Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Nos lectures

Cinéma, littérature, arts divers... Étalez votre savoir ici, ou venez vous en octroyer.

Nos lectures

Messagepar Zorneye » Lun 23 Mai 2011 12:59

A Song Of Ice & Fire de Georges R.R. Martin


Image



À l'occasion de la sortie de la série ré-intitulée Game Of Thrones sur HBO, je me refait les bouquins!
Et du coup j'en profite pour inaugurer ce topic qui manquait encore par ici.


Un petit pitch vite fait:

Un monde médiéval où un été peut durer des décennies et les hivers une génération.
Un monde où la magie a disparu et où le dernier dragon est mort.
L'été le plus long de mémoire d'homme se termine annonçant un hiver long et dur.
De l'autre coté du Mur qui sépare le Sud de la barbarie du Grand Nord, s'éveillent les géants et les Marcheurs Blancs.
Pendant que dans le sud, au sein de la capitale de Port-Réal, les rivalités et les trahisons menacent l'occupant du Trône de Fer, à l'ouest le dernier Targaryen, les Rois-Dragons, tente de dresser une armée de barbares pour récupérer son royaume et sa place sur le Trône de Fer.

Pour l'instant uniquement quatre volumes sont sortis sur sept, comptant de 900 à 1400 pages chacun.
C'est monumental, mais la narration et le fait que les livres soient séparés en chapitre assez courts optant pour le point de vue d'un personnage en particulier font que ça se lit d'une traite et qu'on ne peut pas se lasser, trop impatients de retrouver tel ou tel personnage.
Ayant toujours l'angoisse de savoir sur qui va porter le prochain , chaque chapitre se termine par un cliffangher insoutenable faisant de l'attente de la suite une vraie torture et incite à dévorer les volumes comme des Oreos de retour d'un soir de cuite.
On suit donc une petite dizaine de personnage sur l'ensemble de la saga - certains s'ajoutant ou s'enlevant selon les volumes.

Une des meilleures saga que j'ai lu et que je relis régulièrement à coté de Fondation de Asimov, de Tolkien ou de la Tour Sombre.


Chaque volume est divisé en trois ou quatre parties à leur parution Française, puis édité en "Intégrale" une fois la traduction globale terminée. En sachant qu'ils ont changé de maison d'édition, du coup c'est un peu le bordel, je vous conseille donc de choper les versions Intégrale de chez J'ai Lu qui respecte l'édition originale.

Voilà le détail:

A Game of Thrones (1996)
A Clash of Kings (1999)
A Storm of Swords (2000)
A Feast for Crows (2005)
A Dance with Dragons (à paraître le 12 juillet 2012 en anglais)
The Winds of Winter
A Dream of Spring

Liens
Wiki du Trône de Fer: La Garde de Nuit
Qu'est-ce qu'il y connait aux femmes, Rick Hunter?
Avatar de l’utilisateur
Zorneye
 
Messages: 286
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:00

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Lun 23 Mai 2011 15:47

Ça plairait à mon copain ça ! Moi je ne suis pas fan du genre, ni de SF d'ailleurs. A tort, je le sais.
Ta chronique étant élogieuse, je le note dans mon carnet "a lire".

Moi je lis plein de trucs en même temps, c'est relou. J'arrive pas à être rigoureuse.
Je baigne dans le livre (je suis bibliothécaire, et mon copain aussi), du coup, lorsque je lis un pavé, y'a toujours un autre bouquin pour parasiter ma lecture, si bien que parfois, j'en commence un, quelques temps après j'en lis un autre, que je termine, pour reprendre le premier, et ainsi de suite.

Récemment, j'ai commencé Le Maître et Marguerite de Michael Boulgakov.
J'adore les roman russes du 19ème et du début du XXème. Je suis fan de Tolstoï, Dostoïevski, du théâtre de Tchekov (qui est une excellente entrée dans la littérature russe, ca se déguste comme du petit lait)....

Michael Boulakov fait un peu exception, il ne donne pas du tout dans le naturalisme. Aucune longueur, ou descriptions interminables. C'est un roman complètement loufoque où se côtoient Jesus, Ponce Pilate, poètes et écrivains, des moscovites lambdas, et un étrange personnage (qui n'est autre que Satan), qui sème un joyeux bordel à Moscou, et notamment dans le monde de l'élite littéraire Moscovite, en se faisant passer pour un magicien noir. Tous se retrouvent dans un hôpital psychiatrique et je ne risque pas de vous spoiler la fin puisque 1) je ne suis pas sûre de convaincre grand monde dans la lecture de ce pavé de 700 pages et 2) je ne l'ai pas terminé !!
Mais c'est un grand classique de la littérature Russe, et un Ovni du genre, qui vaut la peine d'être lu.

Ce mois ci, j'ai lu Sombres printemps d'Unica Zurn et Sabine de Maya Mihindou (un véritable chef d'œuvre mais c'est un roman graphique, j'en parlerais plutôt dans la section BD).
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Mar 5 Juil 2011 16:18

Alors bon, je vais certainement être seule, mais j'm'en fiche.
Juste après le post ci-dessus, là, du 23 mai, je me suis dis qu'il fallait que je m'ouvre à d'autres formes de littérature, et notamment à la science fiction.
Je me suis a minima renseigné avant de me lancer. La littérature, c'est comme le boudin : si la première expérience est mauvaise, on en mange plus jamais de la vie alors que si on mange un bon boudin, on recommence à en manger avec plaisir. Quitte a manger parfois du mauvais boudin.
Bref.

Mon meilleur conseiller en la personne de moncopain m'a conseillé Philip K. Dick et plus particulièrement Ubik, écrit en 1966 !
Après m'avoir dit que ne pas avoir lu ce classique était une hérésie absolue, il m'annonce que "Ce livre est une expérience". Franchement, ca m'a super motivé, et il ne s'est pas trompé.

J'avoue, j'ai du un peu me forcer sur les premières pages. Ça parle de Conapt, anti-psis, de télépathes, de cogs ou de précognitifs. Rien de franchement excitant a priori.

Le roman est IMPOSSIBLE à résumer, puisque le narrateur est -pas toujours mais souvent- un anti psi (Joe Chip) qui tente de comprendre le monde dans lequel il a été propulsé après une explosion. Nous avançons et reculons alternativement dans la compréhension de ce monde et vivons vraiment physiquement, au fil de notre lecture ses incompréhensions et sa recherche de vérité. Je pense notamment aux failles spatiotemporelles qui font de ce roman une réelle expérience métaphysique.
En gros le roman tourne autour d'un groupe de d'anti-psis qui retrouvent à mener une bataille contre le temps. Sommes nous en 1990 où en 1929 ? Est ce que ce que je vis est la vie ? Est ce que ce je vois est réel ? Suis je dans un monde parallèle ?

"Je suis vivant et vous êtes morts"

Et je vous renvoie vers la page Wiki du roman qui est extrêmement bien faite.

EDIT : J'ai enchaîné avec Blade Runner, du même auteur.
Je n'ai pas du tout vu le film, par contre. J'ai trouvé le roman intéressant mais beaucoup moins "questionnant". je trouve qu'il implique moins le lecteur qu'Ubik. Voilà.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar Zorneye » Mer 6 Juil 2011 01:53

T'as pas trop pris de risques non plus! ;)

Dans le genre classique, Ubik se pose là, effectivement.

Sinon tu peux continuer K. Dick, bien sûr, et puis dans le genre incontournable y'a aussi le Fahrenheit 451 de Ray Bradbruy, ou les Chroniques Martiennes qui sont énormes.
Et puis, dans le genre pavé, je ne saurai trop te conseiller le cycle Fondation de Isaac Asimov qui est tout simplement ce qui m'a été donné de mieux à lire dans le genre. Et puis celui des Robots. Et Herbert aussi avec Dune.

Donc retiens ces noms : K. Dick, Bradbury, Asimov.

Je vais relire Ubik tiens...
Qu'est-ce qu'il y connait aux femmes, Rick Hunter?
Avatar de l’utilisateur
Zorneye
 
Messages: 286
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:00

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Mer 6 Juil 2011 10:21

J'ai tout ce que tu cites dans ma bibliothèque ! Je suis impardonnable !
Je voulais enchainer sur Siva de K. Dick, il parait que c'est assez taré, mais du coup, j'ai commencé ce matin (dans le métro) Fondation d'Asimov. On va voir ce que ça donne. Mais je m'y fais pas au "jargon" SF. Ça me déstabilise et ça me fait perdre le fil de ma lecture, mais je suis lancée !
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar caro » Sam 9 Juil 2011 23:53

Comme pour les séries, j'ai toujours plein de livres que je lis en même temps, je peux pas m'en empêcher.
J'avais lu Substance Mort de K.Dick...c'est comment dire...une expérience...le genre de truc qu'on arrive pas à raconter quoi. Donc je ne raconte pas. J'ai Ubik quelque part, pas encore lu mais ça ne saurait tarder...

Il faudrait que je lise Asimov aussi un jour.

Et donc là, je suis en train de lire le Désert des Tartares. L'histoire d'un officier fraîchement officier, qu'on envoie surveiller un fort perdu au milieu du désert. Ce fort est censé protéger une frontière contre une supposée invasion des Tartares, qui n'arrive jamais. Depuis des dizaines d'années, des gardes se relaient, tout un stratagème est mis en place contre cette supposée menace...Est-elle bien réelle en fait ? Ce risque existe-il ? Oui, peut-être. Mais au nom d'un risque plus ou moins concret contre lequel on veut se prémunir, on passe son temps à attendre, et à le remplir de ce qu'on peut pour ne pas s'écrouler en s'apercevant qu'on est en train de passer sa vie à attendre ce qui peut-être n'arrivera jamais. Le temps s'arrête alors...

Notre cher officier va en faire l'expérience. Absurdité de son travail, ennui, solitude........tintintintiiiiiiin.

En parallèle, un truc un peu plus philo. La stratégie du sens en Chine et en Grèce, le détour et l'accès, de François Jullien. Une réflexion sur les différence entre la pensée grecque (dont nous sommes héritiers et qui continue d'influencer notre manière de penser, nos raisonnements sur la vie, le monde, etc), et la pensée chinoise qui quant à elle privilégie plus le détour pour arriver au sens des choses. Alors que nous autres héritiers de la Grèce, sommes plus dans le rentre dedans sans fioritures, le débat frontal, etc. Le philosophe et sinologue nous montres les avantages et inconvénients de ces manières d'accéder au sens, ces manières de penser le monde et les relations aux autres, la nature, la poésie, etc. Pas facile à suivre mais intéressant.

Note: faut absolument que je fasse un post sur le Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes, un de mes livres cultes.
Sur Murakami aussi. Je le aime énormément.
Et sur la Maison des Feuilles dont Paint avait parlé et qu'il se trouve que j'ai lu depuis. Culte également. Je l'ai lu presque 3 fois de suite.

Et binouz, lis la Tour Sombre, bordel. Les autres aussi d'ailleurs, liseeeez.
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Lun 11 Juil 2011 16:39

faut absolument que je fasse un post sur le Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes, un de mes livres cultes.


J'ai regardé ce que c'était et ça m'a l'air pas mal du tout, je vais tenté de le trouver, tiens.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar Zorneye » Ven 29 Juil 2011 10:00

Yoan a écrit:- Trilogie "Le Seigneur des Anneaux" (Bon. Ça parle de quoi, en fait ?)


Inadmissible.

Comme d'habitude, le contexte:

Je devais avoir sept ou huit ans quand mon oncle m'a prêté The Hobbit de J.R.R Tolkien. Peu après l'avoir terminé, il m'a prêté Le Seigneur des Anneaux. Une fois ceux-ci terminés, je lui ai emprunté le Silmarillon.
Ces/ses livres sont toujours dans ma bibliothèque, la colle ne tient plus les pages - c'est simple, j'ai dû racheter un exemplaire du Retour du Roi pour pouvoir le lire.

J'ai passé plus de temps en Terre du Milieu que n'importe où dans ma tête ou dans la vraie vie.
Jusqu'à il y a un an ou deux, je me faisais tout Tolkien au moins une fois par an.

J.R.R. Tolkien, c'est un type fasciné et passionné par les langues. Enfant, il inventait des alphabets et des langages secrets et codés avec sa cousine.
C'est avant même la première guerre mondiale qu'il compose les premières 'chanson'/poèmes qu'on pourra retrouver dans le Silmarillon. C'est à l’hôpital comme blessé de guerre qu'il écrit La Chute de Gondolin poème épique qu'on retrouve également dans le Silmarillon ou dans une version non-tronquée dans Les Contes et Légendes Inachevées.
Bref.
Tolkien sort The Hobbit en 1937. C'est un carton.
Pressé par l'éditeur de sortir la suite, Tolkien s'attaque au Seigneur des Anneaux, qu'il mettra dix ans à écrire.

Bilbo le Hobbit
Bilbo Baggins, c'est un hobbit. Il vit dans la Comté à Cul-de-sac, un beau trou de hobbit.
Gandalf le magicien débarque avec 13 nains et pousse Bilbo à partir à l'aventure pour récupérer un trésor des nains gardé par le dragon Smaug.
À un moment, perdus dans les Monts Brumeux, il croise Gollum, lui pique un Anneau qui rend invisible.

Le Seigneur des Anneaux
Bilbo a bien vieilli et occupe toujours son trou de Bag End avec son neveu Frodo. Mais l'appel de l'aventure est trop fort, et il quitte Hobbiton en léguant tout ses biens à Frodo. Dont l'Anneau.
Anneau qui s'avère être l'Anneau de pouvoir forgé dans la Montagne du Destin du Mordor par Sauron lui-même pour soumettre les autres Anneaux de pouvoir à sa volonté (9 pour les hommes, 7 pour les nains, 3 pour les elfes), mais qui lui a été dérobé lors de la Grand Bataille du Pelennor à la fin du Second Age.
Frodo est donc chargé d'escorter l'Anneau. Il devra au final le détruire en plein Mordor alors que Sauron s'éveille et se mobilise pour prendre possession des Terres du Milieu.

Le Silmarillon
Le Seigneur des Anneaux représente la fin du Troisième Age des Terres du Milieu.
Le Silmarillon, c'est tout de la création du monde au début du Quatrième Age.
Tolkien n'a jamais terminé ce livre qui est sorti après sa mort, et c'est son fils Christopher qui a fait (et fait toujours) un long, très long travail d'édition sur les archives de son père et son œuvre pharaonique.
C'est pourquoi le Silmarillon qui offre une version condensé de l'histoire - le Seigneur des anneaux dans son intégralité représente une vingtaine de pages pour vous donner un ordre d'idée de la densité du truc - est agrémenté depuis par les Contes et Légendes Inachevés, la Geste des Enfants de Hurin ...etc...


Ce boulot qu'a abattu Tolkien est monstrueux. L’œuvre d'une vie véritablement. La création de l'histoire d'un monde, affinée, développée pendant des décennies. Deux langues/alphabet quasi complètes - le Sindarin et le Quenya -, un monde à la géographie précise, une mythologie qui a inspiré/été pillé par tellement d'auteur depuis - suivez mon regard vers J.K. Rowling.
Bref, c'est du génie, je pourrais en parler des heures, mais je veux pas trop spoiler au cas où...

Très bientôt je parlerai des films...
Qu'est-ce qu'il y connait aux femmes, Rick Hunter?
Avatar de l’utilisateur
Zorneye
 
Messages: 286
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:00

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Ven 29 Juil 2011 10:59

Merci pour ce beau post d'une part, et pour ma culture d'autre part.
En revanche, et là je vais probablement te fendre le coeur, mais je ne les lirai pas. J'imagine les pavés dont il s'agit, et je sais que ne prendrai jamais le temps de me les faire correctement. "Tant de choses à faire, et si peu de temps" (Le Joker)

Mais c'est "marrant", je lisais une discussion récemment sur le genre Fantasy, ou Heroic fantsay, en littérature. Et si tout le monde s'entendait pour dire que Tolkien était hors-concours, en tant que mythe précurseur et fondateur, beaucoup admettaient cela dit trouver ses livres pas forcément super intéressants en comparaison des références qui ont suivi. En tout cas, ce n'était pas forcément ce qui était conseillé en premier lieu à un novice... Mais lâche cette hache, Zorn', tu me fais peur...
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar caro » Ven 29 Juil 2011 12:18

Ah le seigneur des anneaux...
Je fais avec les livres comme vous le faites avec les films, je lis des classiques régulièrement..Et le Seigneur des Anneaux en a fait partie...enfin...(j'vais me faire huer par Zorn)...j'ai tout lu le premier...je me suis ennuyée, mais j'ai essayé de rentrer dans l'histoire quand même. J'ai entamé le deuxième mais je ne l'ai jamais fini...ça fait quelques années déjà et je n'ai jamais insisté.
En fait, je reconnais l'étendue du talent de Tolkien dans la construction de son monde, les détails à foison et la sensation d'assister réellement à l'aventure tant les décors, personnages et événements sont plus que fouillés et décrits...mais je crois tout simplement que le genre Fantasy n'est pas le mien. Voilà. J'ai vraiment essayé hein, parce que c'est un must, et tout et tout...

Mais j'ai préféré Harry Potter.
(ouh putain, je suis morte. Désolée Zorn.) (Mais j'aime toujours la Tour Sombre hein)

Sinon là, je lis le Monde selon Garp de John Irving. C'est marrant. Je ne dis pas que je reviendrai en parler parce que je le fais jamais, mais bon...un jour peut-être. ^^;;
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Littérature

Messagepar Auré » Ven 29 Juil 2011 16:27

caro a écrit:Mais j'ai préféré Harry Potter.

:love2: T'as mis pleins de coeurs dans mes yeux là !!!^^

J'en ai lu aucuns du Seigneur des anneaux, pourtant beaucoup en disent que du bien, mais ça m'a jamais trop tenté à vrai dire.
J'ai voulu essayer puis ma tête de linotte m'a redit non. Finalement je pense que si un jour je dois en connaître l'histoire, je me mettrais aux films, c'est déjà un bon début hin? :)

Zorneye a écrit:Très bientôt je parlerai des films...

Je ne dis donc pas non^^
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Ven 29 Juil 2011 16:45

Je pense surtout que les exigences de lecture sont très différentes.
De ce que j'en ai entendu, lire "Le Seigneur des Anneaux" à 10 ans, c'est très compliqué. Apparemment, ça l'est même toujours 15 ans plus tard.

Il me semble me rappeler qu'on m'a décrit chez Tolkien un style littéraire relativement pointu, et beaucoup moins accessible que dans Harry Potter par exemple.
Pas sûr donc déjà que la cible soit la même. j'ai même entendu quelqu'un me dire, "Bon, avoir l'impression que le mec écrit comme Proust, alors qu'il parle de nains à poil à la recherche d'un anneau, moi j'ai du mal".

Mais à ce stade de la discussion, on a sûrement déjà perdu Zorneye.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar Paint » Ven 29 Juil 2011 17:02

Il arrive chez toi. A poil et avec une hache.
Image

Ancient Rome, we built that fucker stone by stone
Avatar de l’utilisateur
Paint
Modérateur
 
Messages: 592
Inscription: Sam 4 Déc 2010 15:23
Localisation: Banbury, UK

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Ven 29 Juil 2011 17:09

Moi je n'ai pas d'avis.
Je ne fais que répéter.

Mais c'est vrai que mes lectures ne s'orientent que très peu vers la "littérature" au sens strict du terme. Je lis beaucoup plus qu'avant, mais il s'agit majoritairement d'essais en sciences sociales, à caractère plus ou moins militant, dans l'unique but de m'instruire en dehors du champ strictement culturel.

Du coup, j'en parlerai sûrement. Mais pas là.

Merci de votre attention.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar caro » Ven 29 Juil 2011 17:33

Ah ouais, mais alors de Proust je n'ai lu que du côté de chez Swann, tranquillement en plusieurs mois alors que j'avais justement peur de sa réputation. Bon oui, il écrit des phrases longues, tu sais plus trop à la fin par quoi ça commençait, mais au final, malgré une lecture exigeante qui demande pas mal d'investissement (et de silence), il m'a fascinée. La finesse de ses description pas tant des lieux mais des gens, et la passion quand il aborde l'art...je me souviens notamment d'un passage sur la musique :j'ai rarement vu quelque chose d'aussi mieux écrit sur le sujet, quant aux ressentis, etc.
Ce mec là a dû passer sa vie à décortiquer les gens, et a su restituer ce qui traverse les humains sans aucune complaisance mais sans animosité non plus. Fascinant de clairvoyance quoi !
Mais du coup, je ne suis pour le moment pas motivée pour me taper le reste de la Recherche du temps perdu, parce que ça demande quand même beaucoup d'efforts.
Bref, c'était juste pour dire que c'était pas le style de Tolkien en tant que tel qui m'avait ennuyée, parce que c'est impressionnant ce qu'il a su faire et que je ne suis en général pas rebutée par les trucs ultra descriptifs, mais le genre lui-même ne m'accroche pas.
Sinon, Harry Potter, j'ai adoré, sauf l'avant avant dernier je crois, celui qui est cul cul au possible là avec ses discours sur l'amour et l'amitié qui sauveront le monde =D
Niveau films j'ai juste vu les deux premiers je crois. Et en fait j'en profite pour réponde au sujet de ce que tu as pointé plusieurs fois Yoan concernant les gens qui n'aiment pas voir les livres adaptés en films. Ce n'est pas mon cas, j'ai trouvé les films très fidèles dans l'ambiance et les décors aux livres, mais tout simplement, avoir lu les livres me suffit et ne me donne pas envie de voir les films, qui pour moi s'ils n'enlèvent rien (ET ENCOOORE....), n'apportent rien non plus.

Et ça me fait penser: le seigneur des anneaux, bah c'est drôle parce que je ne crois pas être arrivée au bout du second film non plus...comme quoi...c'est juste une question de goûts, hein, chacun les siens. :face:


EDIT: moi c'est l'inverse, je me détache des essais en sciences humaines ou sociales ou autres, et je lis plus de romans. D'ailleurs, en lisant Proust, je me suis plusieurs fois dit qu'il avait devancé depuis longtemps certains de ces essais. Et ça me la fait régulièrement cette impression quand je lis.
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Littérature

Messagepar Yoan » Dim 31 Juil 2011 13:47

caro a écrit:Je me souviens notamment d'un passage sur la musique : j'ai rarement vu quelque chose d'aussi mieux écrit sur le sujet


:D

(Pardon, pas pu m'empêcher)

Cela dit, Proust, il faudra effectivement que j'essaie un jour. On m'en a tellement chanté les louanges avec les larmes aux yeux, à base de "Ce mec a changé ma vie", que je me dis que c'est certainement une expérience. Un de ces mecs qui donne à la littérature une dimension transcendante, voyez.
Bref.

Et en fait j'en profite pour réponde au sujet de ce que tu as pointé plusieurs fois Yoan concernant les gens qui n'aiment pas voir les livres adaptés en films. Ce n'est pas mon cas, j'ai trouvé les films très fidèles dans l'ambiance et les décors aux livres, mais tout simplement, avoir lu les livres me suffit et ne me donne pas envie de voir les films, qui pour moi s'ils n'enlèvent rien (ET ENCOOORE....), n'apportent rien non plus.


Mais je comprends très bien qu'on puisse voir en ces films des "tue-l'imagination", et c'est le problème numéro 1 de n'importe quelle adaptation : on arrête des choix qui peuvent apparaître tyranniques. Et notamment pour celles et ceux qui comme Binouz je crois, avaient entamé la lecture de la saga avant l'existence des films, et se sont vus soudainement mettre dans les pattes une adaptation ciné' qui bousille la liberté de représentation propre à l'exercice de la lecture, je comprends que ça agace.
Et même pour mon cas, je savais très bien que je n'aurais pas pu lire les livres sans leur prêter les traits esthétiques des films. Rien que Harry Potter, je n'aurais pu que lui donner la tronche de Daniel Radcliffe. En gros, dès que HP 1 est sorti au ciné', c'était trop tard pour lire les livres dans des conditions optimales.

Ce qui en revanche m'a toujours saoulé, c'est de me retrouver face à quelqu'un qui m'expliquait que c'est uniquement parce que je n'avais jamais lu les livres que je pouvais trouver les films bons. Comme si j'étais incapable d'avoir une opinion valable sur un long-métrage, en vertu de ce qu'il est à l'écran, et uniquement ça. Ce que j'ai toujours dit et répété à ce sujet, c'est que je savais reconnaître un bon film d'une merde, et ce même sans m'être enquillé les bouquins desquels ils sont tirés. Ça ne nous rend pas totalement inaptes à donner un avis sur le film, bordel.

Bref (bis).


Sinon, Zorn', tu t'en remets ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Littérature

Messagepar caro » Dim 31 Juil 2011 15:57

caro a écrit:Je me souviens notamment d'un passage sur la musique : j'ai rarement vu quelque chose d'aussi mieux écrit sur le sujet



:D

(Pardon, pas pu m'empêcher)



Je t'embête toi là bas. :]
"Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu." Aristophane.
Avatar de l’utilisateur
caro
 
Messages: 302
Inscription: Sam 4 Déc 2010 13:48

Re: Littérature

Messagepar Zorneye » Lun 1 Aoû 2011 12:44

Tout les arguments que vous avez avancé concernant le Seigneur des Anneaux sont en grande partie vraies.

Il y a grand nombre de lecteurs chevronnés que je connais qui ont laché 'La Communauté de l'Anneau' avant même la moitié.
C'est vrai que c'est ultra descriptif, que Tolkien a largement pris son temps pour décrire les lieux et les personnages - la scène d'exposition sur les Hobbits occupe presque la moitié du premier volume... -
Mais je réponds en général à ceux que ces "défauts" (qui au final n'en sont pas) sont bien peu de chose face aux extrêmes qualités des ouvrages et à la richesse de cet univers foisonnant qu'est celui de Tolkien.

Bilbo s'adressait à des enfants, alors que le reste s'adresse quand même à un public plus adulte et ça se voit dans le style d'écriture qui est plus soutenu, plus descriptif.

Alors, c'est pas du Proust, mais c'est pas Rowling non plus.

Le truc d'Harry Potter, c'est que c'est mal écrit, mal traduit, mais que l'histoire tue.
Voldemort est le meilleur méchant depuis Darth Vador, et le Quidditch est une invention géniale.
C'est d'ailleurs - outre les coupes inhérentes à un tel projet - ce que je reproche au films, c'est d'avoir mis de coté le Quidditch qui occupe une place beaucoup plus importante dans les bouquins.
Et aussi Radcliffe qui à vraiment une tête de con - non, mais c'est QUOI CE SOURIRE? - et Watson dont la vanité n'a d'égal son piètre talent d'actrice.
Et pourtant, je les ai tous vus, et les revois avec plaisir.

Harry Potter, c'est beaucoup de points négatifs pour une histoire qui balaye tout.

C'est beaucoup plus accessible et plus simple que Tolkien, c'est sûr.
Et comme toute "œuvre" majeure, Rowling a pioché dans la culture populaire, les thèmes et les références afin d'encrer son histoire dans une certaine vision du réel et toucher les gens plus facilement.
Là où Tolkien s'était inspiré des vieux contes nordiques, Rowling s'est inspirée de Tolkien.
Pas le plus subtilement du monde par contre. Mais bon.
Qu'est-ce qu'il y connait aux femmes, Rick Hunter?
Avatar de l’utilisateur
Zorneye
 
Messages: 286
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:00

Re: Littérature

Messagepar Binouz » Lun 1 Aoû 2011 20:14

Petite intervention inutile pour dire que, moi aussi, j'ai les 3 tomes du Seigneur des Anneaux qui trônent fièrement dans ma bibliothèque. Jamais dépassé les deux premiers chapitres.
Pour autant, je suis convaincue que Tolkien est un montre, zorn le confirme, mais on ne se lance pas dedans au hasard... Je le ferai certainement un jour. Quant aux films, jamais vus.

D'ailleurs, en lisant Proust, je me suis plusieurs fois dit qu'il avait devancé depuis longtemps certains de ces essais. Et ça me la fait régulièrement cette impression quand je lis.


Si j'avais eu plus de temps cette semaine (miracle, j'ai eu beaucoup de taff), je vous aurais recopié un paragraphe de Belle du Seigneur d'Albert Cohen, que je lis en ce moment (oui, j'ai abandonné Asimov, mais j'y reviendrai).
La belle du Seigneur, est une histoire d'amour absolument fantastique mais franchement, on s'en contrefiche. C'est surtout une critique sociale profonde, de la bourgeoisie bien pensante du début du siècle. Super tableaux des moeurs de l'époque, bien plus efficace que n'importe quel essai barbant (ils ne le sont pas tous, je l'admets).
Voilà. Sinon, le passage que je voulais recopier concernait les dîners mondains et les stratégies liées aux invitations de prétendus amis. Ça m'a grave fait pensé à Facebook.
Donc Caro, je plussoie.
Quand penses-tu ?
Avatar de l’utilisateur
Binouz
 
Messages: 390
Inscription: Sam 4 Déc 2010 22:23
Localisation: 93

Re: Littérature

Messagepar Auré » Lun 29 Aoû 2011 20:28

Littérature, ce grand mot, gros mot pour d'autres (les vilains !!)
J'aime lire, j'adore lire...
Enfin, je dois avouer que je lisais bien plus en étant enfant que maintenant, l'inverse de beaucoup, qui se disent qu'il y a tant d'autres choses bien plus intéressantes quand on est petits que de lire. Ils ont pas tort non plus mais là n'est pas le sujet.
J'achète des livres à gogo, juste pour leur beauté parce l'objet - le livre en lui même - c'est super classe,super beau. Puis si la couverture est belle, je craque d'autant plus...
J'aimerais me pencher sur certains livres que vous citez, mais faudrait déjà que je me penche sur ceux que j'ai acheté. Oui, il y en a ! :|
D'ailleurs, un jour j'essaierais de le lire Le Seigneur des Anneaux,si, si !
Mon 2ème gros problème c'est que je commence un livre, puis un 2ème, et un 3éme, bon je m'arrête à trois en général, parce qu'après c'est dur de savoir quelle fin je veux savoir en premier !! C'est dur la vie !
Puis il va m'arriver de lire - du moins commencer - un livre, et de ne jamais le finir (oui, c'est très moche ), mais il faut que je sache dans les 25 premières pages qu'il va y avoir une histoire, sinon je m'ennuie et je vais penser m'ennuyer tout le long. **Triste soupir...**
J'aime la littérature populaire, peut être mal vue avec certains auteurs, (et là, je ne détaillerais pas) mais j'aime lire des choses qu'on sait d'avance complètement inventées, des choses simples et lisibles de tous.
A côté de ça, plus tellement de la litterature, mais de la lecture tout de même, j'aime lire des autobiographies, les témoignages, là dessus aussi je suis chiante, il faut que ce soit un sujet qui puisse m'intéresser sur une centaine de pages !
J'avais lu il y a un long moment de ça, "Raphael, je veux que tu vives mon enfant...", une mère qui parle de son enfant touché par un naevus géant. Ça peut paraître gros comme titre et trop "j'attire l'attention", mais à côté de ma littérature populaire, j'ai mes propres contradictions.

Ce post n'a presque ni queue ni tête et avec ma description, je doute que vous ayez des livres à me proposer ? o) Je prends quand même les suggestions, j'aime savoir ce que les autres lisent... :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Auré
 
Messages: 439
Inscription: Jeu 12 Mai 2011 19:23

Suivante

Retourner vers Culture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité

cron