes problèmes intestinaux, t'es pas plus assuré d'avoir moins de carences en B12 si tu es végétarien voire omnivore... Car c'est surtout ça la source de perte de B12.

Allez, tu peux au moins payer la moitié du resto'.
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: Penser Alternatif

Messagepar Yoan » Ven 28 Oct 2011 02:14

Je t'en paye la moitié dans le doute ouais. :D

Mais bon, je sais que le titre du topic c'est "Penser Alternatif", mais il ne faut pas se laisser griser par certaines postures romantiques défendues par des minorités pas toujours plus fiables que les industriels dominants.
En l'occurrence, les solutions que tu donnes sont sujettes à caution, voire réprouvées par des associations vegan elles-mêmes. A vrai dire, et en l'état, celles et ceux qui prétendent que les compléments alimentaires sont inutiles au régime végétalien n'ont rien d'autres que leurs convictions personnelles pour ce faire. Mais on peut se convaincre un peu de ce qu'on veut, surtout lorsqu'on se prend au jeu du militantisme radical.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Penser Alternatif

Messagepar Silver*Dream » Ven 28 Oct 2011 02:33

Nan mais tu as raison, dans l'absolu y'a pas de B12 dans les végétaux (sauf accident). C'est juste que je trouve que ce n'est pas si difficile d'en obtenir via le tofu fermenté (la fermentation est l'action naturelle de bactéries, hein) ou la kombucha. Quand tu lis des forums vegan, tu te rends compte que le message sur la B12 n'est vraiment pas clair, et que si les associations vegan recommandent d'en prendre c'est dans le doute et que parce que tout le monde ne boit pas de kombucha tous les jours. Tu ne peux pas prendre la posture inverse, car en cas de problème c'est ta responsabilité que tu as engagée. Donc faut pas interpréter à la ligne ce genre de commentaire, je trouve.
Après si j'étais végétalien, je prendrais des compléments en B12 jusqu'à ce qu'une étude scientifique s'intéresse sérieusement à la question. Malheureusement, le sujet n'a pas l'air très vendeur et les études sont apparemment un peu datées. C'est pour ça que je parle de spéculation, d'un côté comme de l'autre, je trouve qu'on manque de données. Donc dans le doute...
Après je ne trouve pas très contraignant de prendre un supplément alimentaire de temps en temps, surtout qu'il existe des jus de fruits ou de soja où la B12 est présente comme additif. C'est artificiel, certes mais bon, c'est toujours mieux que du concentré plein de conservateurs, nan ? =D
Allez je retire ce que je dis: vegan en santé, B12 à côté.

Ou sinon faut faire comme les animaux herbivores: manger son caca. Bah oui, c'est plein de B12 produit par le colon, youhou... Bon allez j'arrête, c'est trop alternatif pour moi, là! ^^;;
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: Penser Alternatif

Messagepar Yoan » Ven 28 Oct 2011 07:33

Ouais, surtout que le B12 du caca, je crois que c'est vitamines inactives. Donc ce serait un effort probablement vain.

(J'ai vraiment écrit ce que je viens de poster ?)
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Penser Alternatif

Messagepar Auré » Ven 28 Oct 2011 08:08

Yoan a écrit:(J'ai vraiment écrit ce que je viens de poster ?)

Il est tôt, c'est pour ça ! =D
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Penser Alternatif

Messagepar Binouz » Ven 28 Oct 2011 11:55

Franchement, j'ai beaucoup de sympathie pour les gens qui vont au bout de leurs idées. Mais si ça implique de tout simplifier à ce point, jusqu'à refuser de poser des "degrés" dans l'engagement, là ça me glace.


Non, mais on est d'accord. Mais c'est ce que j'ai entendu revenir très régulièrement. Et même si je n'arrive pas à accepter le discours moral des vegan (bien que, le vétarisme et le veganisme soient des positions morales, de fait), leur raisonnement est somme toute logique.

tous ceux que je connais ne prennent pas de compléments alimentaires et sont en santé. Par contre ils ont une vraie démarche d'information, fastidieuse et longue à faire, sur les modes d'alimentation, que fait tel aliment à ton corps, etc.


Tous les vegans que j'ai pu lire prennent, sans exception, des compléments de vitamine B12, oui en effet. Mais tous, comme tu le souligne très justement, font preuve d'une connaissance et d'imagination culinaire hors norme. Ça rejoint ce que l'on disait sur les amap et sur "nos" façons de manger. Non seulement nous n'avons plus aucune idée des cycles naturels de la vie (quel fruit à quel moment de l'année?), mais notre palais est complètement aseptisé.
D'une part, parce que nous mangeons, de manière générale, beaucoup trop de choses transformées (il suffit de regarder la composition pour mesurer le nombre de produits engagés dans la fabrication du produit final), mais en plus, lorsque nous voulons manger nos prétendus 5 fruits et légumes par jour : ils n'ont pas de goût. Résultat, nous prenons aucun de plaisir à manger ce que la terre nous donne. Et on en rachète pas.

En effet Silver, j'ai des trucs complètement improbables dans mes paniers, et c'est aussi ce que j'aime dans le principe : de l'oseille (!), des cotes de bête, du radis blanc.... Depuis septembre, je teste des trucs que je n'avais jamais mangé de ma vie ! D'ailleurs, il a fallu que je demande à l'agricultrice ce que c'était et comment le préparer. Je cherche des recettes, j’expérimente, je prends plaisir à préparer mes légumes, à faire en sorte de ne pas gâcher, à faire des soupes à mon fils... Et je m'en branle de passer pour une espèce de femme au foyer. C'est juste un pur bonheur de manger quelque chose qu'on sait bon pour soi. De savoir que ce que je propose à mon corps était dans la terre l'avant-veille encore, et qu'il n'a pas traversé l'Europe dans un camion réfrigéré. D'ailleurs, j'ai acheté un bouquin qui s'appelle : "se soigner avec les fruits et légumes", et à chaque nouveau légume dans mon panier, je vais regarder la dose de vitamine que j'offre à mon corps et à mon fils.
"Aujourd'hui, on se soucie plus de la façon dont on va faire fonctionner nos voitures, nos machines, que nos propre corps". J'sais plus où j'avais lu ça.

Et en effet, les amap offrent bien d'autres choses : une rencontre une fois par semaine avec les adhérents (des gens chouettes!), un vrai échange avec l'agriculteur, présent à toutes les distributions, qui nous tient au fait de l'avancée de ses cultures, de ses craintes face au climat. Journées participatives à la ferme aussi souvent qu'on le souhaite.... Je donne l'impression d'avoir été payée par le réseau amap pour en faire leur promotion, là non ?

Bref, pis pour faire le lien entre végétarisme et consom'action, on pourrait parler des lobbies de l'industrie des produits laitiers, qui nous font croire depuis des années que le lait est indispensable à la bonne marche de notre corps alors que pas du tout. Mais j'en garde un peu pour la suite :D

Ah oui, et je voulais apporter une nuance : David Servan Schreiber, précise qu'il vaut mieux manger des fruits et légumes, même non-bio, que de ne pas en manger du tout, hein. C'est à dire qu'apporte un légume non bio reste toute fois bien supérieur aux méfaits. Voilà.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Penser Alternatif

Messagepar Yoan » Ven 28 Oct 2011 12:40

Réponse mesquine et injuste : je saurai me souvenir que ce que je viens de lire provient de celle qui - comme les autres - avait refusé tous les fruits que je lui proposais lors d'un pique-nique forumal pas si lointain, pour leur préférer des chips et des friandises chocolatées. =D

Plus sérieusement, on est d'accord.
Mais je me dis que si j'avais en face de moi les vegans avec lesquels tu as pu discuter, j'aurais probablement beaucoup à leur dire sur le caractère à mon sens très nocif du "tout ou rien" auquel ils se bornent. Je veux dire, ça peut avoir une logique intime et personnelle, et sur ce point, c’est inattaquable. Concrètement, il n’y a qu’un végétalien méticuleux qui pourra dire qu’il n’a pas sa part en quoi que ce soit dans l’exploitation animale. Ok. (Encore que… Mais bon, passons sur mes chipotages).
Mais ça n'a rien d'un credo applicable aux masses. Surtout quand on parle de mode d’alimentation systémique et de normalisation de la chaîne agroalimentaire. Faut être sévèrement déconnecté pour imaginer que l’idéal vegan sera mis en pratique par autre chose qu’une minorité militante. À partir de là, je ne trouve même pas ce "tout ou rien" logique, s’il implique de dire que celui ne fait pas "tout" bien, ne fait "rien" de bien. C’est même à mon avis destructeur comme façon de penser. Déjà parce que je pense que ça en amène certains à confondre le degré d’engagement avec la compromission.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Penser Alternatif

Messagepar Binouz » Ven 28 Oct 2011 13:10

je saurai me souvenir que ce que je viens de lire provient de celle qui - comme les autres - avait refusé tous les fruits que je lui proposais lors d'un pique-nique forumal pas si lointain, pour leur préférer des chips et des friandises chocolatées. =D


Bah disons que j'ai encore avancé depuis lors :D .
Mais c'est sûr que tout ça, c'est le mal. Il appartient à chacun de nous de lutter contre la tentation.
Et j'dis pas que je suis un exemple. Il m'arrive encore de me faire des tartines de crème de marron à 22h. Mais plus j'avance et plus je n'arrive pas à y voir autre chose qu'un concentré de poison. Quand je fais les courses, c'est un véritable enfer : je me sens à attaquée par les rayonnages et les têtes de gondole, si bien qu'il faut que je sorte de là. Mais quand c'est à ma disposition, j'ai du mal à résister !
(Mon fils m'adorera ou me détestera pour tout ça).
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Penser Alternatif

Messagepar Silver*Dream » Ven 28 Oct 2011 16:33

Je pense qu'on a dévié sur le végétalisme car il est vu comme l'aboutissement du militantisme pro-animal, mais de là à dire qu'il devrait être le régime alimentaire mondial... Comme tu l'as dit, il y a un risque de carence (quand j'y pense, tous les vegans que je connais sont pas strictement vegan, d'où le fait qu'ils ne prennent pas de suppléments) et puis tout le monde n'est pas militant, encore moins de cette lutte.

Après la tentation... Ouais. Le problème c'est que tu es élevé dans une culture de tentation, tu grandis avec des produits nocifs: café, chocolat, lait, la quasi-totalité des produits sucrés transformés, etc. C'est du masochisme de s'y refuser ! Pas parce que c'est bon, mais simplement parce que c'est tellement ancré en toi que la privation devient une torture. Et je ne suis pas sûr que pour la santé mentale, ce soit une bonne chose. Personnellement, j'étais accro aux produits laitiers. Le problème c'est que je les digère plus ou moins bien... Est-ce que j'ai arrêté ? Non. Je préfère avoir mal au ventre et me sentir ballonné de temps à autres que d'arrêter de consommer ces produits. J'ai drastiquement réduit ma consommation en fait, et je ne les mange plus que sous la forme de fromages (la meilleure, quoi!), mais si je devais m'en passer, je pense que je pourrais honnêtement déprimer... :D
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: Penser Alternatif

Messagepar Auré » Sam 29 Oct 2011 12:07

Silver*Dream a écrit:J'ai drastiquement réduit ma consommation en fait, et je ne les mange plus que sous la forme de fromages (la meilleure, quoi!

:pwet: Là, je te suis !!! La meilleure, mais aussi la plus grasse hein... :ange:
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Penser Alternatif

Messagepar Yoan » Ven 4 Nov 2011 14:42

Personnellement, j'aurais tendance à me désolidariser de mes comparses ci-dessus, lorsqu'il s'agit de qualifier le chocolat ou les produits laitiers de "poisons". Faut ptêtre pas exagérer non-plus. D'autant que je doute que le discours privatif poussé à ce niveau soit audible.

Mais je ne venais pas pour ça, j'ai juste vu ça ce matin :



Loin de moi l'envie d'apposer un discours moral - alors que je viens d'en dénoncer un - à la cause végétarienne, mais c'est quelque chose que j'ai entendu très souvent de la part de gens qui les premiers, se sont sentis "forcés" de discréditer l'idée même qu'une diète végétarienne globalisée puisse être bénéfique à l'Homme dans sa multitude : on aurait besoin de viande pour nourrir tout le monde, et beaucoup estiment que les demandes en nourriture sont trop importantes pour que l'on puisse se passer d'élevages/cultures intensifs. Or je crois que c'est le premier "mythe" populaire qu'il faut combattre, parce que beaucoup de traitements dégueulasses à l'égard des animaux, mais aussi de l'environnement et des peuples, sont "justifiés" par des prétendues obligations structurelles et démographiques. En gros, j'ai entendu des choses telles que "Et tu crois que tes gentils paysans ils peuvent nourrir tout le monde avec leurs trois poules élevées en plein air ?", ou, "Et les industriels bovins, on les inscrit tous à Pôle Emploi ?" ... Je crois qu'on manque de réponses claires à ces questions. Car s'il est indéniable que le commerce équitable est un bienfait lorsqu'il implique de consommer local et "propre", beaucoup doutent encore qu'il puisse s'agir d'autre chose qu'un mode de consommation à la marge, incapable de satisfaire aux besoins de 7 milliards d'êtres humains. Sans même considérer que nous n'y parvenons de toute façon pas actuellement, sous le joug des industriels de l'agro-alimentaire, il y a un autre modèle à défendre. Sans se faire d'illusions hein. Je n'imagine pas pour demain la systémisation du "tout local", et encore moins du "tout végétarien". Je me dis juste que si, Einstein le premier, avait dit voir en la diète végétarienne un idéal pour la survie sur Terre de l'être humain, ce n'est pas pour rien.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Penser Alternatif

Messagepar Binouz » Ven 4 Nov 2011 16:29

Image

Allez, zou. Je commence notre campagne.
Et je vous invite à consulter ce site et celui là.

Pis je reviendrai plus tard sur le sujet car j'ai eu des contres arguments intéressants -bien que non-recevables- mais intéressants (putain, ca y est, j'ai la Yoanite aiguë, à mettre des tirets partout) sur la consommation "clandestine", en lien avec les remarques de Yoan.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Penser Alternatif

Messagepar Binouz » Mar 8 Nov 2011 15:39

On aime ou pas Finkielkraut mais son émission du dimanche matin 11h sur France Culture, Répliques, est à chaque fois passionnante et celle-ci plus particulièrement (merci les podcasts). Si tout ce qu'on a dit sur le sujet vous intéresse, vous devez l'écouter.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Penser Alternatif

Messagepar Yoan » Mar 8 Nov 2011 20:24

J'écouterai ça à l'occasion, j'ai été distrait durant ma première tentative, du coup j'ai quasi tout de suite perdu le fil.
Sinon, les podcasts, effectivement, ça change la vie.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Penser Alternatif

Messagepar Binouz » Jeu 15 Déc 2011 14:08

Êtes-vous orthorexique ?
05 novembre 2011 Par Michel Dogna

Le trust psychiatrique, dans sa grande prolificité inventive de nouvelles maladies mentales, vient de rendre publique la plus inattendue de son répertoire, déjà pourvu de plus de 270 syndromes : le désordre alimentaire de manger sainement, qu’il a baptisé pour que cela fasse scientifiquement sérieux l’« orthorexie ». Donc, si vous vous appliquez à ne consommer qu’une nourriture saine, vous êtes classé « mentalement malade » et vous avez besoin d’un traitement avec des drogues chimiques dans la gamme des psychotropes afin de vous libérer de cette manie obsessionnelle.

Ne riez pas, le célèbre journal londonien The Guardian écrit ainsi : « les orthorexiques ont des règles rigides concernant la nourriture : refuser de consommer du sucre, du sel, du café, de l’alcool, du blé, du soja, du maïs OGM ou des produits laitiers dénaturés […] n’est que le début de leurs restrictions du régime. Chaque aliment qui a été en contact avec des pesticides ou qui contient des additifs artificiels est également mis de côté ».

Mais avez-vous pensé qu’avec une telle attitude vous risquez d’être gravement carencés en merveilleuses molécules chimiques de synthèse qui ont été spécialement mises au point pour contrôler votre confort psychique… et votre déchéance physique. En outre, rappelez-vous qu’un bien portant est un égoïste qui fait passer son intérêt personnel avant l’intérêt général (précisément des industries pharmaceutiques).

Par ailleurs, les conclusions de nombreuses études convergentes sont formelles : la consommation d’aliments vivants et naturels fait courir le risque d’un élargissement de la conscience mentale et spirituelle, et porte à penser par soi-même ! Avez-vous réfléchi que cela est très lourd à porter et peut vous amener à une insoutenable lucidité qui va vous rendre très malheureux ?

Alors croyez-moi, si vous ne voulez pas être catalogué malade mental, choisissez la sage normalité : mangez industriel, chimique, et gobez tout ce qui se dit à la télé.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

PrécédenteSuivante

Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron