Forum Francophone Silverchair

Forum de discussion dédié au groupe Silverchair

Buffy The Vampire Slayer

Cinéma, littérature, arts divers... Étalez votre savoir ici, ou venez vous en octroyer.

Buffy The Vampire Slayer

Messagepar Zorneye » Mar 15 Mar 2011 23:42

!!ATTENTION SPOILERS!!

En sachant pertinemment qu'il serait étonnant que ce post vous pousse ensuite à vous lancer dans l'intégrale, mais je préfère prévenir au cas où, afin de ne pas vous gacher le plaisir.
Je vais tâcher d'être évasif sur les moments clé quand même.


BuffyLogo.jpg
BuffyLogo.jpg (32.17 Kio) Vu 2048 fois



Le Pitch exhaustif:

Buffy Summers est l'archétype de la Californienne Cheerleader "populaire" de son lycée de L.A.. Plutôt pas mal, un peu bête, superficielle pour résumer.
Mais tout son univers bascule le jour où un vieil homme, un 'Observateur' - Watcher en V.O. - se présente à elle afin de lui confier sa mission, sa destinée.

Elle est la Tueuse - The Slayer ou The Chosen One en V.O. - de Vampire.

Personnage mythologique au même titre que le Boogeyman, le Père Noël, la Lapin de Pâques...etc...
Sa mission est d'exterminer les vampires et autres démons qui grouillent à la surface de la Terre, parce que, oui, les mythes, les monstres sous le lit sont bel et bien réels.
Les Observateurs sont les entraîneurs, les mentors, l'intelligence des Tueuses depuis des siècles. Ils dépendent du nébuleux Conseil - Watchers' Council of Britain en V.O. - basé au Royaume-Uni qui décide et juge des faits et geste de la Tueuse.

Forcée et contrainte de remplir son engagement bien malgré elle, Buffy est peu à peu mise au ban de son lycée. L'acceptation de son statut finira par causer le divorce de ses parents, la mort de son Observateur et l'incendie du gymnase de son lycée lors d'un combat.
Ce qui lui vaudra de déménager à Sunnydale, CA avec sa mère afin de recommencer une nouvelle vie.
Manque de bol, son nouveau lycée se trouve être sur la Bouche de l'Enfer - Hellmouth en V.O. - qui comme son nom l'indique est ... la Bouche des Enfers!
Toutes les créatures convergent vers cette ville chargée d'énergie mystique, et pour les plus courageux d'entre eux, avec le dessein d'ouvrir cette Bouche de l'Enfer et déclencher l'Apocalypse.

Sous la couverture du bibliothécaire, son nouvel Observateur Rupert Giles prend soin de s'occuper de cette Tueuse rebelle bien décidée à ne pas forcément faire de son devoir un sacerdoce, et garder au maximum une vie d'étudiante normale.
Des 'civils' les rejoindront en la personne de Xander, Willow et Cordelia dans un premier temps.

Mais avec un lycée sur la Bouche de l'Enfer, c'est pas gagné...


La Genèse de la série:

Joss Whedon écrit le script du film Buffy, The Vampire Slayer au début des années 90 en ayant en tête "la petite blonde dans la ruelle sombre qui se fait toujours tuer dans les films d'horreur", et d'en faire une héroïne intouchable.
Un script assez sombre - c'est la légende -, salué par le milieu, qui terminera dans de mauvaises mains qui finiront par en faire une bande d'exploitation à moitié comique.
Whedon est dégouté du traitement fait de sa petite protégée. Le film sort en 1992 et c'est un four.

Lorsque quatre ans plus tard, la Fox propose à Joss Whedon de développer un traitement de son concept en série, celui-çi saute sur l'occasion pour reprendre sa créature et enfin traiter des sujets qui lui tiennent à cœur.
Il tourne un pilote de 25min pour qu'au final la Fox accepte de produire, mais pas de diffuser la série, car ce mélange horrifico-comico-ado-féministe part un peu dans tout les sens.
C'est The WB, une nouvelle chaîne du câble qui hérite de Buffy The Vampire Slayer qui commence sa diffusion le 10/03/1997. UPN reprendra la diffusion des deux dernières saisons suite à un conflit sur les salaires du casting et de l'équipe.


Inspirations et impact:

En tirant donc ce concept de la petite blonde qui règle enfin son compte aux monstres, la série s'autorise donc des clins d'oeil répétés à la culture des films d'horreur, de la mythologie - Dracula, Frankenstein, Loup-Garous, Sorcières -, et même de la culture populaire - Hellraiser, Scooby-Doo, Matrix -.
C'est pour ces raisons, surtout, SURTOUT pour la qualité de son scénario, son univers foisonnant - le Whedonverse, pour les geeks -, et les interactions entre culture actuelle/série que la série à su si bien se fondre dans l'imaginaire collectif.
Tout ça mis bout à bout avec des vraies prises de risques en termes de concept de réalisation, de scénario, ainsi qu'un second degrés permanent, il n'est pas étonnant presque huit ans après la fin de la série de la voir figurer dans les classements des meilleures séries, et de voir Buffy troisième du classement des 100 meilleurs personnages depuis 1990 d'Entertainment Weekly.
Entre autres récompenses plus ou moins glorieuses, Buffy The Vampire Slayer à remporté cinq ans après sa conclusion l'Emmy Award du "Moment le plus mémorable dans une série dramatique" pour l'épisode 5x22 The Gift.


Le Casting:

Casting.jpg
Casting.jpg (151.56 Kio) Vu 2048 fois


Buffy Summers : Sarah Michelle Gellar (saisons 1 à 7)
Willow Rosenberg : Alyson Hannigan (saisons 1 à 7)
Alexander 'Xander' Harris : Nicholas Brandon (saisons 1 à 7)
Rupert Giles : Anthony Stewart Head (saisons 1 à 7)
Spike : James Marsters (saisons 2 à 7)
Anya Jenkins : Emma Caulfield (saisons 3 à 7)
Angel : David Boreanaz (saisons 1 à 3)
Cordelia Chase : Charisma Carpenter (saisons 1 à 3)
Daniel 'Oz' Osbourne : Seth Green (saisons 2 à 4)
Tara Maclay : Amber Benson (saisons 4 à 6)
Dawn Summers : Michelle Trachtenberg (saisons 5 à 6)
Riley Finn : Marc Blucas (saisons 4 à 5)


Buffy, The Vampire Slayer / Saison 1-7 guide:



Saison 1
10/03/1997 - 02/06/1997


Saison1.jpg
Saison1.jpg (133.79 Kio) Vu 2048 fois

LE PETIT PITCH :
Après son renvoi de son lycée de L.A. et le divorce de ses parents, Buffy Summers emménage à Sunnydale en espérant mettre de coté sa mission de Tueuse dans cette petite ville.
Manque de bol pour elle, le nouveau bibliothécaire du lycée Rupert Giles est son nouvel Observateur venu la préparer à combattre le Maître, un vampire millénaire venu ouvrir le Bouche de l'Enfer située sous le lycée.
Se liant d'amitié avec deux "nerds" du lycée, Willow Rosenberg et son ami d'enfance, Alexander Harris, et aidée par la mystérieux Angel, cette saison reporte donc la confrontation avec le maître et différents démons attirés par la Bouche de l'Enfer.



1x01 "Welcome to the Hellmouth" (Part 1)
1x02 "The Harvest" (Part 2)
1x03 "Witch"
1x04 "Teacher's Pet"
1x05 "Never Kill a Boy on the First Date"
1x06 "The Pack"
1x07 "Angel"
1x08 "I, Robot... You, Jane"
1x09 "The Puppet Show"
1x10 "Nightmares"
1x11 "Out of Mind, Out of Sight"
1x12 "Prophecy Girl"




ÉPISODES NOTABLES :
1x01 - Welcome To The HellMouth/1x02 - The Harvest : Parce que c'est le début tout simplement. Le ton, les enjeux, tout y est défini, même si les traits sont grossiers, l'intrigue et le scénario esquissés, les enjeux de cette première saison et la base de la série sont posés.

CRITIQUE:
Comme écrit plus haut, le ton de base de la série est donné. Même si c'est simpliste pour l'instant, l'humour carton pâte, "fait-main" pour les amoureux de série Z est bien là, et les grandes lignes du scénarios sont clairement énoncées.
Même si avec le recul et en rapport à la qualité croissante de l'intrigue au fil des saisons, ce premier plongeon reste relativement sympathique et à pour mérite principal de poser des bases solides sur la mythologie et impose un ton qui perdureront en filigrane sur, au moins, les deux saisons à venir.
Les points faibles de cette saison sont le coté kitsch, très/trop marqué 90's qui n'aide pas à rendre crédible beaucoup de situations - les dégaines de Buffy sont plus qu'improbables - et on regrette des intrigues de loners dignes des plus limites épisodes d'Au-Delà du Réel.
C'est donc avec une certaine affection que l'on regarde cette première saison.
Mais si la série avait dû s'arrêter là, elle n'aurait certainement pas eu l'impact que l'on sait.


Saison 2
15/09/1997 - 19/05/1998


Saison2.jpg
Saison2.jpg (120.61 Kio) Vu 2048 fois

LE PETIT PITCH :
Spike et Drusilla, un couple de vampire, arrive à Sunnydale et prend la tête des vampires de la ville. Ayant déjà tué deux Tueuses par la passé, Spike démarre une vraie fixation sur Buffy et la perspective de mettre fin à ses jours.
Angel, le vampire avec une âme, et Buffy démarrent une romance qui aura des conséquences meurtrières.

2x01 "When She Was Bad"
2x02 "Some Assembly Required"
2x03 "School Hard"
2x04 "Inca Mummy Girl"
2x05 "Reptile Boy"
2x06 "Halloween"
2x07 "Lie to Me"
2x08 "The Dark Age"
2x09 "What's My Line (Part 1)"
2x10 "What's My Line (Part 2)"
2x11 "Ted"
2x12 "Bad Eggs"
2x13 "Surprise" (Part 1)
2x14 "Innocence" (Part 2)
2x15 "Phases"
2x16 "Bewitched, Bothered and Bewildered"
2x17 "Passion"
2x18 "Killed by Death"
2x19 "I Only Have Eyes for You"
2x20 "Go Fish"
2x21 "Becoming" (Part 1)"
2x22 "Becoming" (Part 2)"




ÉPISODES NOTABLES :
2x06 - Halloween : Les Scoobies empruntent des costumes dans une nouvelle boutique de Sunnydale pour Halloween. Un sort leur fera prendre la personnalité du costume qu'ils portent. Cet épisode vaut pour sa dose d'humour en rapport au costume de Buffy, et aura le mérite de donner des aptitudes à Xander qu'il gardera - pour un temps - par la suite.

2x13 - Surprise (Part 1)/2x14 - Innocence (Part 2) : Changement de Angel et de ton dans la série, beaucoup plus sombre.

2x15 - Phases : Arrivée de Oz. Et ça c'est pas rien.

CRITIQUE:
Moins connotée que la première saison, on voit vers la mi-saison un coté plus sombre de la série non-exploité jusque là.
C'est également le vrai début de la romance Angel/Buffy, capitale pour l'histoire, mais qui pourra en agacer certain...
Sur cette saison, avec l'arrivée de Kendra on en apprends plus sur l'histoire des Tueuses, et la mythologie est développée. On apprends les conditions de "l'activation'" des Tueuses potentielles et la transmission du pouvoir entre elles.
Toujours plutôt légère, cette saison est encore composée de loners parfois inutiles, mais au moins l'histoire générale est approfondie. La seconde moitié de saison est composée d'épisodes essentiels pour la suite, mais le traitement général est encore plus humoristique et second degrés au détriment parfois de l'intrigue.

L'Auteur Dit "gression" : Gros point faible de la saison: Kendra, une des pires actrice du monde.


Saison 3
29/09/1998 - 13/07/1999


Saison3.jpg
Saison3.jpg (125.47 Kio) Vu 2048 fois

LE PETIT PITCH :
Suite aux évènements traumatiques survenu à Sunnydale, Buffy vit sous couvert d'anonymat à L.A. et passe son été à servir dans un diner, jusqu'à ce que son statut de Tueuse la rattrape et ne précipite son retour à la maison.
En proie au ressentiment de ses proches pour sa disparition, au retour d'Angel, à l'apparition d'une nouvelle Tueuse, Buffy aura fort à faire pour faire face au Maire qui prépare son Ascension...

3x01 "Anne"
3x02 "Dead Man's Party"
3x03 "Faith, Hope & Trick"
3x04 "Beauty and the Beasts"
3x05 "Homecoming"
3x06 "Band Candy"
3x07 "Revelations"
3x08 "Lovers Walk"
3x09 "The Wish"
3x10 "Amends"
3x11 "Gingerbread"
3x12 "Helpless"
3x13 "The Zeppo"
3x14 "Bad Girls"
3x15 "Consequences"
3x16 "Doppelgangland"
3x17 "Enemies"
3x18 "Earshot"
3x19 "Choices"
3x20 "The Prom"
3x21 "Graduation Day (Part 1)"
3x22 "Graduation Day (Part 2)"




ÉPISODES NOTABLES :
3x10 - Amends : Première manifestation de The First...

3x12 - Helpless/3x16 - Consequences : Buffy est confrontée à l'épreuve du Conseil pour son 18ème anniversaire. Cette épreuve aura des conséquences durables sur le rôle de chacun et sur les relations Tueuse/Conseil qui seront encore aggravées par les actes de Faith.

3x13 - The Zeppo : Xander se sent exclu, car il n'a pas de pouvoirs, n'est pas sorcier, n'est pas plus intelligent que ça, ce qui va le pousser à traîner avec une bande de zombies pendant que les Scoobies se retrouvent face à la plus grande Apocalypse à laquelle ils doivent faire face.

CRITIQUE:
Avec cette saison, et pour la dernière année de Buffy et les Scoobies au lycée, on rentre pleinement dans un passage à l'âge adulte dont cette saison est le rite initiatique.
L'arrivée de Faith, Wesley, Anya, le retour d'Angel intègrent la violence, le meurtre, la trahison, la lâcheté, la rédemption comme thèmes dans la série plutôt préoccupée par le mal-être adolescent jusqu'ici.
Donc, certes, on n'échappe pas à l'épisode sur la "prom night", le "graduation day" et autres les clichés des "seniors" Américains.
L'excellent épisode 3x13 - The Zeppo aura le mérite de se foutre ouvertement du sérieux parfois affiché de la série, de la romance Angel/Buffy, de l'énormité des "Apocalypses" auxquelles sont confronté le Scooby-Gang et démontre une bonne fois pour toute que Buffy, The Vampire Slayer ne se prend pas la tête et que le second degrés prime ici. Cet épisode marque un premier changement de ton notable dans le show, l'humour sera plus fin, destiné aux connaisseurs de la série, plus lié aux situations et aux réactions de personnages connus qu'à l'humour plutôt potache affiché lors des deux premières saisons et de l'utilisation du 'kitsch' pour ce faire.
La force de cette saison sera donc d'entériner le changement de ton, de traitement dans la série d'une manière progressive sans rien perdre de son essence. C'est la pierre angulaire qui marque le premier 'vrai' tournant de la série qui gagne en profondeur, en niveau de lectures, apportant un début de crédibilité via une mythologie fouillée.



Saison 4
5/10/1999 - 23/05/2000


Saison4.jpg
Saison4.jpg (126.11 Kio) Vu 2048 fois

LE PETIT PITCH :
Buffy, Willow et Oz rentrent à l'Université de Sunnydale et emménagent sur le campus alors que Spike revient en ville pour régler son compte à Buffy. Xander se retrouve à vivre dans le sous-sol insalubre de ses parents et de travailler pour leur payer un loyer pendant que Giles, au chômage depuis la destruction du lycée, s'ennuie et s'occupe comme il peut tout en étant agacé du squat de son appartement par le gang.
Tout le monde suit son bonhomme de chemin, mais une mystérieuse organisation nommée l'Initiative - Initiative en V.O. - sème le trouble dans le monde des démons et ne tarde pas à croiser le chemin de la Tueuse...

4x01 "The Freshman"
4x02 "Living Conditions"
4x03 "The Harsh Light of Day"
4x04 "Fear, Itself"
4x05 "Beer Bad"
4x06 "Wild at Heart"
4x07 "The Initiative"
4x08 "Pangs"
4x09 "Something Blue"
4x10 "Hush"
4x11 "Doomed"
4x12 "A New Man"
4x13 "The I in Team"
4x14 "Goodbye Iowa"
4x15 "This Year's Girl" (Part 1)
4x16 "Who Are You" (Part 2)
4x17 "Superstar"
4x18 "Where the Wild Things Are"
4x19 "New Moon Rising"
4x20 "The Yoko Factor" (Part 1)
4x21 "Primeval" (Part 2)
4x22 "Restless"




ÉPISODES NOTABLES :
4x04 - Fear, Itself : Hommage aux films d'horreur et de maisons hantées, épisode angoissant, très adulte.

4x09 - Something Blue : Premier vrai dérapage de Willow en tant que sorcière. Le sort sur Buffy et Spike est désopilant.

4x10 - Hush : Un des meilleur, voir LE MEILLEUR épisode de la série toutes saisons confondues. Des démons volent la voix des habitants de Sunnydale et prélèvent les cœurs des victimes sans qu'elles puissent appeler à l'aide. Cet épisode est quasiment entièrement muet. Une vraie et grande réussite.

4x22 - Restless : Cet épisode se déroulant uniquement dans les rêves des protagonistes nous met en contact direct avec la Tueuse Originelle. La réalisation et le montage de cet épisode sont exemplaire et digne d'un cinéma Lynchéen.

CRITIQUE:
Changement de ton et de traitement donc.
À l'inverse des saison précédentes où la trame de fond s'épaissit, prend de la consistance, mais comportent des loners parfois plus que dispensables, sur cette saison 4, c'est l'inverse.
L'intrigue générale est un peu mise de coté - même si certains éléments sont capitaux - mais les loners gagnent en qualité jusqu'à atteindre l'excellence en terme de ton, de réalisation, d’auto-dérision, de scénario (4x10 - Hush, 4x17 - Superstar, 4x04 - Fear Itself, 4x22 - Restless), s’amusant à torturer le mythe et les personnages.
L'intrigue générale de l'Intiative et le "nemesis" de la saison sont loin au-dessous de ce dont la série est capable, mais de vraies prises de risques et un traitement plus adulte des épisodes dits 'loners' sauvent ce qui aurait pu être un fiasco mais qui s'avère au final plus qu'acceptable sur la durée et fait de cette saison 4 une des plus denses.



Saison 5
26/09/2000 - 22/05/2001


Saison5.jpg
Saison5.jpg (130.64 Kio) Vu 2048 fois

LE PETIT PITCH :
De retour de sa confrontation avec Dracula, Buffy doit composer à nouveau avec son quotidien à la fac, ses amis, son amant, son "boulot" et son envahissante petite sœur, Dawn. Quoi? Buffy à une sœur?

5x01 "Buffy vs. Dracula"
5x02 "Real Me"
5x03 "The Replacement"
5x04 "Out of My Mind"
5x05 "No Place Like Home"
5x06 "Family"
5x07 "Fool for Love"
5x08 "Shadow"
5x09 "Listening to Fear"
5x10 "Into the Woods"
5x11 "Triangle"
5x12 "Checkpoint"
5x13 "Blood Ties"
5x14 "Crush"
5x15 "I Was Made to Love You"
5x16 "The Body"
5x17 "Forever"
5x18 "Intervention"
5x19 "Tough Love"
5x20 "Spiral"
5x21 "The Weight of the World"
5x22 "The Gift"




ÉPISODES NOTABLES :
5x15 - I Was Made to Love You/5x16 - The Body/5x17 - Forever : Un épisode léger qui intègre les cyborgs et Warren, et qui se termine par un cliffanger qui ouvre la porte à un épisode insoutenable, saisissant, traumatique.
Triptyque sur la mort. Capital pour la suite de la série.

5x18 - Intervention : Explication de la raison d'être de la Tueuse.

5x21 - The Weight of the World/5x22 - The Gift : Fin de saison. Fin de série? Suite logique des évènements survenus plus tôt.

CRITIQUE:
Contre-pied total de la saison précédente, ici on embrasse à plein corps la mythologie Buffyesque de la Tueuse. De vrais évènements traumatiques viennent ici à la mi-saison prendre le pas sur les loners de monstres. Même si ils ne suivent pas directement l'intrigue principale de Glory et de la Clé, chaque loner fait avancer la série dans son ensemble jusqu'au final en apothéose de cette saison qui d'un point de vue cohérence, richesse scénaristique est la plus complète jusqu'ici.
Rien à dire sur cette saison - et d'ailleurs les deux qui suivent - Buffy The Vampire Slayer à définitivement trouvé son rythme de croisière et entame sa conclusion en amont.
Tout est justement, finement dosé pour que la série - dans sa catégorie et selon ces canons - accède à la perfection.



Saison 6
2/10/2001 - 21/05/2002


Saison6.jpg
Saison6.jpg (137.54 Kio) Vu 2048 fois

LE PETIT PITCH :
Ceci est la fin de la saison 5 ne pas cliquer si depuis le début je vous ai donné envie de vous plonger là-dedans, même si on ce doute de ce qu'il y a écrit derrière cette bannière
Traumatisés par la mort de Buffy, Giles à quitté le pays et Willow se jette à corps perdu dans la magie la plus noire pour la ressusciter avec l'aide de Tara, Xander et Anya. Malheureusement, ils arriveront à leur fins...

À son retour, Buffy, changée, amorphe cherche une raison de vivre et de comprendre ce qui lui arrive. En charge de sa sœur, plongée dans le malheur d'un quotidien déprimant entre petit boulots et engagée dans une relation malsaine et dégradante avec Spike, elle est harcelée par une bande de geeks le "Trio", Jonathan, Warren et Andrew (c'est le frère de Tucker), qui se sont auto-proclamés Génies du Mal.
Pendant ce temps, Tara quitte Willow qui, de jour en jour plus puissante, use et abuse de la magie sur son entourage et adapter la vie à ses souhaits.


6x01 "Bargaining (Part 1)"
6x02 "Bargaining (Part 2)"
6x03 "After Life"
6x04 "Flooded"
6x05 "Life Serial"
6x06 "All the Way"
6x07 "Once More, with Feeling"
6x08 "Tabula Rasa"
6x09 "Smashed"
6x10 "Wrecked"
6x11 "Gone"
6x12 "Doublemeat Palace"
6x13 "Dead Things"
6x14 "Older and Far Away"
6x15 "As You Were"
6x16 "Hell's Bells"
6x17 "Normal Again"
6x18 "Entropy"
6x19 "Seeing Red"
6x20 "Villains"
6x21 "Two to Go" (Part 1)
6x22 "Grave" (Part 2)




ÉPISODES NOTABLES :
6x07 - Once More, with Feelings : L'épisode-concept de la saison. Un démon influence la ville tout entière à s'exprimer dans une comédie musicale quasi-permanente. Parfois jusqu'à la mort.

6x17 - Normal Again : Infectée par un démon, Buffy souffre d'hallucinations criantes de vérité d'une réalité où elle est internée, Sunnydale et ses vampires étant des fruits de son imagination...

6x20 - Villains : Dark Willow!

CRITIQUE:
Saison sombre et pessimiste centrée sur une Buffy à l'humeur ... sombre et pessimiste.
Les tentatives avortées des personnages secondaires de rendre l'ensemble plus léger échoueront - à l'exception de l'épisode 6x08 - Tabula Rasa - lamentablement.
Jusqu'au climax final de la saison qui voit tout le petit monde de Sunnydale sombrer dans le mal.
La série est dans les hautes sphères atteintes par la saison 5 et n'en descendra plus jusqu'à la conclusion.

L'Auteur Dit "gression" : À noter que Sarah Michelle Gellar regrettera d'avoir re-signé pour deux saisons à partir de celle-ci, trouvant que le ton est trop sombre, la série devenue trop adulte ayant perdu de vue son ton d'origine.



Saison 7
24/09/2002 - 20/05/2003


Saison7.jpg
Saison7.jpg (132.33 Kio) Vu 2048 fois

LE PETIT PITCH :
Willow est au Royaume-Uni avec Giles pour apprendre à contrôler ses pouvoirs lorsque le nouveau lycée de Sunnydale ouvre ces portes, flambant neuf, sur les ruines de l'ancien. Sur la Bouche de l'Enfer donc. Dawn intégrant les lieux, Buffy se retrouve à passer beaucoup de temps au lycée à la surprise du nouveau principal, qui fini par lui proposer un poste de conseillère. Job qu'elle s'empresse d'accepter pour garder un œil sur cette Bouche de l'Enfer.
C'est ce moment que choisi La Force - The First en V.O. -, mal absolu, existant avant même le monde, pour profiter de l'affaiblissement de la lignée des Tueuses afin d'en finir avec elles en exterminant les Tueuses "Potentielles" à travers le monde.
Et en se réservant Buffy pour la fin, évidemment. Avec l'ouverture totale de la Bouche de l'Enfer, évidemment.


7x01 "Lessons"
7x02 "Beneath You"
7x03 "Same Time, Same Place"
7x04 "Help"
7x05 "Selfless"
7x06 "Him"
7x07 "Conversations with Dead People"
7x08 "Sleeper"
7x09 "Never Leave Me"
7x10 "Bring on the Night"
7x11 "Showtime"
7x12 "Potential"
7x13 "The Killer in Me"
7x14 "First Date"
7x15 "Get It Done"
7x16 "Storyteller"
7x17 "Lies My Parents Told Me"
7x18 "Dirty Girls"
7x19 "Empty Places"
7x20 "Touched"
7x21 "End of Days"
7x22 "Chosen"



ÉPISODES NOTABLES :
7x21 – End Of Days/7x22 – Chosen : Parce que c'est la fin tout simplement.

CRITIQUE:
Cette dernière saison fini d'achever Buffy dans tout les sens du terme. Retour au sources avec la ré-ouverture du lycée, mais poursuite de la descente aux enfers pour Buffy et les autres.
La série reste aussi sombre que la précédente, cet aspect étant incarné par ceux qui sont les pires ennemis de Buffy depuis le début. The First et Caleb, prêtre défroqué misogyne et meurtrier.
Ici tout le monde en prend pour son grade, est mutilé ou mort.
Du niveau des deux saisons précédentes, il n'y a pas grand chose à dire si ce n'est que ça se termine en beauté, au top de ce que le show aurait pu produire.

L'Auteur Dit "gression" : Kennedy gâche la saison, quelle conne. Ce personnage n'apporte rien sinon de l'agacement. Dommage.

Résumé des Ennemis:

Enemies.jpg
Enemies.jpg (157.72 Kio) Vu 2048 fois


Saison 1 : Le Maître
Saison 2 : Spike & Drusilla / Angel
Saison 3 : Le Maire / Faith
Saison 4 : Adam
Saison 5 : Glory
Saison 6 : Le Trio / Willow
Saison 7 : The First / Caleb



CONCLUSION:

Alors.
Des hauts, des bas.
Les bas sont surtout dû à un abus du coté kitsch de la série, à des intrigues parfois - souvent - convenue qui soutiennent le récit principal. Plus les méchants sont grands physiquement, plus ils sont mal faits. Le carton pâte est toujours présent. L'économie de moyen à donné une vraie personnalité à la série qui a toujours, et tout du long, su se moquer d'elle-même.
Mais à l'instar d'un Star Wars - toute proportion gardée - cet aspect a permis à Buffy The Vampire Slayer de traverser le temps sans souffrir d'une digitalisation vieillissante, vu qu'elle était déjà 'à coté de la plaque' à l'époque et clairement assumée.
C'est donc avec une certaine affection qu'on revoit le show aujourd'hui si on l'a suivi à l'époque.

Dans Buffy, il y a toujours deux lectures.
D'un coté on retrouve le traitement de thèmes comme le décès, le féminisme, le viol, la ségrégation, le meurtre...etc...
D'un autre, on évolue dans un monde au couleurs criardes, aux monstres outranciers, aux monologues pompeux des héros...etc...
Le Mal et le Bien, ce monde manichéen imposé au personnage principal ne correspond pas à sa réalité, et pendant toutes les saisons, Whedon et son équipe de scénaristes n'auront de cesse de nous faire entrevoir les zones de gris, les parts d'ombre, les forces et les faiblesses de nos personnages favoris.

Le format aura donc rebuté plus d'un spectateur à se jeter dans cet univers, ce qui est bien dommage quand on voit la richesse et la précision avec laquelle Joss Whedon à étoffé son oeuvre - et je ne parle pas du spin-off Angel - au fil du temps, des saisons. Sans parler de la cohésion du casting dont, quand on voit la suite de leur carrière, on a du mal à imaginer qu'ils savaient jouer à l'époque de manière convaincante et attachante. - Oui Alyson Hannigan, je te parle -

Buffy The Vampire Slayer aura eu la chance de voir sa fin arriver au sommet de sa carrière et d'éviter tout point noir dans son développement.

Je pourrais continuer longtemps, et pour éviter de me répéter je vais m'arrêter là, je pense avoir tout dit. Ou je ferai un erratum si le besoin s'en ressent. Mais sans spoiler, je ne pense pas pouvoir aller plus loin, désolé (ou pas?)
Si vous avez tenu, Merci!

Bronze.png
Bronze.png (278.06 Kio) Vu 2048 fois
Qu'est-ce qu'il y connait aux femmes, Rick Hunter?
Avatar de l’utilisateur
Zorneye
 
Messages: 286
Inscription: Sam 4 Déc 2010 14:00

Re: Les séries télé

Messagepar Yoan » Mer 16 Mar 2011 03:21

A la lecture de ce post de très haute facture, il apparaît que malgré toutes les critiques que j'ai déjà pu formuler à l'égard du show, je le connais en réalité trop peu pour être parfaitement légitime dans le rôle du détracteur farouche.
Donc pour le coup je m'abstiendrai, et je te féliciterai même au point de te dire que tu m'aurais presque donné envie de m'y mettre pour de bon. Ce n'est pas un mince exploit. (Mais j'ai dit "presque").

Très beau boulot, en tout cas, que je récompense d'un topic dédié.
Un tel effort mérite le tapis rouge.
Image
Avatar de l’utilisateur
Yoan
Administrateur du site
 
Messages: 2289
Inscription: Ven 3 Déc 2010 21:58

Re: Buffy The Vampire Slayer

Messagepar Linoa » Mer 16 Mar 2011 10:25

Excellent post! (attention risque de spoilers dans ce message)

Pas forcement d'accord sur les épisodes que t'as cité mais je crois qu'on a chacun une préférence pour un épisode ou un autre (par exemple, j'ai adoré l'épisode "Dopplegangland" de la saison 3 (voir une Willow plus sombre, j'avais bien aimé l'idée) ou encore le final de la saison 2).

Par contre, Hush reste pour moi le meilleur épisode de la série et cela même si j'ai pas du tout aimé la saison 4. C'était osé de faire un épisode muet et le pari est largement réussi!

J'ai pas du tout aimé la saison 4, l'idée du commando chewing-gum à deux balles ça m'avait saoulé (et puis Riley qu'est-ce qu'il est niais >_<), le début de saison passe (l'arrivée à l'université tout ça) mais c'est que l'arrivée de l'initiative et d'Adam, j'avais trouvé ça un peu trop gros et bien au dessous de ce qu'on avait pu voir dans les précédentes saisons.

La saison 5 avait remonté le niveau même si le final aurait été parfait en final de série (mais on aurait pas eu Bad Willow après) et que Dawn était légèrement soulante (mais l'épisode 16 avec la mort de Joyce était plutôt très bon dans mon souvenir).

La saison 6 avec son trio de bras cassés ^^ Rien que pour la fin de saison ça vaut le coup (Bad Willow était vraiment impressionnante).

La saison 7 j'ai complètement lâché, Buffy (le personnage) me saoulait déjà depuis quelques temps, je la trouvais un peu trop centré sur elle-même, elle se sentait un peu trop supérieure car c'est la tueuse et son histoire avec Spike >_< J'avais regardé les derniers épisodes parce que c'était Buffy et que j'avais suivi cette série depuis le début mais j'avais pas accroché plus que ça... Puis surtout les tueuses qui vivaient chez elle, c'était des bonnes têtes à claques pour certaines (mais le retour de Faith ♥).

Mes trois saisons préférées resteront les trois premières même si l'histoire Angel/Buffy était un peu trop gnan gnan par moment et qu'il y avait quelques trucs un peu kitsch ^^
When I get sad I stop being sad and be AWESOME instead. True story.
Avatar de l’utilisateur
Linoa
 
Messages: 55
Inscription: Sam 4 Déc 2010 19:44

Re: Buffy The Vampire Slayer

Messagepar popo » Mer 16 Mar 2011 11:58

Pour info, Buffy repasse sur Téva en fin d'aprem et je les regarde encore avec un peu moins d'intérêt que quand j'étais ado : le samedi devant la Trilogie du samedi sur M6 ^^
Zorn, vu ton post je pense que tu apprécie encore autant la série mais moi mtnt j'ai un peu de mal, justement à cause de ce décor kitch dont tu parles et parfois les histoires de démons trop barbantes (mais bon les démons c'est le but de la série).
Comme Linoa, la saison avec les cyborgs, j'ai vraiment pas accroché.

Pour continuer à vanter les mérites de cette série, je dirais que Buffy ce n'est pas que Sarah Michelle Gellar et que si son personnage vous agace, il y a de quoi faire avec les autres autant les principaux que les secondaires. Je trouve qu'ils sont tous à la hauteur , à part Riley, ils ont tous leur place. Certains sont clichés - Willow la geek - Alex l'idiot - Cordélia la nunuche mais je trouve pas ça exagérer car au fil des saisons ce rôle change. Chaque introduction de nouveaux personnages était pour moi une réussite : Miss Calendar - Oz - Tara - Anya - Wesley - Faith.
Sans parler des personnages démoniaques comme le couple Spike + Drusila , quel dommage que Dru soit partie mais Darla compensait bien. Le passage Harmony en vampire était pas mal aussi ^^

Les bémols pour moi , c'est l'arrivée de Dawn , la soeur , si j'avais été scénariste j'aurai trouvé autre chose mais ça c'était vraiment bof et les robots aussi (je le redis)

Pour ceux qui ne connaissent pas, je sais pas si ca va etre évident de commencer cette série maintenant... Avant c'était orignal mais maintenant avec tous les Twilight et compagnie ...
Dur dur d'être une groupie...
Avatar de l’utilisateur
popo
 
Messages: 93
Inscription: Sam 4 Déc 2010 19:15
Localisation: Lille


Retourner vers Culture

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron