Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Le topic écolo'

Pour converser de tout et n'importe quoi, sérieusement ou non.

Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Mar 14 Juin 2011 12:58

Vaste sujet, que je n'aurai pas déjà la prétention de synthétiser en un post fourre-tout.

Libre à nous d'étendre les problématiques par la suite, mais pour commencer j'ai plutôt envie d'attaquer sur quelque-chose que j'ai déjà plus ou moins largement abordé avec certains d'entre vous, notamment parce que c'est lié à ce sur quoi j'ai été amené à bosser ces dernières semaines : le papier.
je vais vous épargner mon discours tout prêt sur la question, du moins pour l'instant, et commencer par lier ceci :



Ce qui est bien, c'est que je ne change pas d'ennemis, notez-bien.

Cette campagne de publicité n'a - me semble-t-il - choqué personne. Moi le premier d'ailleurs, je n'ai jamais considéré le papier comme quelque-chose de très écolo', et plus encore pour ce qui concerne les prospectus, la perspective de les voir disparaître de ma boîte aux lettres me réjouissait plutôt.
Aujourd'hui, ce n'est pas tant que je me suis mis à chérir ces catalogues promotionnels et autre affichettes diverses - grâce auxquelles je commande mes pizzas, quand même, parfois - mais je sais désormais que le discours est totalement infondé, trompeur, et désinformatif.
Aujourd'hui en France, 60% du papier est recyclé, l'espace boisé sur le territoire a vu sa surface doubler en 200 ans, et la forêt est globalement encore sous-exploitée. A vrai dire, on ne coupe et on ne récolte effectivement pas encore assez de bois pour faire se porter au mieux l'espace forestier en France. Et pour ne rien arranger, on importe massivement une matière première dont on bénéficie pourtant en des proportions importantes sur notre sol. Du grand n'importe quoi, donc.

Quant à la déforestation en forêt tropicale - où elle est strictement circonscrite - les facteurs en cause sont les exploitations agricoles (en gros, on rase à l'aveuglette pour cultiver de l'huile de palme, du soja, ou du bétail) et minières. Une infime partie du bois récolté en ces zones massacrées est en effet dévolue au commerce international.

Autrement dit, lorsqu'on en est tous à se dire que ne pas consommer du papier, c'est sauver des arbres, on se plante (c'est le cas de le dire, ahaha).
Et c'est là un des effets pervers de cette "mode" de l'écologie : on dit tout et n'importe quoi pour se faire mousser. D'autant que Leclerc n'a de leçons à donner à personne en la matière.

J'avais posé la question il y a peu sur mon profil Facebook, sur l'image du papier, en termes d'impact écologique. Et j'avais été peu surpris d'en lire la plupart faire le lien entre le papier et la déforestation/pollution. Je l'aurais moi-même fait voilà quelques mois.

Mais ce qui est "marrant", c'est que la cause première du massacre des forêts dans le monde, c'est finalement le grand bordel des délocalisations : on se détourne des marchés locaux, pour délocaliser et construire de vastes champs d'exploitation en pays pauvres. C'est déjà exactement ce que dénoncent pas mal de documentaires comme "We Feed The World", à propos de l'industrie agroalimentaire. On peut donc ajouter qu'on bousille l'environnement au passage.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar Auré » Mar 14 Juin 2011 13:45

Depuis toujours on nous rabâche qu'il ne faut pas gaspiller le papier, déjà touts petits quand on faisait des dessins... "Ne gaspille pas les feuilles, après y'aura plus d'arbres"
Je me suis encore surprise y'a peu de temps à dire à une collègue "tu trouves pas qu'on tue assez d'arbres?"

Après toutes tes explications, effectivement, on ne peut que penser autrement.
Mais avec toutes ces pub faites par Leclerc, (et d'autres suivront la cadence), les gens ne peuvent faire que "hourra!" Le geste écolo, pour eux, c'est ça.

Fabriquer du papier détruit les forêts

La réalité : le papier contribue au développement de la forêt


Source


Avant que tout le monde ne pense les mêmes choses, il va falloir du temps. Moi ça y est, j'ai changé de bande depuis le début de tes recherches :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Mar 14 Juin 2011 14:13

Ton post laisse presque sous-entendre que je suis chercheur, je t'en remercie 8-)

Sinon, le site que tu mets en lien est un partenaire de l'association pour laquelle j'ai bossé, ils m'ont servi de source plusieurs fois.

Auré a écrit:Mais avec toutes ces pub faites par Leclerc, (et d'autres suivront la cadence), les gens ne peuvent faire que "hourra!" Le geste écolo, pour eux, c'est ça.


Le plus gênant là-dedans, c'est que les convictions se substituent au savoir. C'est à dire que sur la foi d'une idée préconçue et pour le coup erronée, les gens sont persuadés d'énoncer des vérités. Et malheureusement, les a priori les moins fondés circulent toujours plus vite que les vérités les plus exigeantes.

A titre informatif, voici le courrier qui est parvenu à Mr Leclerc himself suite à cette campagne.

Monsieur le Président,



J’ai pris connaissance de votre campagne nationale ‘2020: ZERO PROSPECTUS’ dans laquelle vous proposez notamment la suppression définitive des prospectus papier en 2020 distribués en boîte aux lettres.

Vous avez invoqué plusieurs motifs pour justifier cette opération : votre engagement dans la protection de l’environnement, dans la défense du pouvoir d’achat et dans le tout dématérialisé. Au nom de l’association Culture Papier, créée pour promouvoir les usages responsables du papier et de l’imprimé et que j’ai l’honneur de présider, nous nous réjouissons de vos engagements responsables mais, tels qu’ils sont développés dans votre campagne, les inexactitudes et paradoxes qu’ils impliquent nous amènent à nous interroger aujourd’hui.

En effet, malgré ces ambitions aussi vertes et vertueuses soient-elles (l’éco-conception des prospectus, leur recyclage lorsqu’ils sont rapportés en magasin, ainsi que le changement de comportements des citoyens), nous sommes stupéfaits de constater qu’un certain nombre d’idées simplistes sur le papier et sur l’imprimé publicitaire subsistent encore, constituant même les arguments fondateurs de la globalité de votre démarche de « consommation plus responsable auprès de vos clients ».

Je souhaite donc, tout d’abord, rétablir quelques vérités sur le papier et son mode de fabrication, car la persistance et la récurrence des arguments qui sont véhiculées dans votre campagne nuisent à l’établissement d’une information juste à laquelle les consommateurs ont droit, et sur laquelle ils doivent pouvoir compter pour exercer leurs choix.

Le papier contribue à la préservation des forêts en France et en Europe : 500 000 hectares supplémentaires de forêts en France depuis 10 ans (source : ADEME 2008).
Le papier est le seul support issu de ressources renouvelables, biodégradables et recyclables jusqu’à 5 fois. C’est également la matière la mieux recyclée en France ; 60% des papiers cartons sont recyclés en France. (Source : COPACEL 2006).
La filière du papier et de l’imprimé est en pointe dans l’engagement environnemental avec une réduction de 80% des rejets dans l’eau en 20 ans de la part des papetiers, grâce aux investissements réalisés par cette filière dans des procédés industriels moins polluants (Source ADEME 2006).
L’imprimé publicitaire et le catalogue sont des médias responsables, tant il est vrai que la filière graphique s’est mobilisée pour améliorer l’éco-conception des supports et des campagnes publicitaires.

Par ailleurs, si le consommateur souhaite recevoir dans sa boîte aux lettres ses prospectus, ce n’est pas sans raisons comme le montrent différentes études réalisées par l’ADEME (Source Ernst&Young) et TNS SOFRES.

L’imprimé publicitaire dispose de qualités intrinsèques qui font de ce média un outil de communication efficace et apprécié de ses destinataires. Son caractère tangible offre en effet aux consommateurs la possibilité d’une conservation des informations, la possibilité de les relire et de les faire circuler au sein du foyer, possibilités qui sont sans égal dans la panoplie des vecteurs d’information de proximité disponibles.
Les Français marquent d’ailleurs régulièrement leur attachement à ce média. Comme le montre une étude TNS Sofres à laquelle vous faites référence : 92 % des Français les lisent ou parcourent les imprimés publicitaires. 75 % des individus ont déclaré s’être déplacés en magasin dès réception d’imprimés publicitaires.
De plus, l’imprimé publicitaire favorise le pouvoir d’achat du consommateur: toujours à la recherche d’informations, il peut ainsi évaluer les offres, prendre connaissance des promotions, comparer les prix, consommer de manière plus responsable...

C’est cet attachement des consommateurs aux imprimés reçus en boîte aux lettres qui explique que seuls 8% d’entre eux (source ADEME 2009) aient apposé l’autocollant STOP PUB sur leurs boîtes aux lettres, alors que 9 millions d’autocollants ont été diffusés lors des campagnes nationales du MEEDDAT en 2004 et 2006, que cet autocollant est disponible auprès de toutes les collectivités locales et que chacun peut même le concevoir à sa guise.

Enfin, votre campagne fait la part belle à une communication totalement dématérialisée, sous-entendant qu’elle serait plus pratique et moins polluante.

Pour votre information, les nouvelles technologies de l’information et de la communication représentent 2% des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2010, soit l’équivalent du trafic aérien mondial. Cette pollution continuera d’augmenter pour atteindre 3% en 2020 (source Gartner). La dématérialisation non contrôlée est donc source de nombreux impacts sur l’environnement: utilisation de ressources non renouvelables, recyclages des unités fonctionnelles, production de déchets toxiques, …

Vous aurez sans aucun doute constaté, comme nous, l’impossibilité d’opposer un « stop e-pub » sur nos boîtes mails alors que nous sommes particulièrement agressés par les spams publicitaires.

Vous l’aurez compris, notre intention est de vous amener à considérer que le papier, loin d’être opposable au numérique, présente des atouts incontestables et irremplaçables en matière de communication de proximité, en soutien d’une politique de relation client forte, et que contrairement aux idées reçues la fabrication, l’exploitation et la consommation de cette matière première peut s’exercer de manière parfaitement respectueuse et respectable.

La communication est par nature multi-supports, multi-média et multi-canale. Opposer les médias les uns aux autres, chacun le sait et en tout premier lieu le grand professionnel de la communication que vous êtes, n’a donc aucun sens car c’est dans le mix média que chaque annonceur trouve les optimisations d’impact et d’efficacité.

Nous avons constaté, comme de très nombreux observateurs, que votre entreprise n’était positionnée qu’à la 33ème place du classement PAP 50 réalisé par le WWF (politique papier de 50 grands groupes français de mars à juin 2010). Nous sommes naturellement à votre disposition pour vous permettre de progresser dans ce classement, au moyen de décisions justes et fondées.

C’est pour toutes ces raisons, à la fois écologiques, économiques, sociales et sociétales, que je vous propose une rencontre au cours de laquelle nous pourrons débattre de ces sujets avec vous et vos collaborateurs, et ainsi vous apporter toutes les informations utiles. Nous nous permettrons donc de contacter à cet effet votre secrétariat, pour convenir ensemble des dates et modalités de cette rencontre.


Laurent de Gaulle
Président de l’association Culture Papier


A ma connaissance, le principal intéressé n'a jamais répondu, ni n'est même revenu sur ce qu'énonce la campagne incriminée.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar caro » Jeu 16 Juin 2011 21:20

Il y avait un truc qui me gênait dans ce courrier sans que j'arrive à mettre le doigt dessus...
Je crois que j'ai trouvé...La lettre commence pas mal avec un rétablissement d'une vérité..mais ça me donne un sentiment de gâchis quand ensuite j'ai l'impression qu'au final, c'est juste pour justifier la pub sur papier...du coup là pour moi le soufflet retombe et j'ai le sentiment de me faire avoir...comme si on énonçait des choses très intéressantes et contre les idées reçues, des choses qui instruisent...pour après en gros vanter les mérites de la pub sur support papier...et là, c'est la déception, un peu.
L'autre chose à laquelle j'ai le sentiment de ne pas avoir eu de réponse claire -et on en a parlé samedi, c'est : mais qu'est-ce que ça veut dire une forêt qui meurt ? ça veut dire une forêt sans trace humaine, sans chemin praticable, moins harmonieuse ? est-ce que pour autant ça veut dire qu'elle meurt ? Je vois mon jardin : il est tout plein de mauvaise herbe, et ce qui meurt, c'est la touche que j'ai tenté d'y apporter, la main humaine, la culture faite nature...mais au contraire, ce foutoir est plein de vie, même s'il ne correspond pas aux standards esthétiques...

C'est le seul truc que je ne comprends pas et qui me frustre en fait, la seule faiblesse dans l'argumentaire, mais qui du coup parasite le reste...

:pig:
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Ven 17 Juin 2011 18:58

caro a écrit:Il y avait un truc qui me gênait dans ce courrier sans que j'arrive à mettre le doigt dessus...
Je crois que j'ai trouvé...La lettre commence pas mal avec un rétablissement d'une vérité..mais ça me donne un sentiment de gâchis quand ensuite j'ai l'impression qu'au final, c'est juste pour justifier la pub sur papier...du coup là pour moi le soufflet retombe et j'ai le sentiment de me faire avoir...comme si on énonçait des choses très intéressantes et contre les idées reçues, des choses qui instruisent...pour après en gros vanter les mérites de la pub sur support papier...et là, c'est la déception, un peu.


"Culture Papier" est une association née de la volonté de défendre la filière graphique, de l'exploitant forestier jusqu'à l'éditeur en passant par les imprimeurs. Et si telle association a vu le jour, c'est précisément parce que le secteur traverse une période difficile depuis... Hm, 20 ans ? A titre d'exemple, le nombre d'imprimeurs en France a diminué de moitié depuis 1990. Or, si les imprimés publicitaires disparaissent au détriment de la publicité "dématérialisée" - terme consacré mais impropre - ça ne fera qu'ajouter très sévèrement à leurs difficultés.
Je pense donc déjà qu'ici, si le focus est mis sur l'imprimé publicitaire, c'est peut-être notamment parce que c'est par lui que beaucoup d'imprimeurs survivent. Pour le coup, je n'ai pas la stat', mais je doute que le secteur de l'imprimerie vive surtout des productions livresques.
Mais à la limite, peu importe : le courrier est adressé nommément à Michel-Édouard Leclerc, et il est question de lui reprocher sa campagne de communication. A la fois en effet parce qu'elle véhicule des contrevérités écologiques, mais aussi parce que ses vertus purement communicationnelles sont limitées. Parler du livre ici aurait été hors-sujet, ça n'entrait pas dans la réflexion du service marketing Leclerc, et c'est uniquement par souci de pertinence que Monsieur de Gaulle - pas le général, mais son neveu - s'est chargé de rappeler ce que certaines études ont démontré, sur les apports du support papier en tant que vecteur de communication.
De la même façon, s'il avait fallu répondre à une campagne de com' sur l'E-Book véhiculant un slogan du type "Faîtes un geste pour l'environnement, pensez E-book", une réponse de la même ampleur aurait suivi, et l'imprimé publicitaire n'aurait pas été abordé. Et ça, je le dis avec d'autant plus de certitudes qu'on m'a fait lire pas mal de bouquins du genre "Apologie du Livre" de Robert Darnton, ou "N'espérez pas vous débarrasser des livres" de Umberto Eco, pour alimenter une partie du bouquin sur lequel j'ai travaillé.
Donc c'est bel et bien un autre axe de défense du papier tenu par l'association, simplement c'est l'imprimé publicitaire qui fait très souvent l'objet d'attaques/critiques infondées.

L'autre chose à laquelle j'ai le sentiment de ne pas avoir eu de réponse claire -et on en a parlé samedi, c'est : mais qu'est-ce que ça veut dire une forêt qui meurt ? ça veut dire une forêt sans trace humaine, sans chemin praticable, moins harmonieuse ? est-ce que pour autant ça veut dire qu'elle meurt ? Je vois mon jardin : il est tout plein de mauvaise herbe, et ce qui meurt, c'est la touche que j'ai tenté d'y apporter, la main humaine, la culture faite nature...mais au contraire, ce foutoir est plein de vie, même s'il ne correspond pas aux standards esthétiques...


Il faut déjà comprendre que ce qu'on appelle la forêt "primaire", c'est à dire celle qui justement n'a pas subi l'empreinte humaine, n'existe plus en France. Elle n'existe d'ailleurs presque plus tout court sur le continent Européen, en dehors de la Russie. Parce que l'urbanisation et l'avènement de la société de consommation a implanté l'Homme partout, lequel a modifié son environnement en conséquence. Quoique ça date même d'avant ça, la vérité c'est que le déboisement était beaucoup plus inquiétant en France il y a 200 ans. Avant la révolution industrielle, et à une époque où la très grande majorité des Français vivaient en milieux ruraux.

Les forêts primaires qui existent encore sont donc des "déserts humains", quasiment tous situés en forêt tropicale. La question aujourd'hui, dans la quasi-totalité des pays développés, c'est donc celle de la conservation des forêts dites "secondaires", à la fois en termes de biodiversité (types d'arbres, de buissonnants etc.), et de préservation des écosystèmes. Une forêt sauvage - ou primaire - est en quelques sortes "autonome", elle subsiste par elle-même. Les forêts secondaires en revanche, ultra-majoritaires dans la plupart des pays, ne doivent pas être livrées à elles-mêmes, sous peine de voir le bois pourrir, mourir au sol, et empêcher les repousses. Bien sûr, je ne dis pas que "rien" ne repoussera, mais hormis au-delà d'un délais incertain qui se compte au minimum en décennies, ça ne favorisera pas la diversité des bois, ni même la préservation des écosystèmes. La nature ne pourra reprendre ses droits de façon "totale" que sur le très long terme, et en des formes qu'on peut difficilement prévoir. En grande partie parce que les milieux ont déjà été modifiés, les sols ne sont plus les mêmes, et on ne peut pas en revenir comme ça à ce qu'il y avait "avant l'Homme".
Et en l'occurrence, dans beaucoup de pays dont la France, les forêts sont voulues autrement plus riches que simplement "jolies" pour permettre des promenades. Encore une fois, j'insiste, les critères liés à la biodiversité ou à la conservation des écosystèmes sont de plus en plus exigeants.
La vérité, c'est que nous n'avons plus le choix. Sauf à imaginer "disparaître", on est obligé d'accompagner le développement forestier. Sinon, le "foutoir", on le paiera à divers niveaux : en termes évidemment de volume de bois exploitable, mais aussi parce qu'on se retrouvera avec un tas d'espèces végétales et animales en voie de disparition.
C'est d'ailleurs déjà souvent le cas en forêts méditerranéennes : ce qu'on appelle "la garrigue" c'est très souvent une forêt miséreuse qui a souffert de la vie humaine et de l'artificialisation des sols. Or, maintenant, parce qu'elles ne sont plus rentables en aucune façon, on ne s'occupe plus tant de ces forêts. Et elles ne s'en portent pas mieux, loin s'en faut.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar caro » Ven 17 Juin 2011 19:29

Cette réponse me satisfait totalement.
Je tenais à le dire.
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Ven 17 Juin 2011 20:27

Cela dit, la valorisation de l'imprimé publicitaire me gonfle aussi un peu, lorsqu'elle est univoque. Faut quand même pas tenter de faire croire qu'on est tous ravis de recevoir des prospectus quasiment tous les jours. Moi ça me saoule gentiment.

Ce qui reste vrai, c'est que le pire, c'est la pub' par Internet. Moi ça me rend dingue ces vidéos intrusives de merde là, surtout que bon, quand on m'indique "début de votre vidéo dans 23 secondes", mais que ça bug toutes les 3 secondes, au final j'attends facilement le triple.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Lun 1 Aoû 2011 12:30

Je poursuis mon discours sur le bois/papier :pen:

C'est marrant comme les quelques lectures que j'ai eues sur différents sujets finissent par se recouper. J'admets que je me demandais où se situait l'arnaque dans cette espèce d'ode à la filière de l'imprimé, et au-delà des beaux discours que j'ai relatés ci-dessus, je me disais qu'il devait bien y avoir une merde quelque-part.

Je crois que je l'ai trouvée :

Coupons du boiiis, et faisons-en n'importe quoiiii

Sans surprise, Sarko le joueur de flûte n'est pas très loin. Toujours aussi attaché à son fameux "faire plus avec du moins", je découvre, plus ou moins désabusé, que les exploitants forestiers - ceux-là mêmes qui "sous-exploitent" la forêt - sont donc tenus à des objectifs à la hausse, alors qu'on supprime leurs postes à la louche, et en toute insouciance. Et bien sûr, pour parvenir à tenir l'intenable, on se dit qu'on va les inonder de ces putains de conneries d'outils managériaux déshumanisants. Résultat : dépressions, suicides, et un travail de titans que le personnel en question est dans l'incapacité d'assumer.
Et comble de l'absurde, on ne coupe donc pas assez de bois (voir les posts ci-dessus), mais quand on le fait, c'est pour voir des hectares de forêt pourrir au sol.
Finalement, le grand management, c'est très pratique pour "justifier" les réductions de postes inconsidérées. Sauf que ça ne marche pas.

Alors, ça ne change rien aux constats que je fais ci-dessus : la forêt est effectivement sous-exploitée, mais c'est tout bêtement parce que le secteur manque cruellement de moyens, et que les hommes sont à bout.
Et ce qui m'emmerde pour être tout à fait transparent, c'est que dans le bouquin que j'ai écrit pour partie, on m'a demandé de faire quelques pages bien politiquement correctes sur l'ONF (Office Nationale des Forêts, c'est à dire l'organisme qui en France, représente l'antenne publique de la gestion des forêts). Amitiés politiques, interdiction du propos non pas tant subversif, mais ne serait-ce que vaguement critique, à l'égard d'un organe puissant de l'Etat. Faut pas froisser ces messieurs avec qui on fait du lobbying hein.
A ceci près qu'on s'enterre dans la plus grande des contradictions : on cire les pompes du pouvoir politique pour "sauver" une filière, alors que c'est ce même pouvoir politique qui l'oppresse en y allant de mesures de restrictions absurdes au regard des objectifs fixés.

Après j'avoue me poser une question : combien de secteurs "manquent de moyens" ? Le social, la santé, la filière bois, l'imprimerie etc. Liste non exhaustive.
"Tout le monde" a besoin de fric, "personne" n'en a. "Tout le monde" a besoin de personnel, mais on supprime des postes en même temps que le chômage culmine. Tout ceci est tellement aberrant qu'encore une fois, l'ampleur du problème dépasse à mon sens de loin le seul clivage droite/gauche au niveau gouvernemental. Les socialistes ne font pas apparaître l'argent par miracle non-plus.
Je suis sûr que je peux faire le lien avec le système financier. Ouais, je veille à la parfaite cohérence des topics que j'alimente.


Bon, c'pas tout ça, mais je vais manger moi. Et parler à mes collègues de cet article tiens.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar Auré » Mar 23 Aoû 2011 20:21

La Terre manquera-t-elle d'eau ?

Comment l'économiser ?

Voilà quelques chiffres qui représentent les différents litres d'eau qui peuvent partir, juste dans un foyer, et ce par jour :

Dans la salle de bains

* Toilette au lavabo : 5 litres environ
* Douche de 4 à 5 minutes : de 60 à 80 litres
* Bain : de 150 à 200 litres

Dans les toilettes

* Chasse d’eau : de 6 à 12 litres à chaque utilisation
* Chasse d’eau double commande : de 3 à 6 litres à chaque utilisation

Dans la cuisine

* Vaisselle à la main : de 15 litres (remplissage des bacs) à 50 litres (eau courante)
* Lave-vaisselle : de 25 à 40 litres par lavage (20 à 25 litres pour les plus récents)
* Lave-linge : de 70 à 120 litres par lessive (40 à 90 litres pour les plus récents)

Dans le jardin

* Evaporation d’un gazon : 3 à 6 litres d’eau par m2 par jour quand il fait chaud
* Arrosage du jardin : de 15 à 20 litres par mètre carré
* Remplissage d’une piscine : de 50 000 à 80 000 litres


En petit, ce qu'on ne fait pas tous non plus !
Alors, après nous avoir dit que l'on utilise trop d'eau, il faudrait maintenant expliquer comment en utiliser moins en restant une personne lambda et non pas le plus pollueur du monde bien sûr sinon ça ne marche pas !

Et vous, vous économisez comment ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Le topic écolo'

Messagepar Binouz » Mar 23 Aoû 2011 20:45

Je ne tire pas la chasse d'eau systématiquement. 9 litres pour un pipi de 5cl, faut pas déconner.
Bon appétit.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Mar 23 Aoû 2011 23:17

Ce que j'adore dans l'article lié par Auré, ce sont les passages qui nous expliquent grosso-modo que des méthodes d'extraction en milieu sous-marin existent, se sont révélées fonctionnelles, de même que les techniques de dessalage, mais - malheur - elles sont "coûteuses". Merde alors, comment on va faire si ça coûte de l'argent ? :|

On est complètement dominé par les représentations capitalistes primaires, c'est effarant. On parle de ce qui relève déjà d'une pénurie très grave, qui tue des gens par millions tous les ans, et qui s'annonce être le premier vrai drame écologique concret que l'Humanité devra surmonter. Et le "problème", c'est que c'est "coûteux"...

Putain de merde, faut que j'aille gerber. Et j'irai tirer la chasse. Deux fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar ibas » Sam 27 Aoû 2011 15:16

Binouz a écrit:Je ne tire pas la chasse d'eau systématiquement. 9 litres pour un pipi de 5cl, faut pas déconner.
Bon appétit.


+1 ^^ (pour le pipi seulement hein !!)
Avatar de l’utilisateur
ibas
 
Messages: 96
Inscription: Sam 4 Déc 2010 16:45

Re: Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Jeu 1 Sep 2011 18:03



(Bordel, mon taf' m'a ensorcelé)
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar Silver*Dream » Jeu 1 Sep 2011 19:01

Haha, c'est énorme ! Pourquoi dans le topic écolo par contre ? Défouloir n'aurait pas été plus approprié ou tu veux vraiment soulever un débat ? :D
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Jeu 1 Sep 2011 19:32

C'est parce que je passe mes journées à rabâcher les mêmes choses au taf' : "le papier est moderne, et plus écologique que les tablettes numériques". C'est le mot d'ordre chez les imprimeurs.

Parce que si certains prédisent la mort du papier au profit de l'E-Book et autres dérivés, c'est en large partie en s'appuyant sur un discours écolo' : le dématérialisé, c'est l'avenir, et mort aux papelars (Cf la campagne de pub' Leclerc, postée ci-dessus).
Ce pastiche prend le parti de dire que c'est au contraire un produit 100% durable et recyclable. Ça implique tant son aspect polluant que son impact sur les forêts.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar Klimt Eastwood » Jeu 1 Sep 2011 19:48

Ah ah c'est énorme ce truc. j'ai envie de le diffuser partout. J'ai tellement une aversion pour tout les beaux-parleurs qui nous gonflent avec leur technologie. j'aurais envie de montrer ça à une partie de mes collègues qui vont jusqu'à boycotter les conversations avec ceux qui n'ont pas le dernier truc d'apple et qui pour en revenir au sujet se la joue écolo alors qu'il craque comme des demeuré à la moindre apparition d'un nouveau gadget signé microfost, samsung ou apple.
Et moi...ben j'suis une grosse tarlouse pour eux, un poète . Ouais parce que pour eux c'est hyper péjoratif. moi quand je les traite de con tout simplement ils doivent penser que je les aime bien.
Pardon de m'éloigner du sujet. je viens de me défouler.
Avatar de l’utilisateur
Klimt Eastwood
 
Messages: 80
Inscription: Dim 5 Déc 2010 15:27
Localisation: Pau

Re: Le topic écolo'

Messagepar Finquel » Lun 18 Mar 2013 21:18

D'un point de vue écologique ET en vue d'un très prochain problème sanitaire, je ne mange plus de viande industrielle. C'est finis. Cela faisait déjà 5 ans que nous privilégions notre boucher qui ne se sert que dans les fermes alentours avec des labels de qualités etc... Mais j'ai aussi banni le jambon sous vide et cie. Et surtout dans tous ces restos de merde qui te font bouffer de la semelle en te faisant passer ça pour une entrecôte qu'ils osent te vendre 20€. Nan, j'aime trop la viande pour ça! NA!
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: Le topic écolo'

Messagepar Yoan » Lun 18 Mar 2013 22:07

Et d'un point de vue strictement écolo', plus personne ne conteste sérieusement le fait qu'à terme, il faudra revoir drastiquement à la baisse la consommation mondiale de viande tout court. Parce que pour répondre à la demande actuelle, il n'y a guère que le mode de production intensif qui donne "satisfaction", si toutefois on peut considérer que le poste productif le plus polluant au monde puisse satisfaire en quoi que ce soit.
Beaucoup de labels sont mensongers, et clairement, il est un problème qui n'a pas vraiment de solution : si on ramène l'élevage à ce que les sols (et les animaux, tant qu'on y est) sont en mesure de supporter, ce que l'on appelle "la viande" ne peut pas être un mets aussi banalisé et bon marché qu'aujourd'hui. En bouffer sans arrêt, c'est un caprice humain. Ce n'est pas "soutenable" pour être dans le vocable à la mode.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58


Retourner vers Divers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Majestic-12 [Bot] et 1 invité

cron