Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Vos dernières sorties ciné!

Cinéma, littérature, arts divers... Étalez votre savoir ici, ou venez vous en octroyer.

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Yoan » Lun 14 Oct 2013 16:41

Je continue de poster pour mes archives, 'scuzez-moi...

Rush : Ron Howard, adepte d'un cinéma romanesque capable de s'assumer sans tomber complètement dans la caricature, réussit là parfaitement son coup. Esthétiquement très abouti, le film constitue un divertissement parfaitement calibré qui pourra à la fois séduire les fanas de sports mécaniques, comme les inconditionnels d'enjeux dramatiques tendance "violons et ralentis". On dit souvent que lorsqu'on cherche à satisfaire tout le monde, on ne satisfait personne. Mais pour le coup, le malicieux point d'équilibre atteint ici n'aura aucun mal à fédérer différents publics.
Et sans chercher à se faire plus réaliste que de raison, le film rappelle néanmoins à quel point les mecs qui montaient dans des F1 à l'époque étaient complètement barjes.

Blue Jasmine : Un peu plus noir que ses dernières livraisons, le nouveau Woody Allen mise énormément sur son rôle-titre - magistralement interprété par Cate Blanchett - et réussit à peu près tout ce qu'il entreprend. Moqueur et gentiment fataliste, "Blue Jasmine" met notamment deux ou trois taquets à la haute bourgeoisie, sans payer les quelques stéréotypes qu'il déploie pour ce faire, car baignant dans un ton subtil, quelque part entre le premier et le second degré. Reste un film quand même peu surprenant, de la part d'un cinéaste définitivement obsédé par les contradictions que font naître les ambitions matérialistes, quand elles viennent se cogner aux sentiments et à la passion.

Prisoners : Film de genre assumé, "Prisonners" épouse les codes du thriller policier avec une efficacité remarquable. Bien construit et redoutable dans ses effets, on ne pourra finalement que lui reprocher une forme de classicisme qui le conduit par moments à manquer de personnalité, voire d'audace, malgré ses partis pris sombres. Un incontournable pour les amateurs malgré tout, d'autant que Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal y sont meilleurs que jamais.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Yoan » Mar 29 Oct 2013 00:10

Neuf Mois Ferme : Une comédie de Dupontel, avec Dupontel. C'est pas tout à fait aussi dingue et politiquement incorrect que ce dont ce mec est capable, mais dans un format plus cadré, ça déclenche encore quelques rires francs.

Le Majordome : Forest Whitaker gagnera peut-être sa statuette pour ce rôle-cadeau dans un film qui joue l'efficacité sans jamais se mouiller une gouttelette. Oscarisable à souhait, "Le Majordome" est agréable mais consensuel à souhait, joliment rythmé mais dénué de caractère. Un bon film tiède, quoi.

La Vie d'Adèle : Un film qui manque de recul, au sens le plus littéral du terme. Trois heures de gros plans - sur des kebabs, des spaghettis, des huîtres, des Balisto et autres mets engloutis pour les besoins de paraboles sociales peu subtiles - c'est une outrance de traitement qui surligne par ailleurs la longueur du film. Une longueur pas totalement justifiée à mes yeux.
Quant aux scènes de sexe - très crues - elles ont fait rire une salle comble. Je veux bien qu'il y ait une part de gêne mal contenue, mais ces esclaffes tiennent je pense tout autant à la maladresse des scènes en question qui virent en effet vite au "Sexe lesbien pour les nuls".
J'ai pas détesté pour autant - le film est traversé de scènes d'une force émotionnelle presque terrifiante - mais de la à glaner la Palme à Cannes... Non quoi.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Yoan » Jeu 28 Nov 2013 18:33

Veuillez me pardonner pour l'aspect très rudimentaire de la chose, mais c'est juste à titre d'archivage pour finir l'année. Ce topic est devenu mon pense-bête.

Snowpiercer : Plutôt très bien, dans un esprit cynico-comico-violent qui rappelle un peu - toutes proportions gardées - la veine insolente et décomplexée de "Robocop". A déconseiller aux gens qui n'ont pas de second degré, quand même.

Il était une Forêt : Un documentaire mignon, soigné et informatif, mais trop sage et consensuel à mon goût.

Gravity : Un grand spectacle visuel, bien tenu par un scénar' qui ne mérite peut-être pas qu'on lui trouve un sens profond justifiant de convoquer Kubrick avec "2001", mais dont la simplicité fait justement la force... Et pour une fois que le numérique explose la rétine sans se planquer derrière des coupes au hachoir, je prends.

Les Garçons et Guillaume, à Table : C'est l'histoire d'un mec qui fait un film sur lui tiré d'un spectacle qui raconte sa vie... Si on passe l'égocentrisme protubérant de l'entreprise, et quelques scènes totalement inutiles et gratuites, c'est presque bien.

Inside Llewin Davis : Voici le film qui aurait dû gagner la Palme Cannoise, dans un monde normal. Les frères Cohen en retournent à leur amour des artistes "ordinaires" un peu paumés, avec des séquences Folk magnifiques, quoique peut-être aseptisées de trop. Il aurait suffi que les lives ressemblent à des lives, et c'était parfait.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Finquel » Dim 1 Déc 2013 15:56

Yoan a écrit:La Vie d'Adèle : Un film qui manque de recul, au sens le plus littéral du terme. Trois heures de gros plans - sur des kebabs, des spaghettis, des huîtres, des Balisto et autres mets engloutis pour les besoins de paraboles sociales peu subtiles - c'est une outrance de traitement qui surligne par ailleurs la longueur du film. Une longueur pas totalement justifiée à mes yeux.
Quant aux scènes de sexe - très crues - elles ont fait rire une salle comble. Je veux bien qu'il y ait une part de gêne mal contenue, mais ces esclaffes tiennent je pense tout autant à la maladresse des scènes en question qui virent en effet vite au "Sexe lesbien pour les nuls".
J'ai pas détesté pour autant - le film est traversé de scènes d'une force émotionnelle presque terrifiante - mais de la à glaner la Palme à Cannes... Non quoi.


La BD est bien...
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Yoan » Lun 30 Déc 2013 00:45

Le Hobbit : La Désolation de Smaug

C'est toujours parsemé d'outrances numériques confinant au jeu-vidéo - la scène de la fuite dans les tonneaux est une blague involontaire parmi d'autres - mais c'est plus habilement rythmé que le premier volet. Le film marque également quelques pauses salvatrices qui permettent d'admirer le décorum entre deux enfilades de cabrioles sur des rails.
Je trouve toujours ça honnêtement très poussif, peu abouti en termes d'écriture, et complètement surcoté. Mais si on fait mine d'ignorer que ça a coûté une blinde, c'est sympathique dans un créneau qui est presque devenu un genre en soi : l'orgie de CGI.

The Lunchbox

Une romance indienne acclamée à Cannes, que j'espérais honnêtement plus pétillante et revigorante que ça. C'est lent mais pas forcément très profond, et la mécanique du film est assez lourdingue : les petits mots passent littéralement dans les plats - une fois, deux fois, cinq fois... - pendant qu'un sidekick au rabais tâche d'arracher deux rires pour passer le temps. Y voit de la poésie mêlée de peinture sociale qui veut, moi je me suis un peu fait chier. Et surtout, je suis resté de marbre devant une romance qui, j'imagine, se voulait touchante.

Hunger Games : L'embrasement

Plus réussi que le premier volet - dont il donne rétrospectivement quelques clés - le film adopte un angle de vue moins centré sur l'action, pour un ton vaguement plus "politique". Ça reste évidemment peu approfondi, blockbuster adolescent oblige, mais le film est à la hauteur de ses ambitions. Et c'est déjà pas mal.

La Reine des Neiges

Prévu en animation traditionnelle, le film a finalement choisit la facilité des décors modélisés en fils de fer... Dommage, c'est encore une occasion de ratée de redonner au DESSIN ANIME ses lettres de noblesse auprès du grand public.
Pour le reste, Disney ne met pas un orteil en dehors de sa zone de confort en enquillant les grands incontournables du conte pour enfants. Avec un cœur de cible clairement féminin. C'est extrêmement maîtrisé, et sauf à nourrir une allergie aux chansonnettes Disneyiennes intempestives, ça marche. D'autant que le sidekick bonhomme de neige est particulièrement réussi.

Et juste pour la remarque : le court-métrage introductif, en jouant la carte du charme rétro' noir & blanc en convoquant notamment Mickey et Minnie, ne fait que souligner à quel point leurs homologues 3D - qui font leur apparition en tant que miroirs modernes - sont hideux.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Yoan » Sam 25 Jan 2014 01:19

Paranormal Activities : The Marked Ones
J'avais pas prévu d'aller voir cette énième variation d'une série horrifique que je n'avais jamais approchée, mais parfois, on arrive au ciné, et on prend ce qui reste... Ça n'a donc pas grand intérêt, le scénar' est inepte et inutile, mais deux ou trois effets fonctionnent. Cela dit, difficile de se prendre au jeu quand on arrive dans une salle blindée d'ados venus s'amuser comme au parc d'attraction. Au jeu de celui ou celle qui criera le plus fort, c'est sans conteste ma voisine de devant qui aura tout défoncé ce jour-là.

Les Brasiers de la Colère
Sorte de drame social punchy et un brin violent qui prend place dans la Rust Belt Américaine, "les Brasiers de la Colère" remporte la mise grâce surtout à son casting parfait. Dans le premier rôle, Christian Bale livre une véritable démonstration, tout en retenue et en classe naturelle. Un peu plombant et désabusé mais pas dénué d'intérêt et d'émotion(s).

Divin Enfant
Une comédie française qui rate le coche sur toute la ligne, même quand elle essaie d'être plus irrévérencieuse et bordélique que la moyenne.

All Is Lost
Signé JC Chandor "All Is Lost" prend le contrepied total de son aîné en substituant aux dialogues hyper denses et brillants de "Margin Call" - son précédent film - l'absence quasi-intégrale de parole. On y voit Robert Redford lutter en mer pour survivre, peser et soupeser ses gestes, rester calme, s'affoler, douter, s'agacer, perdre espoir, redoubler de ressources... Le tout avec une subtilité absolue, dans un réalisme qui en ferait presque le meilleur "survival" que j'ai jamais vu. Mais "All Is Lost" est inclassable, et en deux films, JC Chandor est devenu un de mes réalisateurs fétiches.

Il était Temps
Une romcom assez moyenne signée du réalisateur de "Love Actually" et scénariste de "Quatre Mariages et un Enterrement". C'est tiré par des ficelles narratives un peu lourdingues où le fantastique paraît notamment hors-sujet. Seul vrai bon point : quelques traits d'humour réussis et un certain capital sympathie malgré tout, qui tient largement à la prestation des deux acteurs principaux.
Mais pour l'émotion et la morale philosophique - un peu simplette ici - on repassera.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Yoan » Lun 10 Fév 2014 00:30

Le Loup de Wall Street :

Il ne faut pas trois heures, loin s'en faut, pour comprendre où Martin Scorcese veut en venir. En appuyant de toutes ses forces sur la démesure, il fait très vite de son métrage une comédie outrancière où l'absurde se veut à la fois un moyen et une fin. Il n'y a pas qu'une volonté un peu frontale de moquer les excès de richissimes connards avides d'aller toujours plus loin dans l'indécence - par quête d'absolu, diront les plus psychologues - il y a aussi une volonté de décrire une folie systémique. Un monde déréglé et déréglant. Un monde dingue qui rend dingue. Il ne le fait jamais en des termes techniques. Jamais par des discours didactiques ou moralistes. Jamais par des raccourcis narratifs orientés. Le film n'est qu'une longue pantalonnade, presque fatigante, qui présente des personnages passant leur temps à s'autocélébrer, entre deux parodies de séances de travail où Di Caprio devient une sorte de gourou qui motive ses troupes en scandant des discours emphatiques jusqu'aux frontières du ridicule. Mais bien sûr, "C'est fait exprès", et ça se voit.
J'aurais pu m'agacer devant cette singerie volontaire qui joue sans trembler de sa propre disproportion - puisque le sujet justifie toutes les extravagances - mais l'ensemble jouit d'un recul qui doit beaucoup à l'humour dont Scorcese sait faire preuve. Dans l'exercice du brûlot engagé, le simplisme du discours aurait fait tâche. Mais dans celui de la farce vacharde, le film remporte la partie tant dans sa capacité à divertir, amuser, qu'à écœurer. Parce que oui, trois heures de "Fuck" à toutes les sauces, de salauds pleins aux as qui braillent, baisent et se défoncent, c'est écœurant. Il y aurait différentes manières de le dire et de le montrer. Celle de Scorcese - violente - n'est ni la moins légitime, ni la moins virtuose. Pas la plus authentique, certes, mais c'est aussi ce qui fait la magie de ce cinéaste : il n'oublie jamais qu'il est porteur d'un Art, et préfère encore faire des choix esthétiques, plutôt que d'aller marcher sur les plates-bandes du faiseur de documentaires.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Yoan » Mer 19 Mar 2014 18:29

Les Trois Frères, le Retour : Le scénario est trop léger, la réalisation trop transparente, les références trop appuyées et les enjeux trop absents, pour que ce come-back soit autre chose qu'un pétard mouillé. Un demi-foirage qu'on avait vu venir de loin. Cela dit, comme la critique s'est appliquée à descendre le film, j'ajoute quand même que le résultat n'est pas déshonorant non-plus. Les Inconnus ne sont pas devenus des comiques ringards, ils sont restés des auteurs limités sur ce type de format long. On sent aussi cette crainte béante de l'échec, qui les conduit à mouliner des gimmicks plutôt que de tenter un propos plus inventif et ambitieux. En gros, c'est du réchauffé, une récitation à retardement, et pas un "nouveau" film. Si ça avait été hilarant, pourquoi pas, mais on ne retrouve jamais l'alchimie du premier. Juste quelques moments sympathiques - et quelques autres plus gênants - que les moins exigeants prendront avec le sourire, faute de mieux.

La Grande Aventure LEGO : Un film d'animation frénétique qui fait joliment le tour de son sujet, déclenche quelques rires francs et n'accuse finalement que les défauts de ses qualités. C'est presque fatigant en termes de rythme - trop d'énergie tue l'énergie - et contrairement à ce que la com' promet, le propos échappera pour large partie aux plus jeunes, le ton lorgnant largement vers le sarcasme d'un Shrek sous amphétamines. Mais dans son genre, c'est une belle réussite.

The Grand Budapest Hotel : Wes Anderson creuse le sillon d'un cinéma moins confidentiel, plus divertissant, certes débordant de personnalité mais qu'il ne confisque plus sous des atours stylistiques trop inaccessibles, pour accoucher d'un de ses meilleurs films. Mon préféré de sa carrière à ce jour, en tout cas. C'est drôle, mignon, presque aussi prenant qu'un film d'aventure et adorablement loufoque. Et pour ne rien gâcher, c'est esthétiquement super abouti.
Un grand film qui ne s'adresse pas qu'aux intellos de service.

12 Years a Slave : Hyper Oscarisable, le film suit le cahier des charges idoine, en se démarquant surtout par le choix de montrer la violence de façon relativement frontale. Le résultat est tout à fait honorable, bien joué, soigné etc. Mais l'ensemble n'a rien d'exceptionnel et s'appuie "juste" sur son sujet pour marquer les esprits. Pas inoubliable à mes yeux.

Dans l'Ombre de Mary - La Promesse de Walt Disney : Un film plein de paradoxes. Didactique en soi, risqué et audacieux à l'échelle Disney. Démythifiant par son sujet-même - dévoiler les coulisses d'une réalisation et les accords contractuels qui en découlent, c'est tout sauf Disneyien - mais malgré tout, séduisant et divertissant comme un conte qu'il n'est pourtant pas. Facile dans ses approches psychologisantes et surprenant dans sa façon de "salir" des personnages que la firme a surprotégé dans chacune de ses productions. Au final, c'est ce qui en fait la force : on n'est jamais sûr de savoir ce qu'on regarde. On remarquera juste qu'on s'est laissé prendre. Au point même qu'on pourra se poser quelques questions sur ce qu'est le symbole Disney, entre machine à abrutir et célébration forcenée du rêve. (En résumé : j'ai beaucoup aimé). (En plus, c'est assez drôle, le film sachant par ailleurs prendre du recul).
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Vos dernières sorties ciné!

Messagepar Yoan » Lun 14 Avr 2014 00:24

Her : Imaginez une idylle entre un mec fait de chair et d'os, et un logiciel informatique. C'est pourtant bien le pitch de "Her", signé Spike Jonze. Difficile de dire si tel film vise au-delà de la romance, ou s'il en est "juste" une déclinaison un peu perchée. Immanquablement, il fera de toute façon réfléchir sur ce qui fait naître et/ou entretient la passion amoureuse. Il interroge aussi notre rapport aux autres et le rôle des technologies dans les relations humaines. On se retrouve donc au milieu d'une histoire habilement tiraillée entre la fable amoureuse et le récit d'anticipation, avec à la clé quelques moments frôlant (courageusement ?) le ridicule.

On a quand même droit à une scène de "sexe" entre un Joaquim Phoenix à moustache et une intelligence artificielle... Ça donne quelque chose d'assez spécial, à l'écran. Mais passée la gêne et quelques ricanements dans la salle, la question infinie du désir et de ce qui peut le stimuler se voit presque transcendée.


Quant à dire si c'est bien, je dirais plutôt oui, dans la mesure où en dépit du caractère saugrenu du scénar' - quoique - beaucoup y trouveront un écho personnel.

Dallas Buyers Club : Signé du réal' de "C.R.A.Z.Y", lequel n'avait d'ailleurs plus rien fourni de notable depuis, "Dallas Buyers Club" se révèle quasi-parfait. C'est peut-être un poil scolaire en termes de narration, mais c'est porté par des acteurs au sommet de leur art - Matthew McConaughey et Jared Leto y sont impressionnants - et le film ne s'interdit pas quelques entorses aux pseudo-impondérables du film hollywoodien.
Et une fois n'est pas coutume, l’étiquette "Tiré d'une histoire vraie" vaut plus que l'accroche marketing : même si la critique de l'industrie pharmaceutique n'est pas vraiment creusée, le film rappelle que le VIH a eu ses cobayes.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Précédente

Retourner vers Culture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron