Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Animation

Cinéma, littérature, arts divers... Étalez votre savoir ici, ou venez vous en octroyer.

Re: Animation

Messagepar Yoan » Mar 2 Oct 2012 15:44

Si j'avais 5 requêtes...

1 - Un vrai scénario. Pas quelque chose de bricolé sur la base du manga pour étirer une baston en longueur. Une histoire plus ambitieuse que Tapion et Janemba, quoi (et même si toutes proportions gardées, j’avais quand même trouvé ça pas mal).
2 - Pas trop de fan service. Ça me ferait plaisir hein, mais Dragon Ball contient beaucoup trop de perso’ pour qu’on s’amuse à tous leur accorder leur minute de gloire. Ou sinon, ça se fera à l’encontre de ma première requête. Disons que j’attends des choix tranchés et non pas un récit qui s’égare à droite à gauche.
3 - Pas trop d’effets 3D et/ou photoréalistes. Le teaser ne me rassure que peu en ce sens, d’ailleurs.
4 - Un focus plutôt centré sur l’aspect « aventure » du manga, plus typique de DB que de DBZ… C’est ce qu’avait essayé de faire DB GT, en fait, avec des fortunes diverses. En gros j’ai pas envie d’un Broly, là.
5 - Tortue géniale :D

Reste à attendre, maintenant.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Finquel » Mer 3 Oct 2012 01:57

Moi a écrit:Ceci dit, j'avais trouvé Tapion et Janemba très bien moi! Faut pas trop en demander non plus hein sur le scénar. Ca reste du Dragon Ball. Et techniquement, je suis sûr qu'ils ne vont pas trop utiliser la 3D, juste pour les décors quand ils vont voler vite!
Ce film doit être un enjeu pour eux après si longtemps. Ils ne peuvent pas le foirer. J'y crois!!


Et meeeeerde
Dernière édition par Finquel le Dim 3 Nov 2013 22:11, édité 1 fois.
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: Animation

Messagepar Yoan » Mer 3 Oct 2012 07:08

Finquel a écrit:Ceci dit, j'avais trouvé Tapion et Janemba très bien moi! Faut pas trop en demander non plus hein sur le scénar. Ca reste du Dragon Ball.


Je sais que là, c'est moi qui en demande beaucoup, d'autant que les deux films en question ont précisément l'avantage de concentrer leur récit sur quelque chose de bien cadré et habilement écrit. Janemba se permet même du fan service - le retour express de Freezer & co - sans que ça ne vienne troubler l'ensemble.
Mais déjà, j'aimerais un vrai film cette fois, pensé et écrit pour 90 minutes, et pas deux OAV rafistolés pour une sortie en salles.

Finquel a écrit:
Ta remarque sur la dispersion des personnages et leur minute de gloire à chacun est juste, c'est une peur justifié que je n'avais pas jusque là... merci :/


A vrai dire, ça m'est venu parce que le film sorti au Japon en 2008 jouait exclusivement sur cette corde, dans un second degré constant. Cela dit, c'était un pur clin d’œil, plus de 10 ans après l'arrêt de la série, et ça n'avait pas du tout l'envergure de ce qu'ils semblent concocter cette fois.
Alors j'y crois aussi. D'autant qu'il y a un film live à faire oublier, hein...
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Yoan » Jeu 1 Nov 2012 13:50

Image

Le jour des Corneilles
De l'animation traditionnelle de retour sur les (grands) écrans, je n'allais pas rater l'occasion d'en toucher deux mots, voire en l’occurrence un peu plus parce que le film - une production Française courageuse - mérite de marcher. Pour ce qu'il est d'une part, et pour ce qu'il représente face à l'envahisseur fait d'images de synthèse d'autre part. Ouais, je lâche pas l'affaire, je sais.
A mi-chemin entre le conte pour enfants, et le référent psycho-dramatique plus typé adulte que posait déjà le roman dont il est tiré, "Le Jour des Corneilles" est avant tout une rareté esthétique notable aujourd'hui. On sent le trait du dessinateur de manière presque ostentatoire dans tous les recoins, et les décors sont très souvent magnifiques. C'est animé sans béquille informatique sur-utilisée, et il s'en dégage le charme incomparable des vraies prod' charnelles esquissées au crayon. Ce devait être dit.
Pour le reste, l'histoire, tout en se révélant accessible aux plus jeunes, est étonnamment dense : reclus dans une forêt qu'on lui présente comme étant sa seule réalité, un gamin vit avec un père colérique et miné par la frustration. Jusqu'au jour où il devra s'en libérer, sur fond de réflexions assez habiles sur la perte d'êtres chers, l'exclusion, ou l'émancipation. Tour à tour tendre, drôle et triste, "Le Jour des Corneilles" bénéficie d'un vrai pouvoir émotionnel - sans trop tirer sur la corde - et dégage une personnalité suffisamment forte pour qu'on lui évite les sempiternelles comparaisons avec les productions Ghibli, dans lesquelles la presse Française - largement séduite au demeurant - s'est évidemment vautrée tout droit.
Doublé notamment par Lorant Deutsch, Jean Reno, Isabelle Carré et Claude Chabrol - décédé il y a peu - le métrage fait montre d'un soin encourageant dans toutes ses composantes, et saura j'espère rappeler qu'il y a mieux à faire que de foutre de la 3D dans Kirikou.

Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Yoan » Dim 4 Nov 2012 00:19

Dans un autre style :



:love2:
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Finquel » Mer 5 Déc 2012 00:40

héhé, nous on vient de voir:
Image
Et je me suis bien marré... Lili moins.
C'est très teenage, poil, bite et couille reviennent en boucle mais bon. En gros, les barbares sont les plus fort de la terre et c'est le seul de leur tribu qui est nul qui va devoir les sauver. A coup donc de bites, poils, couilles et autres.
"J'aime le cuir c'est tellement doux
Quand on le prend une taille en dessous"

Air militaire connu
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: Animation

Messagepar Auré » Mer 5 Déc 2012 12:34

Je crois qu'il ne m'attirait pas trop trop... Mais il est déjà en DVD ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Animation

Messagepar Finquel » Mer 5 Déc 2012 22:53

Ah bah oui, depuis qu'on est parent, le cinéma, pour nous, c'est cuit ^^
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: Animation

Messagepar Yoan » Dim 23 Juin 2013 01:09

Image

Colorful - Keiichi Hara

Un esprit gagne une deuxième chance de vivre à condition d'apprendre de ses erreurs. Il renait dans le corps de Makoto, un élève de 3ème qui vient de mettre fin à ses jours. L'esprit doit endurer la vie quotidienne de cet adolescent mal dans sa peau. Avançant à tâtons, s'efforçant de ne pas reproduire les fautes de Makoto, il va finalement découvrir une vérité qui va bouleverser son existence.

Le réalisateur du mémorable "Un Été Avec Coo" récidivait en 2010 avec "Colorful", autre succès critique probant, et confirmation d'un talent resté confidentiel trop longtemps (le gars faisait quand même partie de l'équipe derrière la série "Doraemon", très populaire au Japon déjà en 1983, alors qu'il avait moins de 25 ans).

Colorful affiche une parenté avec Coo assez évidente : même réalisme social, mêmes thématiques sensibles, mêmes émotions à fleur de peau etc. Il a aussi probablement le même défaut : il effleure par moments de trop près le larmoiement et/ou la surexposition sentimentale. Sauf que c'est conté avec une grâce et une fluidité qui font qu'on lui pardonne tout. Il s'en dégage une sincérité presque désarmante, à tel point que si le pathos trahit généralement un recours à la facilité, ici, c'est le mot "courage" qui revient régulièrement. Le film a le courage de ne pas fuir des sujets compliqués, et il les traite avec une vraie sensibilité. Sans pathos, donc. (J'ai pleuré, comme prévu :roll: )
Et signe des vrais bons films : vous le gardez en tête quelques jours...

Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Yoan » Mar 23 Juil 2013 17:18

J'ai décidé de parfaire ma culture animée, du coup il est probable que je vous saoule de posts ici...


Image

Steamboy - Katsuhiro Ōtomo

Dans une Angleterre uchronique, au XIXe siècle, Ray Steam est le fils de Edward et petit-fils de Lloyd, deux scientifiques inventeurs de machines à vapeur. Ils ne sont pas réapparus depuis plusieurs mois après leur départ pour l'Amérique, lorsqu'un colis contenant une boule métallique (la steamball) parvient au domicile de Ray et sa mère. Mais, deux hommes de la Fondation O'Hara qui financent les recherches des deux paternels, veulent s'en emparer. Ray fuit et est secouru par le scientifique Stevenson, fervent patriote.
Pendant ce temps, Londres se prépare à inaugurer l'Exposition universelle où les machines à vapeur seront à l'honneur. La Fondation O'Hara a préparé un pavillon et y envoie la fille du fondateur, la jeune Scarlett. Elle est accompagnée par Simon, chargé de vendre la technologie de la fondation.


Avec l'auteur du cultissime "Akira" aux manettes, je nourrissais forcément des ambitions très élevées pour ce "Steamboy", d'autant que le synopsis est alléchant. Je ne m'attendais pas pour autant à ce qu'il soutienne la comparaison avec son glorieux aîné : "Akira" flotte trop loin au-dessus de tout ce que le secteur produit depuis 15 ans pour voir l'exploit se reproduire aussi facilement.
Alors qu'en est-il ? Bah je ne suis qu'à moitié convaincu...
Premier point : c'est une tuerie graphique et esthétique indéniable. C'est à la fois suranné et futuriste, au sein d'un univers aussi cohérent qu'immersif. Les personnages sont bien campés - quoique tendant parfois plus ou moins grossièrement vers l'archétype - et tout le discours sur le "sens" qu'il faut savoir imprimer à la science offrait un vrai fond au film. Un fond qu'il honore plutôt pas mal jusqu'à mi-parcours, avant un sévère problème de rythme.
Toute la seconde moitié du métrage donne en effet l'impression de n'être qu'une même et interminable scène de destruction, à deux ou trois variations près. L'action devient alors plus assommante que prenante, la faute à un récit qui n'avance plus, alors que tout pète à l'écran. Dommage parce qu'avant cela, il avait su trouver un équilibre sympa' entre action, humour et réflexion.
Un film pas désagréable pour autant, mais qui donne l'impression de passer un peu à côté de son potentiel.

Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Yoan » Sam 2 Nov 2013 02:44



Lettre à Momo

En matière d'animation traditionnelle, il n'y a guère plus que les essais naturalistes japonais qui se frayent encore un chemin jusqu'à nos salles de ciné, ce qui révèle deux choses : ils sont de qualité d'une part, et un manque est en train d'apparaître sur des segments plus typés d'autre part. On a effectivement du mal à sortir du Ghibli-like mais il faut bien admettre que cette énième déclinaison d'une fresque familiale teintée de fantastique parvient (encore) à convaincre sur presque tous les plans.
Techniquement, c'est propre et juste, même si relativement convenu. En même temps, le défi n'était pas là.
C'est sur sa finesse de ton et sa capacité à saisir la vérité du quotidien - le tout sans être chiant - que "Lettre à Momo" captive. En y mêlant un humour étonnamment raccord et de vraies pointes d'émotion, au sein d'un décorum à deux faces - il y a ce qui apparaît plus vrai que nature, et il y a ce qui nous sort de ce monde - le film accomplit une sorte de boucle riche et cohérente.
Reste juste ce sentiment de déjà-vu, et cette impression que l'animation japonaise qui intéresse nos distributeurs est affublée d'une étiquette "Miyazaki-compatible" de plus en plus indécollable.

Pour en sortir, je tenterai d'ailleurs une review de "Drangon Ball Z : Battle of Gods". Juste histoire de se faire mal, un peu.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Finquel » Dim 3 Nov 2013 22:09

Faut que tu mates les Satoshi Kon
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: Animation

Messagepar Finquel » Dim 3 Nov 2013 22:13

Moi a écrit:Ceci dit, j'avais trouvé Tapion et Janemba très bien moi! Faut pas trop en demander non plus hein sur le scénar. Ca reste du Dragon Ball. Et techniquement, je suis sûr qu'ils ne vont pas trop utiliser la 3D, juste pour les décors quand ils vont voler vite!
Ce film doit être un enjeu pour eux après si longtemps. Ils ne peuvent pas le foirer. J'y crois!!


Et meeeeerde




ps: j'ai, comme un âne, effacé le message d'origine en cliquant sur "edit" plutôt que "quote..... désolé
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: Animation

Messagepar Yoan » Mar 5 Nov 2013 01:28

Finquel a écrit:Faut que tu mates les Satoshi Kon


J'ai vu "Perfect Blue", dont je parle quelque part sur ce topic.
Faut effectivement que j'enchaîne avec Paprika.


Mais ma priorité, c'est ça :



Et une fois n'est pas coutume, je le veux en Blu-ray.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Finquel » Mar 5 Nov 2013 21:11

Dieu Koike, un tueur! Cherche pas trop du scénar hein, juste une grosse démo technique!
De Satoshi, faut que tu mates Tokyo godfather aussi, il est vraiment chouette
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: Animation

Messagepar cici » Mer 6 Nov 2013 16:50

Paprika j'avais vu mais j'avoue que je n'ai rien compris... :s
Everyone was wearing fingerless gloves.
Avatar de l’utilisateur
cici
Administrateur du site
 
Messages: 398
Inscription: Ven 3 Déc 2010 00:35

Re: Animation

Messagepar Yoan » Jeu 7 Nov 2013 01:06

Je n'attends pas de Redline autre chose qu'un kif un peu décérébré mais qui décoiffe.
Et Paprika, je m'attends exactement au contraire.

Donc ça va, si j'en crois vos réactions, je suis à peu près dans le vrai.

Sinon...

Image

Une animation low-cost et des couleurs dégueulasses, Dragon Ball nous revient en petite forme.

Avec quelques semaines de recul, "Battle of Gods" m'évoque donc un objet (mal) animé dénué d'enjeux dramatiques ou narratifs dignes de ce nom, au profit d'un catalogue d'autocitations à la limite de l'embarrassant.
Et autant j'aurais accueilli avec bienveillance un - tout relatif - retour aux sources hérité de la légèreté de Dragon Ball (sans le "Z"), autant là, je ne goûte pas vraiment à cette impression que donne le film de se contenter d'agiter des gimmicks. Comme si la franchise se traînait le poids de sa légende, comme si elle était prisonnière de tout ce qu'elle a déjà développé. Ça ne raconte rien parce que ça n'a aucune autre intention que de se (la) raconter.
Et partant de là, que les péripéties voulues sensationnelles ou divertissantes du film soient aussi peu soignées - Ouh cette transformation moisie - c'est difficile à pardonner.

A l'annonce du film, j'ai eu le tort d'espérer quelque chose d'ambitieux, qui fournirait l'effort de mettre à profit un univers pour raconter une histoire. Or, comme il fait à peu près l'inverse, on ne m'y reprendra pas à deux fois.
D'autant que le film précédent, sorti en 2008, "Dragon Ball : Salut ! Son Gokû et ses amis sont de retour !!" (Paye ton titre, déjà), jouait déjà la carte du fan-service un peu facile pour un scénar' creux qui n'a de toute façon aucune importance.
Si c'est là tout l'avenir dont dispose la franchise, je propose qu'on arrête les frais.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar Yoan » Jeu 13 Fév 2014 01:05

Image
Le Vent Se Lève - Hayao Miyazaki

Ce qui ressemble cette fois pour de bon au tout dernier film de l'icône Miyazaki, porte fatalement en lui une mélancolie sensible. Ancré dans le réel comme aucun de ses prédécesseurs, "Le Vent Se Lève" est, non pas un testament, mais clairement, c'est un legs. Miyazaki laisse derrière lui l'héritage de l'animé fait mains, dans un respect presque cérémonieux des traditions. Soyons clair, à l'heure des béquilles informatiques - auquel le film n'échappe d'ailleurs pas sur d'infimes détails - ça ne se verra plus beaucoup.
Autobiographique à certains égards, le film ne manque pas de thématiques fortes. La fascination pour l'ingénierie déjà... Au point de détacher la noblesse du travail méticuleusement accompli de ses objectifs (détournements ?) guerriers. Au point de risquer d'en délaisser les autres.
L'égoïsme des passions, les discordances fondamentales qui émergent lorsqu'il faut vivre l'Amour de sa vie ou mettre à profit son crédit créatif, de peur de le laisser filer. On pourrait digresser en faisant de la mauvaise philo' comme ça pendant des heures, tant le film s'y prête. Et tant connaître les inspirations de Miyazaki pour ce film invite à spéculer. Preuve qu'il a infiniment de choses à dire, derrière ses atouts techniques et ses atours poétiques.

Le problème est en revanche terriblement terre à terre : "Le vent se Lève" manque "juste" de rythme, de sursauts narratifs et peine de fait à transmettre ses émotions. Là où "lettre à Momo" par exemple, captive, "Le Vent se Lève" peut vous perdre. Parce qu'il cherche trop à s'émanciper du divertissement pour un niveau de lecture plus "noble", "Le Vent se Lève" est un beau film qui de temps en temps, ennuie.
C'est dommage même si au bout du compte, le message passe. Et reste. Un legs donc, et pas n'importe lequel : celui d'un mec pour qui avoir des principes n'est pas un vain mot.

PS : Un certain Hideaki Anno - le génie torturé derrière Neon Genesis Evangelion - officie au doublage sur le perso' principal. Juste pour dire.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Animation

Messagepar silverson » Dim 16 Fév 2014 18:50

J'ai bien envie de le voir même si tu me refroidis un tout petit peu. Dans Mad Movies, ils l'ont grave encensé!
03/06/03 @ La Mutualité, Paris
10/08/07 @ Brixton Academy, Londres
18/08/07 @ Pukkelpop fest', Kiewit
Avatar de l’utilisateur
silverson
 
Messages: 422
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:58
Localisation: Lille

Re: Animation

Messagepar Yoan » Dim 16 Fév 2014 21:40

J'en pense quand même globalement du bien.
Mais pour en tirer le maximum, il faut :

1 - S'intéresser aux techniques d'animation. Comme souvent avec Miyazaki, c'est presque militant sur ce point. Un taf' de malade "fait main". Ou "fait bouche" au niveau des bruitages... Oui, carrément.

2 - S'intéresser... à Miyazaki. Le film en dit tellement sur lui et sa carrière qu'il s'appréhende à la lumière de ses autres réalisations.

Mais tout ça, c'est du "off movie". Pour celles et ceux qui s'en tiendront à ce qu'il y a à l'écran, l'ensemble perdra forcément de sa richesse. Et pour être franc avec toi, ça m'a fait un peu ricaner de voir une salle parisienne comble, pleine d'abonnés à Télérama, qui font semblant de se passionner pour des dessins animés qu'ils méprisent dès qu'on ne leur colle pas le tampon "Approuvé par les intellos". En attendant que ça commence juste avant les bande-annonces, j'ai "surpris" une discussion de quarantenaires derrière moi, qui discutaient Palme d'Or et grands classiques français. A mon avis, ils se sont cordialement fait chier. Mais bon, c'est Miyazaki, et ça fait chic, alors en sortant ça improvise des "C'est mâââgnifique cette lecture romantique des âââfres de la guerre". Oui, oui... Continuez de faire comme si ça vous intéressait, c'est marrant.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

PrécédenteSuivante

Retourner vers Culture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron