Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Nos lectures

Cinéma, littérature, arts divers... Étalez votre savoir ici, ou venez vous en octroyer.

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Mer 5 Oct 2011 21:55

Ne vois tu pas, comme moi, la sincérité qui émane de ce regard, profond comme les abîmes les plus soyeux? (?) Cette pose, qui témoigne l'amour qu'il porte à son lectorat ? Et si c'était vrai ? Mais Marc... où es-tu ?









('voyez, c'est pas évident d'écrire comme Marc)
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar caro » Mer 5 Oct 2011 22:01

:D
Bon, je nous sens un peu seules là. J'men vais. :pig:
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Mer 5 Oct 2011 22:16

Merci pour le soutien ^^;;
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar caro » Mer 5 Oct 2011 22:20

Bon, non en fait, je reste.

Le Petit Prince

En voilà un livre ultra simple à lire, pour enfants et adultes, chacun y trouvera de quoi manger, réfléchir, ressentir, à son niveau. Un joli conte philosophique sur la vie, les priorités, la façon dont va le monde, le temps. Beaucoup d'humour, de poésie, de tendresse. Avec de jolis dessins, aquarelles de Saint-Ex lui-même pour illustrer ce petit livre qui se lit en une heure.
J'adore. Et au risque de me faire lourde, très lourde, quand je travaillais auprès de femmes victimes de violences, j'en ai rencontré une qui arrivait du Maroc et qui tenait à s'améliorer en français, notamment en me demandant ce qu'elle pourrait lire. Il y avait une minuscule bibliothèque, des livres qu'on nous donnait. Des auteurs comme Bazin, Dostoievsky, des auteurs "populaires" ( :D ). Mais ça ne m'allait pas. Je trouvais ça soit trop complexe, soit con tout court. Et puis j'ai eu l'idée du Petit Prince. D'une pierre deux coups, je me disais que c'était simple à lire et en même temps qu'on pouvait en retirer des choses enrichissantes, quel que soit notre parcours.
On y apprends ou on approfondi ce qu'est l'amitié, l'amour, les gens, les relations, le monde, la vie, la nature, la mort, le temps, la séparation, la construction de soi, le fait de grandir, de s'enrichir, de voyager, de se sentir étranger, de découvrir l'Autre, d'autres cultures, manières de penser, qui relativise les nôtres tout en les renforçant aussi...plein, plein, énormément de choses en peu de pages, en peu de mots finalement. Un tour de force, un coup de maître. C'est un livre essentiel, génial.
Si tu veux un ami, apprivoise-moi !
– Que faut-il faire ? dit le petit prince.
– Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t’assoiras
d’abord un peu loin de moi, comme ça, dans l’herbe. Je te regarderai
du coin de l’oeil et tu ne diras rien. Le langage est
source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t’asseoir
un peu plus près…




Bonjour, dit le petit prince.
– Bonjour, dit le marchand.
C’était un marchand de pilules perfectionnées qui apaisent
la soif. On en avale une par semaine et l’on n’éprouve plus le
besoin de boire.
– Pourquoi vends-tu ça ? dit le petit prince.
– C’est une grosse économie de temps, dit le marchand. Les
experts ont fait des calculs. On épargne cinquante-trois minutes
par semaine.
– Et que fait-on de ces cinquante-trois minutes ?
– On en fait ce que l’on veut…
« Moi, se dit le petit prince, si j’avais cinquante-trois minutes
à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine…
»

– Les hommes de chez toi, dit le petit prince, cultivent cinq
mille roses dans un même jardin… et ils n’y trouvent pas ce
qu’ils cherchent…
– Ils ne le trouvent pas, répondis-je…
– Et cependant ce qu’ils cherchent pourrait être trouvé
dans une seule rose ou un peu d’eau…
– Bien sûr, répondis-je.
Et le petit prince ajouta :
Mais les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le coeur.


Mais je n’étais pas rassuré. Je me souvenais du renard. On
risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser



Voilà un bel exemple de popularité et de simplicité concernant des choses complexes, une simplicité qui donne à penser.
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Littérature

Messagepar cici » Jeu 6 Oct 2011 01:35

(attention post nawak et mal écrit :D )

Alors pour Lévy, je pense aussi qu'il peut tout à fait être sincère et croire en son truc, mais l'éditeur je sais pas :roll:

Sinon je n'ai pas lu non plus ce monsieur, mais au cas où je vous remets un lien que Silver*Dream avait déjà posté au sujet du style (ou non-style) Marc Lévy. Tout ça est très drôle, et sûrement orienté, mais je suis désolée, rien qu'à lire les quelques extraits retranscris tels quels... je trouve qu'on dirait les sitcoms d'AB Productions :/
Alors du coup je comprends tout à fait qu'on puisse prendre du plaisir (coupable ? :D ) à le lire, mais en étant conscient que non, ça n’est pas de la grande littérature... Il y a des livres que je lis en me disant ça, sachant que ce sera facile, prenant, pour le suspense plus que le style, avec une histoire d'amour qui se terminera comme je l'espère, même si en général il me semble qu'il y a un univers recherché, une ambiance... l'article parle d'écriture cinématographique, en comparant avec Marc Lévy qui serait plutôt de l'écriture télévisuelle, ce qui rejoint bien ma comparaison avec les sitcoms, et ça colle assez il me semble. Pour l'écriture cinématographe que je lis en toute conscience je pense à Ken Follet par exemple, qui fait des livres prenants sans que ce soit de la grande littérature, du coup très faciles à lire, mais qui nous embarque dans une époque qu'il a étudiée à fond, nous plonge dans une ambiance particulière, etc. Je lis ça comme je regarderais une bonne série sympathique (mais pas une sitcom, ni une série à la The Wire, plutôt comme un Dexter, ou parfois un Desperate Housewives :p ). Je n'y recherche pas une révélation ou de la réflexion très profonde, mais une simple histoire bien ficelée et un univers qui m'emmène ailleurs, si possible sans trop se moquer de moi. Je pense dans le même genre à Harry Potter même si je n'ai pas lu, mais de ce que j'en ai entendu.
Bref, à la limite pourquoi pas, si on sait ce qu'on lit (mais le sait-on toujours ? ^^;; )...

En tout cas là où je ne suis pas du touuuuuuuuuuuuuuut d'accord avec Binouz c'est quand tu mets les Nothomb ou encore Pennac dans le même sac. Non non eux ils ont un style, même s'il est simple, ils ont leur style propre et reconnaissable. Et puis derrière il y a un ptit quelque chose il me semble, de la finesse, des réflexions (même petites mais intelligentes oui)... Enfin Caro l'a bien exprimé. Et je mets ça aussi au dessus de l'écriture cinématographique dont je parle plus haut.
Bon Nothomb je n'en ai lu qu'un mais Pennac j’adore même si je reconnais que ce n’est pas toujours parfait, notamment des trames parfois un peu décousues (en tout cas c'est sûrement pas aussi lisse qu'un Lévy, c'est sûr)... mais en tout cas il y a plein de qualités, et tu sens que le mec est vraiment pas con. D'ailleurs il était prof et quand tu lis "Chagrin d'école" tu pleures de pas l'avoir eu. Et bref malgré ses imperfections je préfère encore relire 15 fois sa saga Malaussène plutôt que de m'essayer à un Levy.

Bref j'ai du mal à y voir clair, est-ce qu'on peut vraiment classer les choses par niveau ? Je me dis sûrement, oui, maintenant ça ne veut pas dire qu'on est bête si on lit tel niveau, l'important c'est d'être conscient que d'autres choses existent, d'être curieux, etc. je crois...
J'ai lu une interview ou une citation je sais plus trop, enfin un philosophe qui disait qu'à côté de ses lectures sérieuses, en roman il avait besoin de lire des trucs trèèès très légers (à la Musso ou Levy), pour se détendre.
Pi je comparais avec les séries, le cinéma, mais c'est toujours un peu la même chose, et pour la musique aussi (on en a déjà parlé pas mal d'ailleurs)...
Je suis toujours un peu gênée quand ma maman s'extasie, toute émotionnée, sur le(la) nouveau(elle) chanteur(se) à voix qu'elle a vue dans telle émission de variétés... pourtant à une époque c'est sûrement moi qui lui aurais fait découvrir ! Aujourd’hui je trouve ça niais. Mais c'est quoi cette gêne, de la condescendance ? Bref ça me met mal à l'aise. D'autant plus que je sais que moi-même je manque de culture/connaissance dans tous ces domaines ! Mais il faudrait presque ouvrir un topic pour parler de ça... Personnellement j'ai du mal, car parler de niveau, j'ai peur que ça implique parler de niveau chez les gens aussi, et j'ai l'impression que c'est aussi un peu ce qui gêne Binouz non ?


Bon sinon pour revenir au topic (à peu près), je lis toujours assez peu, j'ai du mal à me concentrer ou à trouver le bon moment. Je lisais beaucoup quand j'allais à la plage, mais c'est pas arrivé depuis pas mal de temps...

Bref du coup j'arrive en retard sur le sujet mais j'ai prévu de lire Ubik de K. Dick moi aussi, que j'ai depuis un moment (depuis genre avant que Binouz en parle sur le topic, voyez comme j'ai du mal à m'y mettre). Asimov j'ai lu le premier Fondation mais j'ai eu du mal à la fin, pourtant je partais super motivée... mais je retenterai, surtout que feaks a acheté tout le "cycle" (et que lui a beaucoup aimé) (mais quand même, dans le premier livre y a pas UN SEUL personnage féminin, c'est quoi ce futur xD ).
Et puis je pense prochainement commencer la saga du Trône de fer, dont parle Zorneye, ayant bien aimé la série =D (ce serait bien de commencer avant la saison 2 hum...)
Pi tiens j'vais ptet' relire Le Petit Prince aussi ^^ (lu une fois y a trèèèès longtemps, et je n'avais sûrement pas compris/vu la moitié ^^)


Et aussi je voulais dire à Binouz et d'autres qui pourraient ressentir la même chose, que même si on ne répond pas à tous les posts sur diverses lectures ou autres, et même si on ne lira pas forcément ces livres pour diverses raisons, je trouve ça toujours intéressant d'en avoir entendu parler, de savoir qu'un tel livre existe, sur tel sujet, avec tel style improbable ou pas, d'avoir ton(vos) avis...
Everyone was wearing fingerless gloves.
Avatar de l’utilisateur
cici
Administrateur du site
 
Messages: 398
Inscription: Ven 3 Déc 2010 00:35

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Jeu 6 Oct 2011 07:56

En tout cas là où je ne suis pas du touuuuuuuuuuuuuuut d'accord avec Binouz c'est quand tu mets les Nothomb ou encore Pennac dans le même sac

Ou la !! Relis moi bien, je n'ai jamais dit ça Cici !
Au contraire : je disais que je préférerais mille fois que les jeunes lisent Pennac. J'ai adoré la saga Malaussène et surtout la fée carabine !
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar Paint » Jeu 6 Oct 2011 10:08

Bon, du coup je suis tout confus, je sais plus si on s’engueule ou si on rigole, et tout est parti d’un livre. Voyez, il faut les bruler les livres, ils provoquent des animosités !

J’pense pas qu’on puisse niveler par le bas quand on parle de lecture. Malheureusement, on est dans une société ou le temps pris pour soi est réduit au ridicule, ou on enchaine boulot-maison-dodo 5/7 (ou 7/7 dans certains cas, merci la F1 – bref) et ou lire, du moins pour moi, est devenu un luxe.

Le peu de temps que je passe a la maison, ou «loin du travail », j’essaye de le passer avec ma chérie et ma famille, et je me rends compte que mon temps « perso » se limite vraiment aux quelques taches physiologiques qu’un couple ne partage pas !!!

Du coup, ca fait des plombes que j’ai rien lu en dehors de magazines. Le dernier livre que j’ai (commencé), c’est Glamorama de Bret Easton Ellis. J’ai eu la chance, lors de l’école de journalisme, de rencontrer des profs qui nous poussaient a lire des trucs a nous plutôt que des livres imposés, pour ensuite en faire une critique et un vrai article en bonnes et dues formes. Du coup en 3 mois j’avais torché presque tout Ellis, de Moins que zéro aux Lois de l’attraction en passant par American Psycho. J’avais absolument adoré, et je m’étais promis de continuer sa bibliographie et de la finir. Bah désormais, j’ai plus le temps. Vous allez me dire « tu pourrais trouver le temps, tu ne fais pas d’effort, nuances ». Pas faux.

Mais la ou je rejoins plus Binouz que Caro, c’est que pour moi, on en est a un point ou lire, c’est déjà bien. De la même façon que le soir je me regarderais plus un Green Lantern ou une merde du genre qu’un Citizen Kane (exemple véridique arrivé il y a deux jours !), bah je pense que quand t’as peu de temps devant toi, après une grosse journée de boulot, tu te poseras plus facilement devant un Levy que devant un Ellis, au hasard.

Cela veut-il dire que je ne suis pas capable de digérer un Citizen Kane ? J’espère que non (je le saurais ce weekend !), et c’est la ou je rejoins les deux demoiselles qui me précédent, mais il faut le temps, l’envie, et que quand je dis envie, j’entends la autant l’envie de le lire « depuis un moment » que l’envie du moment, de l’instant ou on se pose sur le canapé. On peut être plein de bonne volonté, vouloir se lancer dans un livre, se dire le matin « ce soir j’attaque machin », arriver a la maison et faire une sieste. Je suis désolé mais c’est comme ca. C’est ma faute, j’ai personne d’autre à blâmer que moi-même, mais c’est comme ca.

Si ce mec, que je n’ai jamais lu, fait du bien aux gens, laissez le vivre merde. D’un coté, lui, il fait sa tambouille, si les gens ne voulaient pas le lire, ils ne le liraient pas. Personne ne pousse tous ces gens à acheter ses livres (OK, le matraquage télé/radio/tête de gondole aide !), Alix en a deux (qu’elle n’a toujours pas lu leur préférant le Journal d’Anne Frank et un livre sur le deuil dont j’ai oublié le nom), j’en ai jamais approché un de ma vie, ok ca sent un peu l’eau de rose mais… et alors ? IL NE FAIT DE MAL A PERSONNE.
Encore une fois et ca revient a ce que disait Yoan ou a nos milliers de conversations sur la dérive de la France au niveau musical, mais est-ce la faute de tous ces tacherons a guitare sèche si les gens aiment leur merde ? Non, ils étaient juste la au bon moment, faut pas se faire d’illusion ca va pas durer mille ans pour eux, mais si les gens avaient bon gout ca se saurait.
Tout ca pour dire qu’Auré, continue a lire Levy si tu aimes, et si tu trouves le temps de lire autre chose, tant mieux. Si j’ai le temps – et l’envie – je regarderais Citizen Kane ce weekend et pas Captain America :D
Image

Ancient Rome, we built that fucker stone by stone
Avatar de l’utilisateur
Paint
Modérateur
 
Messages: 592
Inscription: Sam 4 Déc 2010 15:23
Localisation: Banbury, UK

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Jeu 6 Oct 2011 17:39

Non mais le discours sur le fait qu'on puisse considérer un auteur/artiste trop mauvais pour constituer un tremplin vers quoi que ce soit, ça se défend tout à fait. Rien de ce que dit Caro à ce sujet ne me pose problème, je dis la même chose sur Christophe Maé et tant d'autres. Ce n'est évidemment pas tant de leur faute, mais je les trouve en effet "nocifs".
La seule différence à la limite ici, et tu as sans doute raison de le souligner, c'est que lire tout court, c'est déjà pas rien. Alors que de la musique, tout le monde en écoute, ou au pire en entend. C'est d'ailleurs pour ça que les gens qui se sentent spéciaux en disant "Je ne pourrais pas me passer de musique" me font gentiment sourire. A contrario, beaucoup se passent très bien de livres en revanche.

Ce qui m'a énervé/touché ici, c'est de voir que Auré a choisi de ne pas répondre, comme pour dire, "Ok, passons à autre-chose", et que deux pages plus loin, envolé l'espèce de soin précautionneux avec lequel on s'exprimait pour à la fois taper sur un mec qu'on trouve super mauvais, et ne pas vexer celle qui a dévoilé contre son gré qu'elle l'appréciait, on placarde sa tronche en grand pour se foutre de sa gueule.
A vrai dire, je n'imaginais pas trouver aussi vite une réponse à la question que j'avais posée ailleurs, "Peut-on rire de tout ?"
Dans le cas présent, parce que ça faisait suite à une descente en flammes largement étayée et qui n'a pas été contestée, et parce que malgré tout, on sait que c'est sensible de démolir quelque-chose que quelqu'un d'autre aime, j'ai trouvé que ça faisait beaucoup.
Alors pour répondre à Binouz, je connais mes défauts : je déteste ne pas avoir le dernier mot. Mais ça implique qu'on me réponde, qu'on me dise que j'abuse ou que sais-je. Là, j'ai juste eu l'impression qu'on continuait de taper sur une victime déjà morte depuis 10 posts - RIP Marc Levy - et qu'on continuait de viser, indirectement ou non, quelqu'un qui a lâché l'affaire, et qui compte les pages en attendant que ça cesse.
Alors oui, je suis certainement un peu parti-pris ( <3 ), et je n'ai peut-être pas à jouer au chevalier blanc. Mais je refuse qu'on dise que je suis du genre à encore taper sur la planche quand le clou est déjà enfoncé depuis deux pages.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar Paint » Jeu 6 Oct 2011 17:59

Je suis d’accord avec toi sur la majorité de ton post.
Mais au final je pense que la fin de la discussion s’est déroulée entre Binouz et Caro et elles se répondaient probablement sans arrière-pensées et sans penser a mal vis-à-vis d’Auré. Enfin c’est comme ca que j’ai lu d’un point de vue extérieur.

Levy a pris cher, mais en même temps Auré n’a pas déclaré être sa plus grande fan ultime non plus, et j’ai pas trouvé ca mesquin vis-à-vis d’Auré, perso. J’espère qu’elle ne l’a pas (trop) mal pris, mais sincèrement, n’ayant qu’un avis objectif et extérieur a tout ca, j’ai pas senti de méchanceté dans sa direction.

Tu le précises toi-même, mais sur l’ancien forum je me souviens avoir défendu des groupes/films qui ont pris bien cher, lâcher l’affaire parce que je ne me sentais pas de continuer ma défense, et te lire ou lire SilverSon/Dream, Zorn ou autres débattre sur le sujet pendant encore deux-trois pages.

Je pense que le forum est un peu a fleur de peau en ce moment, un rien déclenche vite une mini-embrouille et il serait juste bon de prendre un peu de recul – on se connait tous plus ou moins personnellement, on sait que personne ici n’est foncièrement méchant ou mal intentionné et je pense qu’une fois tout mis a plat, on oublie vite tout ca…
Image

Ancient Rome, we built that fucker stone by stone
Avatar de l’utilisateur
Paint
Modérateur
 
Messages: 592
Inscription: Sam 4 Déc 2010 15:23
Localisation: Banbury, UK

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Jeu 6 Oct 2011 18:08

Auré s'est définie comme une fan, si.
Bon après, moi tant qu'on me parle de "débat", ça me va. C'est peut-être con, mais ce qui m'a énervé, c'est les deux ou trois posts plus moqueurs et sans fond, photos à l'appui. Je les ai trouvés déplacés étant donné les circonstances, et c'est uniquement quand on en est venu là que je me suis dit que ça suffisait.

Bref.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar Silver*Dream » Jeu 6 Oct 2011 18:22

Tu vas un peu vite en résumant les posts précédents par un foutage de gueule en règle. Moi, au-delà de Marc Levy, j'ai surtout trouvé super intéressant ces quelques lignes sur la littérature, que tout ne soit pas forcément accessible mais qu'on ait tous les moyens d'en profiter qualitativement en faisant aussi attention à ce qu'on lit.

De plus, je ne suis pas vraiment d'accord avec ton/votre parallèle lecture/musique. Lorsqu'on compare un livre d'une centaine de pages avec un morceau de 3 minutes qu'on écoute à peine lorsqu'il passe à la radio, on se dit que la différence majeure réside dans la capacité de concentration demandée par le fait de lire. Je ne suis pas sûr que pour Musso et Levy on soit dans ce genre d'investissement, et le lien que j'ai laissé l'illustre bien: c'est de l'écriture télévisuelle qui te donne tout, trop. Tu ne te laisses happer mais pas positivement, quand je lis un Levy je me sens complètement passif face à la lecture. Comme un saoul, et je me réveille avec une gueule de bois. Donc ce parallèle me fait sourire.
On lit tous, surtout à l'ère de l'internet. Un article de deux pages demande parfois beaucoup plus d'investissements qu'un livre de 200. Je ne sais pas pourquoi on se focalise sur cette idée de livre, de poids, de quantité. Ça me semble complètement artificiel, ce forum me demande parfois plus de concentration que mes lectures de cours. D'ailleurs, moi je trouve formidable que tous ces mouvements naissants en Europe, les indignés, et ceux qui occupent les places boursières dans le monde en ce moment, partent certes d'une indignation générale face à la crise et à l'absence de réponse apportée, mais aussi grâce à un livre: Indignez-vous!, 32 pages, avec une grosse préface. Y'a pas besoin de se concentrer 50 ans pour lire ce livre accessible à tous, et c'est sa force. Merde, je suis à moitié HS mais je kiffe ce bouquin.
Après c'est pas forcément un mal de se laisser prendre par Levy, hein. Moi je ne le ferais pas, car j'accorde assez peu de temps à la lecture pour lui en consacrer. Mais celui qui écrit ces mots, et qui écoute beaucoup de musique, compte dans son iPod du Elliott Smith, Pink Floyd, The Knife ou tout autre type de musique exigeante... Mais aussi Shakira et Rihanna, hein. Oui, je confesse tout. Donc je ne donne aucune leçon, si besoin est de préciser. En revanche, ce qui me gène dans ton post, c'est que tu sembles penser que Karo et Binouz auraient dû se retenir de dire ce qu'elles pensaient. Comme Paint, je n'ai pas perçu l'acharnement, et toujours comme lui, on se connaît tous "en vrai" (putain que j'aime pas cette expression). On sait très bien de quoi nous sommes capables, ce qu'on pense, la façon dont on s'apprécie. Et c'est aussi ça la force de ce forum, c'est que malgré tout on dise toujours notre vérité. En l'occurrence Karo a réagi de nouveau après lecture de Levy... Alors quoi, il fallait s’autocensurer ? Surtout que le foutage de gueule de Levy et Soeur Thérèse (connaissais pas non plus) fait trois posts dans une noyade de lignes sur l'accès à la lecture.

Bref, rien de personnel.

Paint a écrit:IL NE FAIT DE MAL A PERSONNE.


Je ne suis pas d'accord non plus. Ça m'attriste que ce type face les têtes de gondole au même titre que Grégoire vole la place d'autres artistes qui mériteraient son succès. C'est pareil en littérature, le poids des maisons d'édition est similaire à celles des majors du disque, ce sont des machines médiatiques.
Sur le fond, ce serait aussi compliqué de disserter, mais je dirais que Levy ne fait de mal à personne tant qu'on le lit en tant que lecteur averti. Mais tu vois, je suis sûr que ce n'est pas le cas de beaucoup de gens, et que les valeurs qu'il véhicule sont ensuite prôner naïvement par tout un tas de ses lecteurs. Encore une fois, je ne vise personne, c'est une observation générale.

EDIT: je viens de voir le dernier post de Yoan. Bon, j'ai pas envie de supprimer le mien, donc je le laisse, mais évidemment ça change certaines choses.
I'm the first male lesbian, I feel less being jaded... The gayest straight boy that you'll ever meet~
Avatar de l’utilisateur
Silver*Dream
 
Messages: 237
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:30

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Jeu 6 Oct 2011 19:11

Étant donné ton édit, je n'en rajoute pas sur Levy. Parce que bon, me taxer moi de faire dans la censure... :roll:
D"autant que je ne pointe rien d'interdit, juste quelque-chose, qu'à tort ou à raison, j'estime déplacé.

Par contre, je t'assure que je connais des gens qui sortis de Facebook et du programme télé', ne lisent rien du tout. Ou tout du moins, ne lisent plus rien suite à des études qui n'ont pas atteint le BAC.
Donc moi j'ai envie de confirmer : tout le monde ne prend pas la peine de lire. Pour le plaisir de lire je veux dire. Ou alors Closer oui.
En revanche, des gens qui n'écoutent pas de musique, dans les mêmes proportions, je me trompe peut-être, mais j'ai du mal à voir.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Jeu 6 Oct 2011 21:15

Auré, si tu t'es sentie raillée, je m'en excuse.
Bien entendu, tu n'étais pas du tout, mais alors pas du tout, visée. Ni même aucun lecteur de cet auteur. D’ailleurs, tout au long de ces pages, j'ai essayé de comprendre ce qui pouvait motiver ces lectures. Une intervention de ta part, d'ailleurs, aurait été la bienvenue, et constructif même, pour la suite de la discussion.
Le fil nous a mené a faire des blagues, pas drôles, mais qui n'étaient en rien une insulte envers qui que ce soit... C'est venu comme c'est parti. Je ne pensais à personne en rédigeant, je pense que caro non plus, mais là, je parle en mon nom. Maintenant, je peux comprendre que ça t'ai touché, même si encore une fois, et j'insiste, c'était sans arrière pensée. La discussion, je ne l'ai pas menée "Auré en tête", tu vois ce que je veux dire ?

Maintenant, Yoan, tu remplis ton rôle. Y'a de l'affect en jeu, l'objectivité d'une situation s'en retrouve un peu biaisé. Ça, ça peut se comprendre. Mais que cela vienne du mec qui, lorsqu'il n'aime pas quelque chose, ménage le moins les susceptibilités de ses interlocuteurs, la verve acerbe et bien aiguisée, bah ça me fait légèrement sourire.
En fait non. J'aimerai bien que ça me fasse sourire mais non. Ça m'attriste.

EDIT : Et ce n'est certainement pas les injonctions despotiques qui mettront fin aux conversations mal orientées, hein.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Jeu 6 Oct 2011 21:52

Non mais là-dessus, j'aimerais bien être clair.

J'ai pas arrêté de dire à Auré, à chaque fois que Levy se faisait démolir, que ça faisait partie du jeu. Les débats sur un forum, ça implique effectivement la possibilité de lire des choses pas marrantes sur des choses qu'on peut aimer profondément. Je l'avais même prévenue avant qu'elle s'inscrive. D'ailleurs, pour la énième fois, je ne vise aucun des posts qui découle de l'échange logique de points de vue.
D'autant que oui, de mémoire, j'ai déjà mis des coups de pelle à Mika, 24, ou Frusciante. Liste évidemment non exhaustive. Ce qui m'a fait m’engueuler respectivement avec Greeny et Ash, puis agacer un peu - j'imagine - Zorn. Liste non exhaustive non-plus, ça va sans dire.

Maintenant, je le répète, je ne me souviens vraiment pas avoir déjà fait suivre un démolissage en bonne et due forme de cet acabit, de remarques purement moqueuses et "légères", comme si ce n'était pas en rajouter une couche. M'est avis que ça avait déjà été suffisamment radical. Et d'ailleurs, personne n'accuse ces quelques incartades humoristiques d'être volontairement cruelles ou directement adressées à qui que ce soit, mais merde, c'est quand même pas parce que je suis du genre à écrire de façon tranchée et cinglante, que je n'aurais pas le droit de dire que cette "légèreté" était de trop. Encore une fois, elle a lâché l'affaire, elle attendait que ça cesse. Bon, le regard ténébreux de Levy en XXL avec des commentaires parodiés, une fois. Deux fois. Puis jusque sur le mini-tchat... Alors oui, j'ai trouvé que ça commençait à faire beaucoup et que ça tournait à l'humiliation décomplexée.
Apparemment, tout le monde aurait eu le droit de te le faire remarquer, sauf moi.

Très bien, mais alors je veux que tu me dises pourquoi.
Pour 24, c'est mon avis sur la série qui avait saoulé Greeny. Idem pour mon avis sur la musique de Mika avec Ash, j'avais même laissé le dernier mot à Satine sur ce sujet, à l’époque (exploit). Quant aux différentes engueulades avec Ash, je rebondissais toujours sur ses posts, je ne surenchérissais pas tout seul.
Quant au truc sur Glee récemment, c'était un post ultra second degré pour "piquer" Silver, d'autant que j'ai rien contre la série.
Alors bon, en toute honnêteté , il y a des choses que je me sentirais illégitime de dire effectivement. Pas de soucis avec les posts incendiaires donc, à partir du moment où ils sont argumentés. Mais bon, moi j'ai entendu Auré me dire "Bah là, elles postent des photos de bonne sœur. Puis après y'a sa tronche en grand... Puis des smileys. Pffff, tant pis".

Et le lendemain, pendant qu'elle dormait, j'ai retrouvé Marc Levy le clown sur le mini-tchat. Alors oui, j'ai fait savoir que ça commençait à être lourd, sachant qu'il y en a une qui attend qu'on le lâche trois secondes. Avec mon tact habituel certes, mais j'assume.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar Klimt Eastwood » Jeu 6 Oct 2011 23:02

Dimanche dernier il faisait hyper beau et j'ai décidé pour l'occasion d'aller au parc pour lire un peu. J'ai d'ordinaire toujours un livre un cours et ces derniers temps grâce à mon anniversaire j'ai été plutôt gâté en livre.
Parmi les trois bouquins que m'a offert ma meilleure amie j'ai choisis de commencer par ravage de Barjavel. je crois que je n'en avais pas lu depuis le collège du Barjavel. Alors le petit côté retour en enfance m'a plu. Il y a un petit côté lecture sous la couette, tard le soir à la lueur d'une lampe de poche. ca à un goût d'été, de cabane et de découverte.
Enfin je rejoins le parc et plutôt que de m'asseoir sur un banc comme je fais d'habitude je m'éloigne du sentier, le traverse le gazon et je m'adosse à un arbre. Je commence mon livre, je rentre directement dedans, j'oublie le groupe de jeune qui fait la fête à 8 metres de moi, j'oublie les gamins qui crient, je suis totalement immergé.
Trente minutes plus tard un type m’interrompt. j'ai pas tout de suite fait gaffe, il m'a fallu un certain temps pour décrocher de mon univers. Le premier truc qui m'interpelle c'est que le mec est en chaussettes. je le dévisage des pieds à la tête. il semble complètement stone. Il me lance :
"Tu lis vraiment un livre ?"
Là j'ai envie de lui répondre "Ben ouais j'suis pas en train de faire un tennis connard !" mais je me contente seulement d'une partie de la phrase "ben ouais."
Il semble un peu déconcerté alors il me demande :
"Tu lis quoi ?"
En repliant le livre sur mon indexe et en tendant la couverture devant lui je répond :
"ravage de Barjavel."
Il me sort :
"ah c'est difficile ça Barjavel."
Je lui dis :
"non, pas spécialement non."

Et là il m'achève :
"Si je devais comparer Barjavel à un arbre, je le comparerais à un tourbillon !"
Moi :
"Ouais, un tourbillon."

je crois que je lui ai fait peur en fait. il aurait été plus rassuré si j'avais été un simple dealer de drogue.
Avatar de l’utilisateur
Klimt Eastwood
 
Messages: 80
Inscription: Dim 5 Déc 2010 15:27
Localisation: Pau

Re: Littérature

Messagepar Paint » Jeu 6 Oct 2011 23:08

Merci Klimt, un beau post. Et tu m'as bien fait rire. Ce topic en avait besoin !!!! :pen:
Image

Ancient Rome, we built that fucker stone by stone
Avatar de l’utilisateur
Paint
Modérateur
 
Messages: 592
Inscription: Sam 4 Déc 2010 15:23
Localisation: Banbury, UK

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Mar 11 Oct 2011 10:04

Je discutais récemment de mes opinions politiques en haut lieu (ouais, ouais), quand on m'a dit "Tiens, j'ai un livre à te conseiller".


La lucidité, José Saramago
Seuil, 2006

Dans l’ensemble de son oeuvre, José Saramago décrypte de façon provocatrice et critique les mécanismes pervers pouvant menacer les fondations de nos démocraties occidentales. La lucidité ne fait pas exception à la règle dans la mesure où l’auteur portugais y pose la question de la légitimité du système électoral. Avec l’ironie grinçante qui le caractérise, il se demande quelle serait la réaction du pouvoir en place si le peuple usait, dans son écrasante majorité, du droit inaliénable à ne pas choisir un camp plutôt qu’un autre lors des élections.

L’intrigue de La lucidité se déroule dans la capitale d’un pays indéterminé, dans lequel les élections portent invariablement au pouvoir une solide coalition de partis de droite. D’ordinaire, les tenants de l’ordre établi l’emportent avec une avance insolente sur un centre mou et une gauche exsangue. Pourtant, un jour, la belle mécanique se grippe de façon peu banale: à l’occasion d’élections municipales, l’écrasante majorité des votants (83%) choisit de déposer un bulletin blanc dans l’urne. Pour les partis politiques de l’establishment, c’est la surprise, pour ne pas dire la stupeur. «Je pense que le remarquable esprit civique manifesté par nos concitoyens dans tant d’autres occasions nous laisse augurer qu’il en sera de même cette fois encore, car ils ont conscience, oh oui, une conscience absolue, de l’importance transcendantale de ces élections municipales pour l’avenir de la capitale», clamait, confiant, un dirigeant du principal parti de droite juste avant le scrutin. Dans l’incapacité d’imaginer qu’il puisse s’agir d’un rejet citoyen de leur politique (et de celle proposée par l’opposition), les dirigeants mettent l’événement sur le compte d’une conspiration menée par d’obscures forces subversives. Désemparé face à un résultat électoral fruit de l’utilisation d’un droit parfaitement démocratique, craignant que la «peste blanche» ne se propage dans le reste du pays, le gouvernement choisit de réagir en usant de la violence. Il évacue la capitale, décrète l’état d’urgence, puis traque les meneurs présumés de la «tornade blanche». Las, le pouvoir devra se résoudre à chercher par tous les moyens un bouc émissaire, le vote s’avérant en définitive tout ce qu’il y a de plus spontané.

Dans le style très particulier qui est le sien, caractérisé par des dialogues qui s’enchaînent sans guillemets dans le corps du texte et une ponctuation aléatoire, José Saramago captive son lecteur dès les premières lignes. Malgré moult digressions et une densité qui pourrait rebuter certains, cette fable politique se dévore comme un thriller. Le Prix Nobel 1998 dépeint avec force ironie l’incurie d’un monde politique gangrené par des rivalités et des coups bas de cours d’école. Incapable de faire face aux événements incongrus qui se produisent avec la lucidité requise, le gouvernement ne trouve que la violence à opposer aux «blanchards», ces votants blancs, majoritaires, qui assument leur acte avec calme et sagesse.

Roman subversif, La lucidité constitue une impressionnante et implacable dénonciation d’un système démocratique que l’auteur estime à bout de souffle. Selon lui, les gouvernants n’acceptent la démocratie représentative qu’à condition qu’elle se caractérise par des manifestations électorales codées et prévisibles. Dans le cas présent, l’affirmation de la volonté du peuple par le vote blanc, qui exprime un rejet sans précédent de la politique des puissants, est jugée illégitime par le pouvoir en place et est réprimée par la force. Lorsque la population votait «comme il faut», les responsables politiques savaient pourtant faire l’apologie de la sagesse des électeurs, ces «électeurs qui [étaient] les défenseurs suprêmes de la démocratie, eux sans lesquels la tyrannie, n’importe quelle tyrannie existant dans le monde et elles sont innombrables, se serait déjà emparée de la patrie qui nous a donné le jour.» Tout change lorsque le peuple s’affranchit des consignes de vote officielles ou porte son choix vers des mouvements anti-système. Les exemples de mépris de la volonté populaire ne manquant pas dans la vie réelle, on ne pourra que conclure que José Saramago fait preuve d’une lucidité éclatante dans son passionnant brûlot.


> Source <


Woputain, ça va me plaire. 8-)
(Notez que je choisis sciemment des ouvrages qui ébranlent mes convictions, hein).
(Et oui, Auré, l'auteur est portugais).
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Mar 11 Oct 2011 10:30

Ah, en rentrant du Portugal on a acheté deux de ses romans : le voyage de l’éléphant et L'Année de la mort de Ricardo Reis mais j'les ai pas encore lu :face:. Et ouais, ses essais on l'air d'être hyper intéressants en effet.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar Auré » Mar 11 Oct 2011 11:25

Yoan a écrit:(Et oui, Auré, l'auteur est portugais).

Whaou ! Ils font autre chose que jouer au foot ! (Oh le cliché ! :p en vrai les portugais ils savent tout faire je pense^^ ) :pwet:
Je te l'offre !^^
(ya un mec l'autre jour qui parlait du vote blanc, je ne sais plus qui c'est alors je retrouve ma mémoire et je t'en reparle)
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Mar 11 Oct 2011 12:28

Tu parles de ça ?

Image
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

PrécédenteSuivante

Retourner vers Culture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron