Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

TMNT - Cowabunga

Cinéma, littérature, arts divers... Étalez votre savoir ici, ou venez vous en octroyer.

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Finquel » Lun 31 Mar 2014 08:55

Père Mickael joue même dedans didonc!!
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Yoan » Lun 31 Mar 2014 10:30

J'ai espéré que c'était juste quelqu'un qui lui ressemblait.
Tant pis.

Pour d'autres mauvaises nouvelles, restez connectés.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Yoan » Jeu 22 Mai 2014 00:29

Image

Le 12 juin 2014 sort aux Etats Unis Teenage Mutant Ninja Turtles : The Ultimate Visual History (dont le premier titre était Radical Mutation). Ce bouquin va relater l’histoire de nos Tortues de leur création à aujourd’hui, dans tous les médias. Si de nombreux fans l’ont déjà commandé pour ce qui s’annonce comme un must have, on ne savait pas s’il bénéficierait d’une traduction. Au mois de mars dernier, l’éditeur Huginn Muninn, bien connu pour ses beaux ouvrages traitant principalement de la pop culture, avait annoncé via son facebook la sortie future d’un bouquin sur les Tortues Ninja. Depuis quelques jours, Amazon a listé dans les précommandes la version française du livre, intitulé TMNT : Toute l’histoire des Tortues Ninja.
Prévu pour le 19 septembre 2014, il contiendra 192 pages pour 39.95€. Si le contenu historique d’Andrew Farago sera traduit, tous les fac-similés resteront en version originale afin de ne pas les dénaturer. On retrouvera ainsi en plus d’une préface de Peter Laird :

- la réédition à l’identique du premier comic book de 1984 qui a marqué le début de la grande licence
- des lettres du fan club de l’époque
- des dessins préliminaires et études des personnages
- un poster de la couverture du film par Peter Laird et Ryan Brown.


Ca va être bien :love2:
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Moe » Mar 22 Juil 2014 19:43



C'est pas tout nul mais pas tout fabuleux non plus... J'aime pas des masses le refrain en fait. Mais bon.
Spencer stands on a beach, contemplating the meaning of life... Often he wonders what's on the other side of the ocean... Then Spencer realizes he is a dog and shits on the sand.
Avatar de l’utilisateur
Moe
 
Messages: 499
Inscription: Sam 4 Déc 2010 19:35
Localisation: Snoop Lyon

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Yoan » Mer 23 Juil 2014 00:36

Ah bah justement, moi je viendais poster ça :



Je les trouve toujours moches comme des culs. :/
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Yoan » Lun 11 Aoû 2014 14:02

Avant de revenir donner à manger à ce topic sur des bases plus enthousiasmantes, je voulais juste vous prévenir :

- Selon les critiques US, le film à venir chez nous le 15 octobre est passable, mais sans grand intérêt. Le scénar' est moyen, la caractérisation des perso' bâclée et l'humour gras hérité des productions Bay aussi lourdingue qu'on pouvait le craindre. Apparemment, quelques scènes d'action sauvent le film de la noyade.
- Mais comme le film a fait un carton en quelques jours sur ses terres, une suite est d'ores et déjà annoncée pour 2016. S'il est prévu de leur laisser ces tronches d'hippopotames mal dégrossies - d'autant que globalement, le look des tortues n'a pas convaincu - possible que je me tire, personnellement.

Bon sinon, à venir sur ce topic - je sais pas quand, mais ça me démange - un post digne de ce nom sur le célèbre jeu NES - le premier - dédié aux tortues.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Yoan » Jeu 4 Sep 2014 00:23

J'entame ma série de posts "produits dérivés" avec avec l'incursion de la série dans le monde vidéoludique :


Aller les vieux, dénoncez-vous. Vous avez pris une petite claque chaleureuse qu'on appelle "nostalgie". Même si vous n'avez pas eu le jeu.

Je ne peux d'ailleurs m'empêcher de débuter par un HS - il est bien parti, ce post - pour dire que même si, forcément, la pub' ci-dessus a pris un coup de vieux, elle témoigne de quelque chose qu'on a, à mon sens, perdu. Il fut un temps où les publicités de jeux vidéo vendaient précisément le jeu : son univers, son imaginaire, ses musiques etc. Aujourd'hui, on a quasi-immanquablement une famille hilare sur un canapé, manette en main, qui s'éclate sur Mario. Même la publicité s'est casualisée, lissée pour dégager cette image conviviale à l’attention des parents, et jamais des joueurs. Surtout chez Nintendo, il est vrai.
Mais chez Sonycrosoft, on est dans l'austère ou le lacunaire, c'est pas forcément mieux.

Ceci étant dit, j'en reviens au sujet, je vous remercie.
TMNT sur NES donc. Voilà un jeu qui méritait son post. Déjà parce que même si sa qualité intrinsèque en tant que soft divise, sa difficulté en a fait une sorte de symbole d'un temps révolu. Celui qui vous valait de massacrer 3 à 4 heures sans ne jamais rien pouvoir sauvegarder, à la merci au moindre moment d'une erreur punitive qui vous mènera tout droit au Game Over. Mais très honnêtement, cette réputation est à mon avis pour partie usurpée : effectivement, le jeu comporte des séquences particulièrement tendues, mais n'importe quel Longplay - je ne parle même pas d'un Speed Run - fera la démonstration qu'avec l'habitude, le jeu se boucle en moins de 30 minutes sans accomplir d'exploits particuliers. Simplement, avant ça, il aura fallu se farcir quelques parties agaçantes que le Joueur du Grenier a immortalisé avec la malice qu'on lui connaît dans une vidéo quasi-obligatoire.
A l'écouter, le jeu est donc merdique et interminable (même s'il le boucle lui-même). Notez que ce n'est pas le seul à le penser. je serai plus indulgent pour ma part.

Image
Vous me croirez ou pas, mais je suis déjà passé ici sans me faire toucher.

S'agissant du premier jeu que j'ai fini de ma vie, je ne me sens pas meilleur que le commun des (bons) joueurs pour autant. Il y a effectivement des passages extrêmement punitifs, le niveau sous-marin est à apprendre par coeur car il ne tolère à peu près aucune gaffe, et la progression propose des fausses pistes un peu sadiques : des culs de sac et autres salles piégées. Ou juste mal pensées, soyons honnêtes. Ça paraît indéfendable aujourd'hui, mais certains des défauts qui ont fait la réputation du jeu étaient à vrai dire relativement fréquents à l'époque. Disons que certaines erreurs béantes en termes de level design ont particulièrement mal vieilli, et qu'il est des choix très étranges liés directement au gameplay. Raphaël est une plaie dont la portée des coups est à ce point ridicule qu'il est celui que l'on prendra le risque de sacrifier lorsque la situation l'exige. A l'inverse, Donatello rend certains passages exagérément faciles et fait figure de personnage à maintenir en vie coûte que coûte jusqu'au bout. Sauf que le jeu est plus maniable qu'il en a l'air et demeure un bel exercice de skills à l'ancienne. Sauf pour les Bosses, tous décevants.
Du haut de mes 10 ans, j'avais fini par ne plus rater un seul des sauts millimétrés que le soft impose. Techniquement, le jeu est dans la bonne moyenne de ce que proposait la NES et les musiques sont réussies. Probablement le jeu devient-il vraiment plaisant lorsqu'on le maîtrise vraiment et que l'on sait ce qu'il faut faire, et dans quel ordre.

Au final, ce n'est ni le meilleur ni le pire jeu auquel donnera naissance TMNT. Mais qu'on le veuille ou non, c'est certainement qui a le plus marqué sa génération.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Finquel » Jeu 4 Sep 2014 09:03

Je suis tout d'accord avec toi sur ce post! La nes fut ma première console et je m'étais offert le bundle avec les fameuses tortues. Effectivement, a l’époque (moins de 8 ans je pense), j'ai dû passer quelques mois à ne pas passer le fameux barrage. Qu'a celà ne tienne, je recommençais sans cesse. Sans m'énerver (belle preuve de patience de notre génération) et sans changer de jeu (je n'avais que celui là :p ). Je ne l'ai, moi, jamais finis. Le premier jeu que j'ai finis fut Mario bros 1. Je devais être en cm2 et étais arrivé à le finir durant une pause de midi. J'étais retourné à l'école l’œil brillant de fierté sous un soleil approbateur ^^
C'est vrai que ce jeu rassemble et divise. Finalement, peu d’œuvres peuvent réunir autant de qualificatifs aussi éloignés les uns des autres mais représentant quand même parfaitement le soft.
Car ne nous mentons pas, ce que décrit le Grenier est vrai! Tout comme il est vrai que des speedrunners le terminent en 30min. Et un speedrunner ne s'acharne pas sur un mauvais jeu, jamais. Le soft doit valoir la peine qu'on y passe.
Ce jeu est effectivement culte, dans sa difficulté, son aberration, sa classe, ses musiques, ses graphismes, ses bugs!!
Un must have!
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Yoan » Dim 26 Oct 2014 02:14

Ninja Turtles
De Jonathan Liebesman


Image

Je craignais le navet pétaradant, et je dois dire que j'en suis ressorti soulagé. Bien sûr, ça n'a rien d'un grand film, mais on tient là un produit Hollywoodien qui ne manque pas d'atouts. Déjà, les fans - ô combien maltraités depuis 20 ans - peuvent être rassurés : le comics n'est pas massacré, il n'est pas question de tortues alien qui préfèrent les burgers aux pizzas. Les bases sont là, et résonnent avec suffisamment de sincérité pour que l'on soit convaincu que la franchise a été respectée. Et à la limite, que ça ressemble à un objet de divertissement hyper balisé n'est pas incohérent : c'est l'essence même de TMNT que d'incarner la coolitude US à la fois fun et décérébrée, avec suffisamment de détachement pour que le spectacle soit décomplexé et fondé sur le rythme.
Megan Fox - et je vous jure que ça me scie de l'écrire - est meilleure actrice que ce que j'imaginais. Son personnage fait même figure d'atout charismatique inattendu, si tant est que sa seule "performance" puisse boucher les trous d'une écriture qui ne laisse de place qu'à l'action.
Globalement, c'est donc sympathique et efficace, bien travaillé en termes d'ambiance et d'imagerie TMNT-esque, même si - je l'ai suffisamment dit - j'aurais préféré des tortues moins empâtées et esthétiquement plus fines. Cela dit, je dois reconnaître qu'à l'écran, ça passe un peu mieux que ce que j'ai pu craindre. A moins que je ne m'y sois fait avec le temps.
Pour autant, pas de quoi se taper le cul par terre, comme prévu. Au-delà du show, il y a encore et toujours ce vide qui manque de donner un fond au film. Les liens fraternels, thème important de la série, sont ici survolés à l'extrême et ne font guère l'objet que d'une ou deux répliques stéréotypées. Liebesman semble avoir choisi de sacrifier tout le pan "psychologique" du film, au point qu'on ne voit jamais poindre l'ombre d'une tension dramatique puisque les personnages sont sympathiques, mais désespérément creux. TMNT ou pas, il y a toujours mieux à faire.
Autre souci, plus gênant dans la mesure où le film joue frontalement la carte du teen-movie qui tabasse : certaines scènes d'action - dont celle dans la neige, insupportable - sont à la fois hystériques et brouillonnes. Trop, c'est trop. Même quand ça parle de tortues mutantes et ninja portant des noms de peintres de la Renaissance, on ne peut pas faire n'importe quoi : quand tout virevolte dans un magma numérique criard et épileptique, on se dit qu'il manque derrière la caméra un mec qui sait mieux doser ses effets. Je ne suis pas un spécialiste absolu des scènes dites "d'action", mais je reste persuadé qu'il s'agit là d'un "art" dont il faut savoir maîtriser les ficelles. Ici, m'est avis qu'on franchit à plusieurs reprises les frontières du bon goût, au point d'attenter à l'efficacité-même de toutes ces cabrioles qui virent aux pitreries incontrôlées. C'est d'ailleurs la première moitié du film, plus posée, qui est la plus réussie.

Alors pour un indécrottable fan dans mon genre, je crois pouvoir dire que ça marche. Ce n'est pas la trahison ou le produit contrefait que tant ont redouté. Ce n'est pas encore une adaptation optimale de ce que la franchise a dans le ventre, mais tout n'est pas à jeter, et c'est déjà pas si mal.
Une suite est prévue pour 2016, succès massif aux USA oblige. Pas sûr toutefois que repartir sur les mêmes bases soit une bonne nouvelle...

PS : Finq, Michael Bay (qui a produit le film) ne joue pas dedans. Tu l'as confondu avec William Fichtner.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Finquel » Dim 26 Oct 2014 14:41

Oups, désolé xD
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Yoan » Mar 28 Oct 2014 00:12

Pour ta défense, ils ont un peu la même tronche, en effet.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Finquel » Mar 4 Nov 2014 23:23

https://www.youtube.com/watch?feature=p ... jxcJj4-wE4

Mon Yoyo, ya de quoi de marrer. J'ai bien rit quand les tortues jouent de la musique ;.)
Batmaaaaaan tin-nin--nin--nin--nin--nin--nin--nin Batmaaaaaan
Avatar de l’utilisateur
Finquel
 
Messages: 335
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:58

Re: TMNT - Cowabunga

Messagepar Yoan » Ven 7 Nov 2014 00:22

Ouais, j'ai vu ça. J'ai éclaté de rire pendant le passage que tu mentionnes. J'ai bien aimé le "va te faire cuire un œuf" aussi. :D

Cela dit, même le Joueur du Grenier est super clément avec les deux premiers films, décidément surprotégés.
Je crois bien n'avoir jamais vu le 3ème, ce qui ne me manque pas vraiment. Elles ont vraiment des têtes de débiles profondes dans celui-là, ce qui est curieux parce qu'a priori, ça devait pas être compliqué de ressortir les costumes qu'ils avaient déjà faits.

Sinon : j’ai investi dans le bouquin évoqué quelques posts ci-dessus et si je ne m’y suis pas encore suffisamment plongé pour en parler dans le détail, ça m’a l’air très correctement écrit d’une part (ce qui n’est pas toujours gagné quand on touche à des objets geeks qui misent avant tout sur la forme), et ça a grave de la gueule d’autre part. Le livre déborde de feuillets additionnels, d’illustrations, d’extraits de comics et autres, sans que le tout vire au bouquin-gadget dénué de fond. Le parcourir en diagonale m’a en effet déjà convaincu que le contenu était dense et méritera d’y consacrer du temps.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Précédente

Retourner vers Culture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron