Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

(D)ébats superficiels : le topic des discussions de comptoir

Pour converser de tout et n'importe quoi, sérieusement ou non.

(D)ébats superficiels : le topic des discussions de comptoir

Messagepar Yoan » Ven 8 Juil 2011 13:13

Voilà que j'en suis à faire du racolage.
Mais bon, ça m'a rappelé certaines pseudo-discussions enflammées de mon adolescence, désormais si lointaine.

Y'a plus de mecs bien, info ou intox ?

A en croire les intéressées, un peu trop souvent célibataires, l'espèce serait en voie de disparition. A moins que leurs exigences soient trop élevées ?

"Le problème pour moi n'est pas tant de trouver un mec bien mais plutôt un homme à la hauteur des femmes", souligne Nathi, responsable marketing. "Je suis quelqu'un de bien donc j'ai envie d'un homme à mon niveau." Pas pressée de le rencontrer - elle sait qu'il existe - cette jolie brune de 31 ans a décidé de "faire une pause" côté hommes. Trop de déceptions. On peut la comprendre. Indépendantes, exigeantes envers nous-mêmes, nous nous sommes suffisamment bagarrées pour gérer notre carrière et notre liberté pour devoir nous satisfaire d'une relation "moyenne".

D'après l'étude Female Power, analyse prospective sur la situation des femmes réalisée pour L'Express Styles, l'idéal masculin d'aujourd'hui serait "l'homme de synthèse": un homme qui aurait les "bonnes" qualités de la masculinité traditionnelle sans être dominateur ou macho. "Nous sommes dans une société fatigante qui en demande toujours plus aux femmes", analyse un sociologue interrogé pour l'étude. Elles rêvent d'être prises en charge par l'homme." Nathi précise qu'elle n'a pas besoin d'un homme fort au sens où on l'entend traditionnellement: "Pour moi, un homme, un vrai, c'est quelqu'un qui n'est pas déstabilisé par une femme forte et surtout qui a une capacité d'action et de décision." Phénomène rarissime apparemment.

Ni bonne copine ni copain homo

Attention, on est loin du modèle "papa bosse et maman coud" et encore moins de la working girl agressive des Eighties. On se rapprocherait plus du néo-conte de fées: "J'ai bataillé pour monter mon cabinet", explique Diane, 35 ans, avocate d'affaires. "Je n'ai besoin de personne pour payer mon loyer ou mes cours de gym. Mais mon travail exige des nerfs solides alors l'idée de me faire offrir des vacances de rêve surprise me fait rêver. Hélas, les hommes qui sont capables de jouer les héros sans se prendre pour Superman ne sont pas toujours passionnants." Parce qu'en plus des épaules solides (et du compte en banque bien garni), nous n'avons rien contre un homme qui nous écouterait pendant des heures en nous massant les pieds avec de l'huile d'amande douce. Une sorte de bonne copine ou de copain homo, peut-être? Surtout pas! N'oublions pas que le "métrosexuel", cet homme moderne "féminisé", est passé par là.

Viril et féminin, aisé mais pas macho...

On résume: viril et féminin, aisé mais pas macho, attentif sans être mou... Ce n'est pas un peu trop en demander? "Le mec bien d'aujourd'hui n'est pas le même que celui de ma mère", concède Ana, 38 ans, analyste financière. "Logique, nous assurons sur davantage de niveaux donc nos exigences sont montées d'un cran. Mais je peux comprendre qu'ils se sentent perdus ou en situation d'infériorité. Ils sauront bien s'adapter, non?" Finalement, les femmes ont confiance: nous grandissons dans une société où on nous persuade que tout est possible, alors pourquoi le nouvel homme idéal n'existerait-il pas? Attention, challenge! C'était plus facile d'être un simple prince charmant...

Et vous, qu'en pensez-vous ? Quota de "mecs bien" épuisé ou femmes trop exigeantes ?


Bel article de merde hin. Avec de fines analyses signées d'expertes du marketing ou de la finance.
Et là vous vous dîtes "il a trouvé ça dans Jeune & Jolie ou quoi ?" ... Et bien non, c'est sorti dan l'Express apparemment. Quand même.

Et vous vous dîtes peut-être aussi "Mais il veut qu'on s'engueule ce con ?"

Mais le fait est que, mon âge avancé aidant, je n'ai plus vraiment le même regard sur ce genre de débat un peu vain, et j'ai surtout beaucoup plus de recul. Et en l'occurrence, j'en ris beaucoup plus qu'avant.
M'enfin, les choses n'ont donc pas tellement changé. Pour les gens - les femmes là en l'occurrence, les pauvres - qui ont du mal à trouver leur moitié, c'est parce que "la bonne personne" manque. Le problème, c'est donc l'autre, qui n'est pas assez bien, pas "conforme", ou n'est carrément pas là. Zéro autocritique, pas l'once d'une remise en cause de ses propres choix ou de ses contradictions. Le mal vient toujours de l'extérieur.
Voilà qui est constructif.

J'espère quand même que ce n'est pas (trop) représentatif de ce que pense la majorité, hein.

(Et là c'est marrant, mais je suis pris d'un doute au moment de cliquer sur "envoyer").
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Auré » Sam 9 Juil 2011 11:43

A en croire les intéressées, un peu trop souvent célibataires, l'espèce serait en voie de disparition.

On résume: viril et féminin, aisé mais pas macho, attentif sans être mou...


On va pas faire un long discours mais les 2 phrases les plus drôles, (du moins 2 des plus drôles), c'est celles là ! :lol:
Bizzare qu'elles soient célibataires...

Yoan a écrit:Et là vous vous dîtes "il a trouvé ça dans Jeune & Jolie ou quoi ?" ... Et bien non, c'est sorti dan l'Express apparemment. Quand même.


Avant d'avoir lu ta phrase, j'avoue m'être posé la question :D


Puis pour finir :

Yoan a écrit:Mais bon, ça m'a rappelé certaines pseudo-discussions enflammées de mon adolescence, désormais si lointaine


Ton adolescence est peut être très lointaine, mais ces discours là, ça se démode jamais !!
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar caro » Dim 10 Juil 2011 00:11

Moi tout ce que j'en pense c'est que le problème c'est pas les relations hommes femmes, c'est les relations tout court. On a tellement peur de nous et des autres qu'on devient ultra exigeants envers nous-mêmes et les autres. Et puis ce mythe du bonheur à tout prix (inventé par des publicitaires comme y disent dans MadMen) (wah la cohérence de mes posts) nous a fait croire que oui, un jour, si on cherche bien, on sera plus jamais malheureux, non non, qu'on sera amoureux comme au premier jour, comme ça, naturellement, sans forcer, qu'on aura plein d'enfants et que quand il fera beau on se roulera dans l'herbe, éternuant à cause des jolis papillons qui viendront nous chatouiller le nez.

Une relation c'est pas du tout cuit, ça se construit, bordel.

Merci de votre attention.
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Yoan » Dim 10 Juil 2011 11:29

Au-delà même du mythe du bonheur, à mon sens encore plus difficile à déconstruire parce qu'il concerne aussi le boulot et l'argent notamment, ce genre d'article continue d'alimenter une stricte définition des rôles selon le sexe d'une part, et l'absence totale d'autocritique d'autre part.
D'ailleurs, la fameuse phrase "Je tombe toujours que sur des cons", je la trouve très symptomatique de ce qui m'agace. On se victimise, on se dit qu'on n'a pas de bol, et on en vient même donc parfois à rependre le titre - débile - de cet article pour jamais n'avoir à se remettre soi-même en cause. A vrai dire, j'hallucine franchement qu'on puisse encore lire des torchons pareils ailleurs que sur des skyblogs.

Peut-être juste que les "cons", ou les "connes", en admettant même qu'ils ou elles en soient vraiment - ce qui est déjà une grosse concession - on les choisit. Et pas sans raison.
Et si vraiment on galère depuis des lustres, et qu'on ne "tombe" jamais sur les bonnes personnes, peut-être faut-il plutôt entreprendre un travail sur soi pour comprendre pourquoi le même schéma se répète, plutôt que de refaire le monde et déglutir des énormités à base de "Il n'y a plus de mecs bien".
Peut-être aussi que les gens qu'on dit être des "gens bien", on n'en veut pas forcément dans le cadre d'une relation. Et que les jeux de séduction auxquels on est sensible ignorent parfois les pseudo-principes moraux qu'on dit respecter sans les appliquer vraiment.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Auré » Lun 11 Juil 2011 12:35

Rien à rajouter, tout est dit !!

Yoan a écrit: A vrai dire, j'hallucine franchement qu'on puisse encore lire des torchons pareils ailleurs que sur des skyblogs.


C'est de la pourriture comme genre d'article, mais on en verra toujours, déjà dans les magasines féminins, puis bin si l'Express s'y met, c'est que ça doit plaire... ou même intriguer, donc à lire.
Si c'est exprimé de cette façon dans l'Express, vaut mieux pas tomber sur la même chose dans un skyblog. Ça peut faire peur oO
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Yoan » Lun 11 Juil 2011 13:54

Oui, mais l'avantage des Skyblogs, c'est que ça fait rire, aussi.
Et quoi qu'on en dise, l'âge excuse beaucoup de choses.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Binouz » Mar 12 Juil 2011 13:27

Moi tout ce que j'en pense c'est que le problème c'est pas les relations hommes femmes, c'est les relations tout court

Une relation c'est pas du tout cuit, ça se construit, bordel.


J'ajouterais aussi qu'une relation, même quand on pense l'avoir construit, elle peut se déconstruire en un battement d'aile de papillon. Je ne sais pas vous mais moi, j'ai l'impression qu'un couple est toujours sur la brèche parce que justement, les personnes évoluent avec le temps, et ce qui marche à un instant T peut ne pas fonctionner l'instant d'après. D'après moi, le problème est que notre génération aimerait que le feu ardent qui anime les premières années d'une relation brûle toute la vie, ce qui est, je pense quasiment impossible.
Ce feu, il faut en permanence souffler dessus pour le maintenir, sinon c'est la fin.
Mais j'ai envie de dire : est-ce grave, si, à un moment dans la relation, on ne baise pas tous les week end dans l’ascenseur en rentrant de soirée bourré comme au premier jour ? Est ce grave, si on n'est pas en permanence scotché l'un a l'autre en se regardant des étoiles dans les yeux et le sourire béat ? Est ce grave si, pendant un temps, je préfère passer la plupart de mes moments libres avec mes potes qu'avec mon tendre ? est ce grave si.... ????? Et si c'était ça, aussi l'amour ? Traverser des moments de creux, de doute, de fatigue, mais traverser ça, ensemble, et être encore là.
Je veux pas faire la vieille biscotte, mais je pense que c'est assez symptomatique de notre génération : la recherche du "mieux". Consommer de la meuf. Ou du gars.

Pour autant, je pense que c'est normal d'avoir des "critères" et d'exiger certaines choses. L'air de rien, il s'agit de "choisir" quelqu'un avec qui, a priori, on passera le reste de nos jours (même si ça, j'y crois pas trop). Tout en se disant que de toute façon, dans la vie, on est seul. On restera toujours seul.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Yoan » Mar 12 Juil 2011 13:39

Bordel Binouz, t'as pris un de ces coups de vieux ! :D

(Traduction : papy Yoan est d'accord).

EDIT : L'utilisation fréquente que tu semblais faire des ascenseurs ne m'est pas aussi familière, cela dit.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Binouz » Mar 12 Juil 2011 13:51

(Vous ne regarderez plus jamais mon ascenseur de la même manière.)

C'est pas que j'ai pris un coup de vieux, c'est que j'ai roulé ma bosse =D . Pis j'ai plein de copines qui me racontent leurs histoires.
Ce que je veux dire, c'est qu'on ne peux pas appréhender de la même façon le "coup d'un soir" (ou d'une semaine hein, ou le sex-friend) et la relation longue. Disons qu'on exige pas la même chose quoi. :oops:
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Auré » Mar 12 Juil 2011 22:57

Binouz, t'es la fille la plus extraordinaire au monde (voir de l'univers hein^^).

Comment t'as fait pour passer de l'article de l'Express (qui ressemble à un article de Miss) à des histoires d'ascenseurs, de sex friend et d'autres choses?
Mais tu as raison,c'est de vraies discussions de comptoir ! :D

(Pour en revenir à ton ascenseur, c'est vrai qu'il est flippant, tu pourrais habiter au 40ème étage d'un immeuble que je préfèrerais les escaliers. Il te faisait pas peur quand t'as emménagé? :eek: )

Ok,c'est moi qui dévie là :ange:
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Yoan » Mer 13 Juil 2011 07:05

Je trouve au contraire qu'elle s'est largement extirpée des "discussions de comptoir" pour dire des choses sensées. Ou l'art d'optimiser des sources pourries. 8-)


J'ai hâte de trouver un autre sujet de merde tiens.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Auré » Mer 13 Juil 2011 09:21

J'ai hâte de trouver un autre sujet de merde tiens.


xD
A toi l'honneur, nous te suivrons (ou pas)^^
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Binouz » Mer 13 Juil 2011 10:19

(Pour en revenir à ton ascenseur, c'est vrai qu'il est flippant, tu pourrais habiter au 40ème étage d'un immeuble que je préfèrerais les escaliers. Il te faisait pas peur quand t'as emménagé? :eek: )


Bah non pourquoi ? Il est petit quoi, mais il est correct j' trouve.
Ce qui me fait flipper, c'est d'habiter au 5ème, dans un vieil immeuble à l'installation électrique douteuse, avec des escaliers étroits, en bois, du bois partout et bien sûr, sans issue de secours. Si un jour ça crame, on est cuit. D'ailleurs, j'ai toujours un peu peur la veille du 14 juillet.
Sinon, non. Il est classe mon ascenseur.

J'ai hâte de trouver un autre sujet de merde tiens.

Boah, on va bien t'aider.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Yoan » Mer 13 Juil 2011 11:01

En fait les sujets de merde n'existent pas. C'est selon le traitement qu'on en fait, ou selon la façon dont on formule les problématiques, qu'on parle de "discussions de comptoir". Surtout si on termine sa saillie par un flamboyant "Aller Kiki, tu m'remets la même !"


Sinon, Auré n'aime pas les endroit exigus. Ni la sauce au pesto. Ni le fromage de chèvre.
Décidément hein.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Auré » Mer 13 Juil 2011 18:10

Yoan a écrit:Sinon, Auré n'aime pas les endroit exigus. Ni la sauce au pesto. Ni le fromage de chèvre.


Mais j'aime le yaourt au miel alors ça va !! :D

À noter : discussions de plus en plus intéressantes...
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar caro » Dim 17 Juil 2011 01:13

J'aime beaucoup ce que tu dis binouz, même si j'ai pas eu beaucoup l'occase de prendre l’ascenseur dans ma vie.
Je pense qu'on nous a bel et bien vendu à travers les media en tout genres un mythe, celui du couple qui s'aime pour la vie et de la même manière tout au long des années, un couple apparemment hors du temps ou en tout cas sur lequel le temps ne dot pas avoir prise. Sinon c'est pas de l'amour, vous voyez.
Et la conséquence c'est cette recherche du mieux, cette croyance en un mieux, même, et ça dès que la relation évolue et que les premières engueulades apparaissent. C'est une des raisons qui nous donnent envie de zapper et d'aller voir ailleurs si le gazon est plus vert :D . Alors que l'amour évolue.
On est beaucoup dans l'illusion d'un Autre qui est censé nous combler, une moitié qui nous aurait manqué et qu'on a retrouvé, enfiiin. J'ai jamais aimé cette idée d'être comblée par une personne. Déjà, en quoi il incomberait à une personne de nous rendre heureux ? Et inversement, en quoi je suis censée rendre quelqu'un heureux ? Merde quoi. C'est pas ça une relation, c'est pas être une béquille contre la solitude qui nous habite. Bien sûr qu'on retrouve en l'autre des choses qui nous manquent, qui nous complètent. Mais les moments de plénitudes ne sont que des moments. Et la plupart du temps oui, on reste seuls. A côté d'une relation il y a la vie, c'est bien dommage mais c'est comme ça. Et l'amour c'est aussi comme tu le dis très bien binouz traverser tout ça ensemble. Evoluer ensemble, trouver un rythme, s'écouter, se respecter dans cette évolution, être côte à côte tout simplement. Et faire face au doute sans avoir peur des questions qui viennent forcément jalonner la relation. Moi je trouve ça chouette de voir une relation évoluer vers la sagesse. Alors oui, c'est pas pareil qu'au début, mais c'est pas forcément un mal hein. Après les premiers temps de passion, ben on découvre réellement l'autre et on apprend ensemble à vivre avec. On s'amuse, on se chamaille, on s'amuse de trucs censés nous énerver, on s'amuse à construire quelque chose, à faire des concessions ou à ne pas lâcher prise.. Et on découvre un peu de sérénité, un peu d'apaisement, sans être dupe du fait qu'on ne sera jamais comblés. J'ai toujours pensé que c'était lui là, en ce moment, dans ce pan de ma vie, cette rencontre faite de hasards...Et que du coup c'était tellement aléatoire que je pourrais très bien être avec quelqu'un d'autre. Je sais que ça en choque certains quand je dis ça, ça fait désabusé, frustré, pas vraiment épanouie dans sa relation mais non, je ne crois pas au grand amour... mais ça ne me rend pas triste. Je trouve ça plus humain et réaliste en fait. Et aujourd'hui je suis bien comme ça. Et ce que je voulais dire aussi, c'est que le fait que je sois "heureuse" ou non dans ma vie, c'est mon affaire et c'est à moi de m'en débrouiller, je ne fais pas porter la responsabilité de ça à qui que ce soit...on porte un sac à dos que certaines personnes peuvent alléger par leur présence, mais c'est à nous de savoir le poser de temps en temps.
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Yoan » Mar 19 Juil 2011 11:19

Nan mais c'est quoi ce temps de merde ?


(Ca c'est juste parce ça me semblait coller on ne peut mieux avec le titre du topic, mais je ne voulais couper personne hin. Vous pouvez reprendre le débat sur les relations de couple. N'empêche que c'est un temps de merde).
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Binouz » Mar 19 Juil 2011 11:33

J'ai hâte de trouver un autre sujet de merde tiens.


J'applaudis ! :D
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Yoan » Mar 19 Juil 2011 11:45

C'est ce que je me suis dit aussi. Je suis allé très loin dans le vulgaire là.
Mais avec votre fâcheuse tendance à intellectualiser tout et n'importe quoi, il fallait bien que je vous propose un challenge à la hauteur de vos talents. Allez-y, épatez-moi.

(Mais sinon, quand j'aurai le temps, je ne m'interdis pas de répondre au post de Caro. Même si c'est surtout pour dire que je suis d'accord).
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: (D)ébats superficiels : le topic des discussions de comp

Messagepar Silver*Dream » Mar 19 Juil 2011 12:44



J'aime bien Luchini, sur un panorama du couple. Je n'ai rien à rajouter, je suis d'accord avec Karo et j'espère bien arriver à ce niveau un jour, haha.
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Suivante

Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron